Favorites Bookmarks Welcome  Goldenbook  Blog Lomagman Nous sommes le Lundi 24 Novembre 2014 et il est 10:00:30

 

 
 
 

infosgeneralite_electricite_pratique

Remonter ] ohm resistance ] grandeurs electricite ] conversions unites ]

[ Unités S.I.]

quelques règles à adopter

 

\infosgeneralite_electricite_pratique 21/05/2005

 

En téléchargement: grandeursunitesphys.pdf Grandeurs et unités.

 

elec.JPG-http://www.achatpublic.com Documentation introductive en électricité, à télécharger. Vous y trouverez peut être un peut de ce qu'il vous faut. 21/05/2005.

RESISTANCES (par ON5EX - traduction ON4LEN)

 

(15 décembre 2003) Le verre est une matière dans laquelle les électrons sont liés de façon rigide autour du noyau de l'atome. Dans le cuivre par contre, un grand nombre d'électrons circule entre les noyaux, on nomme ceux-ci des électrons libres. Lorsque ces deux matières sont soumises à une tension, l'effet est totalement différent. Dans le verre, les électrons restent sagement à leur place et il ne se produit rien. Dans le cuivre, les électrons se déplacent dans la même direction : un courant se crée. Le verre a une grande résistance, le cuivre en a une faible. Autrement dit, le verre est un isolant tandis que le cuivre est un conducteur. Puis, nous avons des matières qui se situent entre les isolants et les conducteurs : ce sont les semi-conducteurs. Ces derniers ont un nombre limité d'électrons libres et peuvent donc limiter le passage du courant électrique. Ces matières sont p. ex. le carbone, le silicium et le germanium. De plus, la résistance augmente avec la longueur et diminue avec la section du conducteur. En fonction du choix du matériau utilisé et de la surface, on pourra obtenir des résistances de valeurs différentes. Ces résistances sont fabriquées en grandes quantités en déposant une couche uniforme de carbone ou de métal autour d'une barrette de céramique. Ensuite, une rainure en forme de spirale est sculptée dans la couche de surface. En modifiant l'angle de cette spirale, on peut définir précisément la longueur et la dimension de la matière composant la résistance, donc de la résistance électrique. Cette résistance électrique est exprimée en Ohm : une résistance a une valeur de 1 Ohm (1 Ω ) lorsque celle-ci est soumise à une différence de potentiel de 1 V et qu'un courant de 1 A y circule. Cela nous amène directement à la loi d'Ohm, qui détermine le rapport entre la tension, le courant et la résistance: R = U / I.

La valeur et l'exactitude d'une résistance peuvent être déduites via les 4 ou 5 anneaux de couleur situés sur l'enveloppe (voir table 1). Parfois, il n'y a pas d'anneau coloré, mais une combinaison de chiffres et de lettres imprimés sur la résistance. La dernière lettre donne alors la tolérance : F = ± 1%, G = ± 2%, J = ± 5%, K = ± 10% et M = ± 20%. Les caractères précédant la tolérance déterminent la valeur; la lettre "R" remplace la virgule. Quelques exemples : 8R2K = 8,2 Ω± 10%, 2202F = 22000 Ω± 1% . Les résistances peuvent être fabriquées en différentes séries de valeurs. Ainsi la série E-24 comporte 24 valeurs (voir table 2), et chaque valeur est reprise à tour de rôle dans une série décimale ohmique. Les valeurs successives sont choisies (la tolérance est prise en compte) de telle sorte que toutes les valeurs de résistance peuvent se présenter : pour une tolérance de ±5 %, la valeur d'une résistance de 47 kΩ sera comprise entre 44,65 et 49,35 kΩ et une résistance de 51 kΩ a une valeur comprise entre 48,85 et 53,55 kΩ; etc. ….

