Favorites Bookmarks Welcome  livre-d-or-nouveau  Blog Lomagman Nous sommes le Dimanche 25 Juin 2017 et il est 14:05:52

 

 
 
 

amenagementimplantation2

Comment se conçois des postes travail ?

Quels cheminements emmènent à tel ou tel résultat ?

Se peut-il qu'un jour je doive participer d'une manière ou d'une autre à l'aménagement d'un lieu quelconque de mon entreprise ?

Afin de tenter de répondre à ces questions, j'ai rassemblé un "Layout"  qui vas nous aider à avoir juste une idée de ce domaine qui nous concerne vu les dimension de certains de nos dépôt. Document à adapter à nos conditions et situations   régionaux.

Pour la Suisse, je réunis  de  Loi sur le travail et les ordonnances et l'aménagement très prochainement.

Voir les liens au bas de la page sommaire

3. RECUEIL DES INFORMATIONS

La collecte des informations, nécessaire à la préparation de la phase de programmation et aux phases de conception, constitue une tâche indispensable dans le cadre de l'élaboration d'un programme de construction et/ou d'aménagement.

Une telle préparation repose sur :

la définition des orientations et des objectifs de l'entreprise (les produits, les évolutions technologiques du processus de fabrication, etc.),

l'analyse du fonctionnement et de l'organisation interne de l'entreprise (organigramme, mode d'organisation de la production, etc.),

la définition des objectifs de performance (qualité, productivité, délais de fabrication, conditions de travail, etc.),

l'évaluation des besoins afin de répondre à ces objectifs.

Les informations à recueillir sont présentées ci-après. Elles permettent de constituer un dossier de base auquel on pourra se reporter tout au long du déroulement du projet. Cette liste est assez détaillée mais toutes les informations ne seront pas utiles pour un projet particulier. Par ailleurs, elles ne sont pas toujours disponibles au début du projet et elles peuvent être complétées au fur et à mesure de son déroulement.

3.1. LES OBJECTIFS ET LES ACTIVITES CONCERNES

Les principales activités et les activités secondaires sont identifiées avec leurs évolutions futures. Les activités à risques, avec des nuisances ou pollutions spécifiques, sont clairement recensées, ces pollutions étant relatives aussi bien à l'extérieur de l'entreprise qu'à l'intérieur.

En fonction des objectifs de performance (qualité, délais, etc.), de la nature des produits fabriqués, du mode d'organisation actuelle de la production, il est indiqué quel mode de production est retenu pour le nouveau projet ou éventuellement les différentes options possibles (exemple : production en lignes, en cellules ou îlots de production, en îlots fonctionnels, etc.). De même, l'organisation fonctionnelle de l'entreprise est décrite avec les relations et les échanges d'informations entre les différents services.

remonter

3.2. LE PROJET DE CONSTRUCTION, L'ENVIRONNEMENT DU SITE ET SON EMPLACEMENT

voir aussi : bâtiment zones

Projet de construction Création, réaménagement, extension.
Liste des bâtiments et ouvrages.
Liste, par bâtiment, des locaux.
Liste, par local, des activités ou fonctions.
Environnement extérieur à l'entreprise
Plan de situation : Zone industrielle, urbaine, plan d'urbanisme.
Condition climatiques, vents dominants, neige, hygrométrie.
Voies d'accès au site :

Voies routières :

Gabarits, capacité des ouvrages d'art.
Etat et résistance des revêtements sous intempéries.

Voies ferrées :

Embranchement limitrophe, embranchement séparant le site en deux.

Voies navigables :

Stabilité des rives, variations du niveau d'eau.

Accès par rapport aux transports collectifs :

Eloignement des stations, fréquence des arrêts.
Emplacement de l'entreprise
Plan de terrain :

Plan de masse du terrain et des points de raccordement aux voies d'accès.
Zones "non aedificanti"= non constructible.
Sol, nature, relief, résistance, et hydrologie du terrain, risques d'inondation.
Démolitions, localisation des canalisations (eaux, gaz, électricité, etc.).

Position par rapport aux établissements classés :

Installation soumise à autorisation.
Installation soumise à déclaration.
Installation non visée.
Liste des organismes et administrations à consulter utilement.

remonter

3.3. LE PROCESSUS DE FABRICATION

Les gammes de fabrication des produits décrivant le processus de fabrication, ou les macro gammes au niveau des familles, sont présentées au chapitre 4 sur les implantations.

Dans ce paragraphe, seule une description globale du processus est présentée.

