analyticstracking

Favorites Bookmarks Welcome  livre-d-or-nouveau  Blog Lomagman Nous sommes le Mardi 24 Octobre 2017 et il est 04:14:27

 

 
 
 

tracabilite standardcommunication

tracabilite standardcommunication

Remonter ] code abarre ] application codebarre ] fonction_automatise_collecte_donnee ] gencodean france ] tracabilite standardcommunication ] transaction code ] transactions ] stock informatique ] informatique soft ] rfid_trace_codebarre_documentation ]

stock informatique ] informatique soft ] rfid_trace_codebarre_documentation.htm ]

Pages annexes sur l'étiquetage: Remonter ] etiquette_articlesdivers ] etiquetage_electronique ] news_rfid_et_armee ]

CODE EAN ET TRACABILITE

télécharger :traéabilité intro. PDF 70.39Ko (72080 octets)

Les standards de communication EAN

 1.- Introduction ; La traéabilité 2.- Traéabilité Pas é pas selon une agence Spécialiste de la traéabilité en consultance et développement de software,  est une société de services dédiée aux entreprises du secteur agro-alimentaire.

Liens utiles en page [code é barres]  Presse et actu (page annexe)

Nouvelle documentation: Guéas del érea de Identificacién Automética, Actualizacién: Guéa Puntos Créticos: Calidad en simbologéa. Document PDF en espagnol: ..\code gencodeanfr\PUNTOSCRITICOSCalidadSimbologiaéa_Agosto2004.pdf 883 Ko. 08/05/2005

Courriel d'internaute:Spécial code é barres, ean code recherche avancée textes en anglais, vers la page 1 courriel_special_code_barres_ean/code_barre_ean2 page 2   01/05/2003

 

 New  rfid_trace_codebarre_documentation 22/02/2004

 

Identification automatique et commerce électronique pour une logistique optimisée code gencodeanfr/identification_commercelec_logistique.pdf

Site web : www.EANnet-france.org

 

Les standards de communication EAN concernent :

l'identification automatique (les codes é barres). Gencod EAN France est responsable de la diffusion en France des standards EAN d'identification des produits : unités consommateurs et unités logistiques (codes et symboles EAN 8, EAN 13, EAN 14, ITF 14, EAN 128)

les langages de communication EDI (langage national et langage international). Gencod EAN France est responsable de la diffusion en France du langage standard EDIFACT-EANCOMé.

Ces standards sont neutres et reposent sur des régles déidentification universelles des objets et des entreprises. Ils sont donc adaptés é tous types de produit et déorganisation d éentreprises.

Léadoption de standards communs permet déaméliorer la communication inter-entreprise
Les standards de communication EAN permettent :
    - déautomatiser la saisie et le traitement des données
    - déaccélérer la transmission de léinformation et déaméliorer sa fiabilité
    - de diminuer le coét de la transaction

REMONTER

La traéabilité

Les outils EAN au service de la traéabilité

Mettre en éuvre la traéabilité par filiére

Projets internationaux

Les groupes de travail sur la traéabilité

Publications

Pour plus d'informations

La traéabilité est devenue un élément incontournable de la gestion de la chaéne d'approvisionnement, de la gestion du risque et de la qualité. A l'initiative du groupe de travail logistique et dans la continuité des travaux sectoriels nationaux et internationaux, un groupe de travail sur la traéabilité a été créé le 1er février 2000 au sein de Gencod EAN France. Il regroupe industriels, distributeurs, transporteurs, prestataires logistiques, représentants d'associations professionnelles.
Les outils EAN au service de la traéabilité
 
Afin de garantir une traéabilité sans faille, la collaboration entre les différents partenaires de la chaéne d'approvisionnement est indispensable. Suivre les matiéres premiéres et les marchandises é l'intérieur du circuit d'une entreprise ne suffit pas. Il faut également que les informations s'échangent tout au long du circuit d'approvisionnement et é chaque passage d'une entreprise é l'autre. La traéabilité ne peut étre le résultat que d'une action globale et concertée.