L'énergie électrique passant dans une résistance se transforme en chaleur. Au plus est élevé le courant traversant la résistance plus la chaleur produite sera importante (P = U x I).Une résistance ayant une surface importante transmettra plus rapidement la chaleur à son environnement et ainsi, évitera une surchauffe. C'est pourquoi les résistances sont produites pour différents types de puissance : ex. 1/8 W, 1/4 W, 1/2 W, 1 W, 2 W, ce qui signifie une augmentation des dimensions.

. est le symbole Européen pour les résistances dans un schéma et est le symbole en Amérique et au Japon.

Les notations de valeur dans un schéma sont très variées. La plupart du temps le symbole décimal est remplacé par k ou M et le symbole
Ω est omis : 1k2 = 1.200 Ω , 1M = 1.000.000 Ω , 220 = 220 Ω , 100k = 100.000 Ω , etc...


Résistance mise à nue. Les spires sont clairement visibles.
SERIE 24, TOLERANCE 5%, 2%
10
11
12
13
15
16
18
20
22
24
27
30
33
36
39
43
47
51
56
62
68
75
81
91

Une résistance 39 W ("39R") SMD dans son emballage..
Table 1: Codes de couleur pour résistances
Couleur
Anneaux 1 et 2 (et 3) :
valeur
Anneau 3 (4):
multiplicateur
Anneau 4 (5):
tolérance (%)
Noir
0
1
-
Marron
1
10
± 1
Rouge
2
100
± 2
Orange
3
1.000
± 0,05
Jaune
4
10.000
Vert
5
100.000
± 0,5
Bleu
6
1.000.000
± 0,25
Violet
7
10.000.000
± 0,1
Gris
8
100.000.000
Blanc
9
1.000.000.000
Or
-
0.01
±5
Argent
-
0.001
± 10
-
-
-
± 20
Le premier anneau de couleur se trouve sur ou tout près du capuchon de fermeture.
marron-noir-jaune-or : 10 * 10000 = 100 kΩ, tolérance 5%
jaune-violet-noir-rouge-marron : 470 * 100 = 47 kΩ, tolérance 1%

 

APPLICATIONS

Limiteur de courant

La tension d'illumination d'une LED est de 1,6 V. Il doit passer au moins 15 mA par la LED, avec un maximum de 30 mA. Pour une tension d'alimentation de 5 V, nous devons donc avoir 3,4 V à la résistance. R = U / I = 3,4 / 0,015 ~ 227 W. Une résistance de 220 Ω est placée. La puissance dissipée par la résistance est P = U * I = 3,4 * 0,015 = 50 mW. Une résistance du type 1/8 W convient donc amplement.
Diviseur de tension
La plupart des transceivers ont un étage d'amplification placé à l'entrée du micro afin d'amplifier le signal top-top de 5 - 10 mV d'un micro dynamique. La sortie de ligne d'une carte son délivre cependant un signal top-top de 1 V, si bien qu'il existe un danger de dérive avec comme conséquence un signal HF déformé et trop large. Pour réduire le signal de 1000 mV provenant de la carte son à un maximum de 10 mV, une résistance de 100 kΩ est mise à l'entrée du micro et une seconde de 1 kΩ de l'entrée à la masse. La tension à l'entrée du micro s'élève maintenant à un maximum de U x (R2 / (R1 + R2)) = 1000 x (1000 / 101000) = 9,9 mV.

Atténuateur
Un émetteur HF délivre une puissance de sortie de 500 mW. Nous voulons la réduire à 50 mW, ce qui signifie une atténuation de -10 dB. Vu les faibles puissances et la fréquence (max. 30 MHz), cela peut se faire au moyen d'un couplage de résistances, soit disposées en T, soit disposées en Pi. Les valeurs, dans les exemples ci-dessous, sont valables pour une impédance d'entrée et de sortie équivalente à 50 Ω . Des résistances de 1 W sont recommandées, de plus elles seront du type carbone afin d'éviter l'induction. Au moyen des formules ci-dessous, les valeurs des résistances pourront être calculées pour d'autres facteurs d'atténuation, mais toujours pour des impédances équivalentes Z. K est le rapport entre les puissances d'entrée et de sortie.