La figure 3.1 illustre un exemple.

Figure 3.1 Exemple de processus global de fabrication. Fabrication de lave-linge.

remonter

Liste des installations de transformation et fonctions constituantes.

Liste, par local, des postes de travail ou d'intervention et risques associés.
Matières : Nature, état d'origine, état après transformation.
Transformation : Mécanique, physico-chimique, thermique, électro-magnétique...
Transformation par : Réunion, fusion, pression, impression, déformation.
Division, séparation, érosion, extraction, centrifugation...
Assemblage, dépôt, enlèvement, pressage, laminage, moulage...
Plate-forme, banc d'essai : Type d'essai, locaux spécifiques, implantation, équipement.
Lieux et locaux d'entretien : Type d'entretien, implantation, aménagement.
Travaux de contrôle et d'entretien : Plans, notices de construction, organisation.

3.4. LES MODES ET LES MOYENS DE STOCKAGE

Charges unitaires à stocker : Nature, nocivité, explosivité, inflammabilité, etc.
Quantités, état de division, conditionnement.
Stockages d'arrivage, d'expédition, d'en-cours sur lieux distincts.
Types de stockage : Extérieur, sous abri, dans locaux spécifiques, dans structures spécifiques, silos, vrac, parcs, rayonnages, ranchers, citernes, réservoirs, fosses, etc.
Stockages des matières premières,
pièces achetées ou sous-traitées :
Type de matière, tonnage ou volume, conditionnement lors du transport, conditionnement en stockage.
Stockages des en-cours : Modes, moyens, quantités, dimensions, hauteur, surface au sol, accès.
Stockages des produits finis : Idem stockages en cours.
Stockage de produits dangereux : Implantation, fractionnement et séparation en lots maîtrisables isolément (explosions, feux, etc.).
Accordés sur règlements locaux.
Sols et revêtements :

Résistance sous charges stockées, sous poinçonnements roulants.
Nivelés, non glissants, évacuation des eaux de pluie.

remonter

3.5. LES MOYENS DE MANUTENTION, DE TRANSPORT ET DE LEVAGE

  Adaptés aux charges unitaires, aux moyens de stockage et aux lieux.
Manutentions : Nature, fréquence (manutention automatisée, continue, manuelle).
Levage : Nature, fréquence (palan électrique, potence, portique, pont roulant, etc.).

3.6. L'ELIMINATION DES DECHETS

Nature des déchets, quantités, nocivité, inflammabilité, nuisances associées.
Elimination accordée en fonction des règlements locaux.
Mode de collecte : par unités de manutention, par réseau intégré.
Traitement éventuel avant élimination.
Stock minimal et évacuation sur décharge publique, destruction sur place, destruction par entreprise spécialisée.

3.7. LES DONNEES SUR LES CIRCULATIONS EXTERIEURES AUX BATIMENTS

 

Accès sur le site : Camions, véhicules légers, piétons.
Séparation des accès.
Signalisation, éclairage.
Voies de circulation sur le site : Véhicules, piétons : séparation des voies.
Sens unique, sens giratoire pour les véhicules.
Largeur des voies.
Voies d'accès des secours autour des bâtiments : Accès et circulation des pompiers.
Aires d'évolution et cours intérieures : Surfaces nécessaires
Pentes, contre-pentes et trottoirs d'arrêt.
Parking d'attente des camions : Surfaces, éclairage, résistance du sol.
Parking de stationnement des véhicules : Surfaces, stationnement en épis, circulation en sens giratoire sur le parking, éclairage.
Abri pour les deux roues.
Quais : Aires de chargement et de déchargement avec auvents.
Quais de réception séparés des quais d'expédition.

3.8. LE PERSONNEL CONCERNE

L'organigramme général de l'entreprise définit les départements, services et secteurs de l'entreprise en relation avec le processus global de fabrication, les services connexes à la fabrication (qualité, maintenance, méthodes, etc.) et les autres services supports (personnel, informatique, etc.). Pour chaque entité (service, secteur) on définit les principales activités réalisées et les effectifs correspondants. Un exemple de tableau de données est décrit ci-dessous.

remonter

Tableau de données par service.

Département / Service / Secteur :
Missions principales de l'entité :
Activités principales
Effectif
Nombre de postes
Horaire travail
Moyens Equipements
Contraintes particulières
Activités 1          
Activités 2          
.................          