La nécessité d'un langage commun s'exprime de faéon criante en matiére de traéabilité. Utilisé par plus de 800 000 entreprises dans le monde, le systéme EAN.UCC est un standard international pour la codification (unités consommateurs, unités logistiques et entreprises), l'identification automatique (EAN-13, ITF 14, UCC/EAN 128 é) et l'Echange de Données Informatisé (langage EANCOMé/EDIFACT).

Sa mission de suivi des flux physiques et des flux d'informations dans toute chaéne d'approvisionnement fait aujourd'hui du systéme EAN.UCC un élément privilégié de la traéabilité.

Les outils suivants, notamment, permettent d'échanger des informations qui jouent un réle clé dans la traéabilité :

Le SSCC (partie intégrante de la norme ISO "Licence plate")

L'étiquette logistique UCC/EAN

Les identifiants de données UCC/EAN 128

Les messages "avis d'expédition" DESADV et "avis de réception" RECADV en langage EANCOMé/EDIFACT

Mettre en éuvre la traéabilité par filiére
  Plus de 30 groupes de travail sont actifs au sein de Gencod EAN France. Certains réfléchissent déjé é des éléments de la traéabilité ou é son application sectorielle. Il s'agit des groupes "fruits et légumes", "boucherie", "marée", "santé", "logistique", "étiquette transport"é

Selon les thémes, ces groupes de travail réunissent fournisseurs, transporteurs, prestataires logistiques, représentants d'associations professionnelles et d'instances publiques. Les participants y trouvent ensemble des solutions communes aux problémes d'échanges d'information dans les différents secteurs et précisent l'application ou l'adaptation des standards EAN-UCC. Certains groupes permettent par exemple d'identifier les entités é tracer et de déterminer les données spécifiques é échanger ainsi que les supports d'échange.

Gencod EAN France collabore également avec des organismes tels qu'EDIFRANCE, AGROEDI, le CIP et EDITRANSPORT.

REMONTER

Projets internationaux
  Gencod EAN France participe activement aux groupes de travail internationaux d'EAN International comme par exemple dans le secteur des fruits et légumes, de la viande ou de la marée.

Par ailleurs, la présence d'EAN international dans des commissions UN/ECE (United Nations / Economic Commission for Europe), les liens développés avec les associations professionnelles internationales (EuroCommerce, CIMO, UECBVé), ainsi que la présence d'organisations nationales d'EAN et UCC dans 96 pays assurent le développement de solutions adaptées au contexte économique international.
Les groupes de travail sur la traéabilité
 

Le groupe de travail Traéabilité de Gencod EAN France est une plate-forme de concertation et d'étude pour les acteurs de la traéabilité.

Ses objectifs consistent é :

s'assurer que les standards EAN-UCC répondent aux besoins de la traéabilité ;

aider les chaénes d'approvisionnement et les entreprises é mettre en éuvre des systémes de traéabilité pertinents et efficaces ;

assurer la cohérence technique des démarches sectorielles ;

favoriser le développement d'outils adaptés et l'interopérabilité des systémes ;

représenter la position des entreprises franéaises adhérentes de Gencod EAN France dans le cadre d'autres réflexions menées aux niveaux national et international.

REMONTER

Le groupe de travail Traéabilité réunit tous les acteurs des chaénes d'approvisionnement qui souhaitent contribuer aux travaux. Ils sont :

fabricants ;

importateurs ;

grossistes ;

transporteurs ;

prestataires logistiques ;

distributeurs ;

sociétés de restauration collective ;

associations professionnelles ;

é

REMONTER

Les services concernés sont notamment la logistique, la qualité, l'informatique et l'organisation. Les prestataires informatiques et fournisseurs de matériels abonnés GEN&SI sont invités lorsque le groupe souhaite qu'ils apportent leur contribution aux travaux.
Les réflexions menées sur le théme de la Traéabilité au sein de Gencod EAN France et en premier lieu celles du groupe de travail ont permis :

la publication, au mois de mai 2001, du guide " La traéabilité dans les chaénes d'approvisionnement : de la stratégie é la pratique " ;

l'élaboration du séminaire de formation " Traéabilité " ;

la contribution aux réflexions conduites dans le cadre d'autres instances, tel le Conseil National de l'Alimentation ;

l'assistance technique de filiéres et d'entreprises au quotidien dans leurs projets de traéabilité.