 

 
elec.JPG-http://www.achatpublic.com Documentation introductive en électricité, à télécharger. Vous y trouverez peut être un peut de ce qu'il vous faut. 21/05/2005.

Intro électricité téléchargement.

Get Adobe Reader
Pour lire les documents PDF, il est nécessaire d'utiliser Adobe Reader.
>>> Download Adobe Reader

Ici, ci-dessous les fichiers, séparément ou le toute sous format Zip, après la liste.

PARTIE TECHNIQUE

Fichiers

Taille

Mise à jour

       
1. Electricité, électromagnétisme et technique radio

Dans cet important chapitre nous allons étudier les bases de l'électricité, de l'électromagnétisme et de la technique radio. C'est tout un programme !

1.1. Conductivité
1.2. Les générateurs d'électricité
1.3. Champ électrique
1.4. Champ magnétique
1.5. Champ électromagnétique
1.6. Signaux sinusoïdaux
1.8. Signaux modulés
1.9. Puissance et énergie
1.10. Courant industriele et domestique à 50 Hz (nH)

44 pages ..\cours_elecphys_org-radamat_be\HAREC_01.pdf

644 k

17/05/05

2. Composants

Avant de pouvoir passer à l'étude des circuits, il faut d'abord étudier les composants qui vont y être mis en œuvre. Les composants... ce sont les pièces que vous allez utiliser pour faire vos montages d'électronique ou de radio. Ce sont des résistances, des condensateurs, des bobines, des transformateurs, des diodes, des transistors etc. ...

..\cours_elecphys_org-radamat_be\0200_comp.pdf
 

 71 k
31/08/03
2.1. Résistances
 563 k
31/08/03
2.2. Condensateurs
 268 k
31/08/03
 

2.3. Bobines

 285 k
31/08/03
2.4. Transformateurs
 191 k
31/08/03
 

2.5. Diodes

 323 k
31/08/03
2.6. Transistors
 155 k
31/08/03
2.7. Autres semi-conduct. (nH)
 157 k
31/08/03
 

2.8. Tubes

 615 k
31/08/03
2.9. Circuits digitaux
 
 300 k
31/08/03
2.10. Quartz (nH)
 
 99 K
31/08/03
2.11. Soudure (nH)
 80 k
31/08/03
3. Circuits
 58 k
01/09/03
3.1. Combinaisons de composants
 
325 k  
01/09/03 
3.2. Circuits RLC
 
 334 k
01/09/03 
3.3. Filtres
 
1034 k  
 01/09/03
3.4. Alimentations
 
 657 k
01/09/03 
3.5. Amplificateurs
 
 657 k
01/09/03 
3.6. Détecteurs
 
 6 k
15/04/01
3.7. Oscillateurs
 
 8 k
15/04/01 
3.8. Circuits digitaux
 
15 k  
15/04/01 
3.9. Ampli Opérationnels
 
51 k  
21/07/02
3.10. PLL : Phase Locked Loop
 
 18 k
15/04/01 
3.11. Direct Synthesis
 9 k
15/04/01 
4. Récepteurs

Certes, l'émetteur et le récepteur sont 2 éléments fondamentaux dans une station radioamateur et nous analyserons principalement leur fonctionnement dans le cadre du radio amateurisme mais parfois on en parlera dans un cadre plus général de la radiodiffusion.

Nous essayerons de développer les exemples concrets sur ce qui nous intéresse directement : les transceivers décamétrique avec les modulations CW et SSB et les transceivers VHF (ou UHF) en modulation de fréquence (NBFM).

4.1. Types
4.2. Schémas blocs
4.3. Fonctionnement des différents étages
4.4. Caractéristiques

958 k 
17/05/05
 5. Emetteurs

Après les récepteurs, viennent les émetteurs.Dans les émetteurs, on utilise aussi des oscillateurs, l'amplification RF et FI à basse puissance, le changement de fréquence, les modulateurs équilibrés etc ... et comme celà a été vu au chapitre précédent nous ne les reverrons plus en détails.