3.9. LES LOCAUX SOCIAUX

Vestiaires et sanitaires : Blocs vestiaires, blocs sanitaires, places et équipements en nombre suffisant.
Douches : travaux salissants ou non.
Toilettes complémentaires d'atelier et leur répartition
Trajets parking vestiaires postess de travail : sûreté d'accès et d'évacuation.
Lieux de transformation collective : Restaurant, self, cantine, réfectoire, cafétéria.
Capacité en places et en repas servis.
Locaux médicaux, infirmerie, lieux de soins
d'urgence :
Poste de premiers soins.
Infirmerie d'accueil.
Infirmerie avec local d'attente et cabine de déshabillage.
Lieux d'accueil :

Salle pour la formation, local pour les réunions du CE, du CHSCT, des délégués du personnel.
Lieux de réception visiteurs, d'accueil des transporteurs.
Gardiennage, guichet, logement de fonction.
Local de repos ou coin détente (fumeur et non fumeur).

3.10. LES FLUIDES ET ENERGIES

remonter

Besoins globaux : Puissance maximale d'utilisation, énergie de secours, énergie de sécurité.
Ressources en eaux : Réseau public d'alimentation : débit, pression, raccordement.
Pompage local ; qualité de l'eau, constance, traitement.
Réserve d'eau pour la lutte contre l'incendie : plan d'eau, bâche ou ouvrage de rétention.
Electricité  
Livraison externe : Raccordement selon EDF-GDF.
Transformateur, type, local à cuvette de rétention.
Production interne : Groupe électrogène de secours, centrale de batterie de sécurité.
Réseau de terre : Ceinturage en fond de fouille.
Combustibles gazeux et liquides  
Réseau public d'alimentation gaz : Raccordement selon EDF-GDF.
Stockage de réserve sur site : Nature du gaz ou du liquide, lieu d'implantation, volume et moyen de stockage, accordé sur règlements locaux.
Appareils d'utilisation : Type, localisation.
Combustibles solides Nature, approvisionnement, stockage, volumes, manutentions, déchets.
Chauffage, ventilation, assainissement Isolation, sols chauffants, appareils suspendus, posés : manutention, évolutions.
Local de chaufferie centrale, récupération des calories.
Appareils à combustion (localisation), type d'atmosphère, gaz imbrûlés, fumées (conduits).
Introduction d'air neuf et préchauffé, pour occupants et appareils.
Ventilation générale des atmosphères ambiantes sans pollution spécifique.
Suppression, réduction, aspiration, évacuation des émissions polluantes par captage local et enveloppant.
Rejet de dilution des polluants dans l'environnement, filtration, épuration éventuelles.
Fluides caloporteurs et frigoporteurs
Eau, vapeur, air : Température, pression.
Autres fluides : Nature, température, pression, toxicité, inflammabilité.
Appareils : Capacités, type, localisation, accordés sur réglementation.
Réseaux de distribution
Electricité : HT, BT, très basse tension.
Distribution aérienne ou dans le sol, interférences avec manutentions.
Eaux : Potable, non potable, froide, chaude, vapeur.
Réseau d'extinction pour cas d'incendie : RIA, sprinklers.
Gaz : Réseaux enterrés, réseaux non exposés aux chocs et heurts de manutention.
Air :

Air comprimé : compresseurs, bruit (silencieux d'origine), local.
Air aspiré : captage local, de polluants, spécifique, ventilation, ventilation générale d'ambiance.
Air soufflé : ventilation, rideaux d'air préchauffé.

Lubrifiants : Usage, toxicité, inflammabilité.
Tous fluides : Repérage, identification, dispositions et dispositifs de sécurité.
Rejet des eaux usées
Accordé sur règlements locaux.
Existence d'un réseau séparatif d'égouts.
Eaux industrielles : Traitement éventuel avant rejet.
Eaux vannes : Traitement ou rejet brut.
Eaux pluviales : Captage, possibilité de rejet.

remonter     sommaire

                                                           

04.09.2012


 

Liens publicitaires

Site Internet d'information pour apprenantes, apprenants a but de recherches et d'entraides etudiantes, etudiants et toutes personnes active en logistique, magasinage et manutention.

Lomag-Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 

Site Internet ouvert en 2002  Lomag Man .Org est une creation S.K.  livre-d-or-nouveau   Laissez un commentaire (Livre d'or)

Lomag-man.org est Copyright © 2017 - S.K. tous droits reserve Lomag Man .Org - Lomag-Man.org, Organisation apprenants Logistique magasinage et manutention.Conception web Webmestre (c)Webmestre