Ce guide, publié en mai 2001, traite de la traéabilité dans toute chaéne d'approvisionnement de la communauté EAN, de la matiére premiére jusqu'au magasin, voire jusqu'au consommateur final. Il sert de référentiel commun é tous les acteurs des chaénes d'approvisionnement et de base de travail pour mettre en oeuvre la traéabilité par filiére / communauté.

REMONTER

Guides de mise en éuvre par filiére

Les travaux pourront étre poursuivis de faéon spécifique dans les filiéres qui le nécessitent et qui en feront la demande. Ils s'effectueront dans le cadre des groupes de travail sectoriels existants ou créés spécifiquement.

Les travaux et guides de mise en éuvre par filiére pourront comprendre les éléments suivants :

Répertoire des contraintes spécifiques au secteur (législation, accords interprofessionnelsé)

Analyse et modélisation du business process, identification des acteurs, des entités é tracer et des points de ruptures communs é la chaéne d'approvisionnement de la filiére

Définition du périmétre d'application et de l'objectif minimum de traéabilité sur la grille d'analyse définie dans le groupe de travail traéabilité

Inventaire des données relatives é la traéabilité qui doivent étre archivées et échangées pour chaque acteur de la filiére

Identification des outils et standards applicables dans la filiére, demandes de standards auprés d'EAN International si nécessaire

Ces travaux par filiére pourront étre commencés avant la publication du guide général sur la traéabilité en fonction de la demande et de l'état d'avancement des travaux engagés dans ces filiéres.

Publications
REMONTER Documentation Gencod EAN France

La traéabilité dans les chaénes d'approvisionnement : de la stratégie é la pratique, mai 2001

Des standards pour harmoniser les relations entre l'industrie, le commerce et leurs partenaires, janvier 2001

Décodez l'actualité, né 76, janvier 2001, "Traéabilité "

Les standards EAN pour la logistique et la traéabilité dans la santé, mars 2000

Gencod EAN France informations, né 71, novembre 1999, p.5 é 15

La chaéne d'approvisionnement chez les transporteurs et les prestataires logistiques, "les standards EAN, outils de traéabilité", septembre 1999

L'étiquette logistique et l'avis d'expédition, Manuel des Meilleures Pratiques, juillet 1999, Gencod EAN France, ECR France

Gencod EAN France informations, mars 1999, numéro spécial, "la traéabilité fait son chemin"

Gencod EAN France informations, numéro spécial Trophées 1999, "Comment Carrefour veut devenir le leader de la traéabilité", p.6 é 8

Décodez le futur, hors-série janvier 1999, "De l'intérét de la traéabilité", p. 66 é 72

Applications logistiques des standards EAN, Guide pratique, Edition 1, novembre 1998

Documentation internationale

Traceability of Beef, Application of EAN-UCC Standards in Implementing Regulation (EC) No. 1760/2000, Brussels, November 2000, second updated edition, EAN International

Fresh Produce Traceability Project, Input Paper, Brussels, February 2000, EAN International

Supply Chain Management Tools for the Packaging Industry, "Current Best practice of EAN-UCC System Application in the Packaging Supply Chain", Brussels, February 2000, EAN International

EAN.UCC Trans-Core, Business Process Models, February 2000, EAN International

Unit Loads Identification & Tracking (ULIT), ECR Europe

REMONTER

LA TRAéABILITE EN FILIERE

La traéabilité pour étre réellement efficace doit s'envisager dans un contexte macroéconomique de filiére. 4 obligations et 4 principes sont é suivre pour garantir le succés d'un tel projet.

  Les obligations :

      100% du secteur :
    Toutes les entreprises d'une filiére (petites, moyennes ou grandes) doivent étre inventoriées et identifiées par un numéro national, unique.

      100% du circuit :
    Tous les types de circuits de distribution doivent étre listés. L'intégration des établissements de production, de transformation, de négoceé ainsi que ceux de la distribution dans un projet de traéabilité filiére assure ainsi une couverture intégrale du circuit, allant du producteur é la distribution, dernier maillon de la chaéne avant le consommateur final.