Par contre nous allons examiner en détails les modulateurs et l'amplification RF de puissance.

5.1. Types
5.2. Schémas blocs
5.3. Fonctionnement des différents étages
5.4. Caractéristiques

697 k  
17/05/05

 

 6. Antennes et lignes de transmission

6.1. Antennes
6.2. Caractéristiques des antennes
6.3. Lignes de transmission

 
 
 7. Propagation

Depuis toujours, les radioamateurs se sont intéressés aux différents mécanismes qui pouvaient influencer la propagation des ondes. D'une façon générale on pourrait dire que la propagation c'est tout ce qu'il y a entre l'antenne d'émission et l'antenne de réception.La compréhension des mécanismes de propagation nécessite quelques connaissances de géophysique.

7.1. Introduction
7.2. Propagation par onde de sol
7.3. Propagation ionosphérique
7.4. Prévisison de propagation HF
7.5. Propagation en VHF-UHF
7.6. Propagations spéciales en VHF-UHF
7.7. Propagations en micro-ondes

2215 k  
17/05/05
 8. Mesures

Un radio amateur est un expérimentateur, et par conséquent il doit faire des mesures sur les montages qu'il effectue. Ce chapitre aura pour but d'étudier les principaux appareils de mesure dont le radio amateur dispose.

8.1. Les mesures DC
8.2. Les mesures AC
8.3. Les multimètres
8.4. Les erreurs de mesures
8.5. Mesure de puissance
8.6. Mesure de ROS
8.7. Mesure de fréquence
8.8. Le Grid Dip
8.9. L'oscilloscope
8.10. L'analyseur de spectre
8.11. Mesure de modulations
8.12. Dépannage

 929k
  17/05/05
9. Brouillages et protections

9.1. Brouillage des équipements électroniques
9.2. Interférences
9.3. Mesures à prendre contre les interférences
 

165 k 
 17/05/05
10. Sécurité et santé

Denier chapitre qui concerne la protection de la santé .

10.1. Danger de l'électricité
10.2. Dangers des champs HF
10.3. Dangers du 50 Hz
 

303 k 
17/05/05

 

Le toute des fichiers sous format Zip

..\cours_elecphys_org-radamat_be.zip 6'772 Ko

 

Autre Lien  Les Ateliers de Géométrie  ACCUEIL ATELIERS

  Site le 21/05/2005

Avant les vacances, un petit tour vers le site consacré à la sonde Deep Impact. http://deepimpact.jpl.nasa.gov/home/index.html (CALCULS, JEUX ET MULTIMEDIA) et aussi celle-ci http://www.nasa.gov/mission_pages/deepimpact/main/index.html ( Simulations, images téléchargeables)

celle-ci en Français: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/AFPanimation/DeepImpactFR3006/

Mais aussi, il est proposé sur le même site un petit peu de calcul de géométrie que voici une page traduite:..\espace\deepimpactnasa05\deepimpacttemple1_question_fr.php On a traduit un seul des exercices du site

Site le 04/07/2005

IMAGES et VIDEOS sur FUTURA SCIENCES http://www.futura-sciences.com/communiquer/g/showgallery.php/cat/569

LE DOSSIER http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier557-1.php

02.09.2012


 

Liens publicitaires

Site Internet d'information pour apprenantes, apprenants a but de recherches et d'entraides etudiantes, etudiants et toutes personnes active en logistique, magasinage et manutention.

Lomag-Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 

Site Internet ouvert en 2002  Lomag Man .Org est une création S.K.  Laissez un commentaire (Livre d'or)

Lomag-man.org est Copyright © 2013 - S.K. tous droits reserve Lomag Man .Org - Lomag-Man.org, Organisation apprenants Logistique magasinage et manutention.Conception web Webmestre (c)Webmestre

RSS RSS