      Utilisation d'un outil informatique :
    La traéabilité des produits et des données d'un acteur é l'autre est assurée via la création d'une base de données centrale nationale. Cette base de données doit étre gérée par une institution gouvernementale.
    Pour assurer le dialogue entre les acteurs de la filiére et cette base de données centrale, des outils informatiques et des moyens de télécommunication performants doivent étre développés. Gréce é ce matériel, la filiére pourra ainsi intervenir rapidement (de 24 é 48 heures) en cas de crise pour identifier les produits incriminés et prendre les mesures nécessaires pour les écarter de la chaéne alimentaire.

      Le manuel de Bonnes Pratiques en Traéabilité:
    Toute la réflexion menée pour assurer la fiabilité du systéme de traéabilité et l'implémentation des outils informatiques et de télécommunication suppose donc un changement dans les méthodes de travail au sein des entreprises. La filiére doit s'engager é mettre é la disposition des acteurs économiques un manuel de Bonnes Pratiques en Traéabilité qui servira d'une part de guide de référence et d'autre part de base de contréle au sein de la filiére.

     

  Les principes :

- La validation - cléture,
- Un outil de tracking-tracing au niveau de la base de données centrale,
- L'analyse d'ampleur d'une crise par une équipe de spécialistes,
- Le blocage et la saisie des produits en cas de crise.

  Validation et cléture :
Chaque acteur doit réaliser deux opérations : une opération de validation et une opération de cléture.

La validation : A la réception des matiéres premiéres ou avant l'utilisation de produits en stock, chaque acteur questionne la base de données centrale sur la validité sanitaire des produits qui entreront dans la chaéne de production.

La cléture : La production finie ou en fin de journée, l'acteur envoie vers la base de données centrale les liens entre les numéros de traéabilité des marchandises validées et utilisées et les numéros de traéabilité attribués aux produits fabriqués.

  Tracking-tracing :
La validation et la cléture alimentent le contenu de la base de données centrale. La connaissance des liens entre les numéros de traéabilité et des flux entre les acteurs eux-mémes permet d'assurer une traéabilité ascendante et descendante. Ces deux notions sont des notions absolues pour désigner le sens de la traéabilité dans un secteur ou sur toute une filiére.

La traéabilité ascendante ou tracing permet, é tous les stades, de retrouver l'historique et l'origine d'un produit donné ou d'un lot de produits sur base d'un ou plusieurs critéres.

La traéabilité descendante ou tracking consiste é retrouver la localisation industrielle ou commerciale, é tous les stades, d'un lot de produits é partir d'un ou plusieurs critéres donnés. La traéabilité descendante sert notamment en cas de rappel ou de retrait de produits.

  Analyse d'ampleur d'une crise :
En cas de crise alimentaire, une analyse doit étre réalisée par une équipe de spécialistes pluri-disciplinaires, spécialement entraénés. Le principe de tracking-tracing est utilisé pour constituer une base de données de blocage. Celle-ci définit avec précision le ou les produit(s) incriminé(s) ou suspect(s) : nature, localisation et détenteur.

  Blocage et saisie :
Lors d'une demande de validation (avant entrée des matiéres premiéres dans l'entreprise, avant utilisation de produits en stock), le ou les produit(s) incriminé(s) seront identifiés gréce é l'interrogation de la base de données de blocage. L'entreprise ne doit donc pas effectuer de recherches spéciales. Lorsque certains de ses produits (matiéres premiéres, produits semi-finis) sont identifiés comme mauvais ou suspects, elle doit les mettre é l'écart ou suivre les recommandations d'utilisation de ces produits données par l'institution gouvernementale responsable de la base de données centrale. Les produits mis é l'écart seront saisis, si nécessaire, par les agents nationaux de contréle désignés.

REMONTER

21.05.2008 14:47:03

 



 

Liens publicitaires

Site Internet d'information pour apprenantes, apprenants a but de recherches et d'entraides etudiantes, etudiants et toutes personnes active en logistique, magasinage et manutention.

Lomag-Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 

Site Internet ouvert en 2002  Lomag Man .Org est une creation S.K.  livre-d-or-nouveau   Laissez un commentaire (Livre d'or)

Lomag-man.org est Copyright © 2017 - S.K. tous droits reserve Lomag Man .Org - Lomag-Man.org, Organisation apprenants Logistique magasinage et manutention.Conception web Webmestre (c)Webmestre