Favorites Bookmarks Welcome  livre-d-or-nouveau  Blog Lomagman Nous sommes le Mardi 28 Mars 2017 et il est 04:27:43

 

 
 
 

securite_general_entrepot

securite_general_entrepotRemonter ] etapes_entrepot_documents_normes ] demarches_entrepot ] phases_realisation_entrepot ] travaux_exploitation_entrepot ] securite_general_entrepot ] synthese_entrepots_frigorifiques ]

La sécurité de l'entrepôt

   

Autres fichiers sur la sécurité et santé au travail:

accidents_statistiquesrapport_milieux_evol_chariots.php
accidents_prevention_enmanutentionamerique.php

accidents_risques_professionnels.php

donnees_chiffres_incidents_depots

baseprotocol_desecurite_entrepot.php

../securite/circulation_et_pietons.php

sécurité    santé sécurité travail     urgences secours    incendie 

 

Nouvelle documentation sur les entrepôts frigorifiques, pages annexes

Voici le lien du site LE GUIDE LESEUR DE LA SECURITE INCENDIE POUR LE PARTICULIER ET LE PROFESSIONNEL. 29/11/2003

http://www.pc-securite.dpn.ch/ Ici on obtiens une bonne sensibilisation en matière de disposition de secours basique et aussi une bonne orientation et assurance pour des cas d'hésitation. Prendre de l'avant face aux dangers domestique ou en entreprise.

 

Courriel d'internaute:Sécurité entrepôt 18/07/2003

De:Webmaster 

Objet:Contact

Date:Tue, 8 Jul 2003 13:29:14 +0200

A:

Pièces jointes: 0

Un visiteur a envoyé un formulaire du service LiveSupport sur votre site, voici son contenu

Date de l'envoi : 7/8/2003 1:29:14 PM
Nom de la personne : 
Email de la personne : 
Message de la personne : ... entrepôt frigorifique pour le stockage de produits pharmaceutiques d'une capacité de 18.000 palettes sous t° ambiante de + 4°c et - 25°c
Je suis à la recherche de toutes informations concernant la prévention d'incendie en contrôlant le taux d'oxygène de la zone de stockage automatique. sans présence humaine
Merci d'avance
Salutations.  
La suite, sous le document "sécurité de l'entrepôt", par ici

News, Actu:

Lieusaint-France: Incendie dans un entrepôt d'aérosols me.20/08/2003

http://www.leparisien.com/home/maville/seineetmarnenord/

article.htm?articleid=

Actualités, accidents professionnels Nouvelle section 17/03/2004

Les chapitres précédents ont cité quelques données concernant la sécurité, seulement quand elles influençaient la conception directe des équipements, palettiers ou allées, ou de l'implantation intérieure du magasin. Ce chapitre traite de la sécurité d'une façon beaucoup plus générale.

Il n'a pas pour vocation de transformer le lecteur, concepteur ou exploitant, en un spécialiste de la sécurité des entrepôts, mais seulement d'attirer son attention sur des points auxquels il n'aurait peut être pas pensé. Si les risques évoqués dans les pages qui suivent existent, il y aura lieu d'étudier la dernière version des documents réglementaires complets et, le cas échéant, de se rapprocher d'un expert.

La recherche de la sécurité dans l'entrepôt est une démarche complexe qui se décline suivant plusieurs logiques;

. la nature des risques encourus

. le volume des matières stockées susceptibles de générer des risques

. la qualité de ceux qui les encourent, les personnes bien sûr, celles de l'établissement comme ceux du voisinage, les installations, les équipements, les bâtiments et les marchandises

. la démarche d'élimination des risques quand cela est possible et de minimalisation des effets de ceux-ci lorsqu'il est impossible de les éviter

. les actions à mener lors la conception et celles qui doivent être conduites pendant l'exploitation

. les dispositions à prendre avant l'apparition du sinistre et celles à prendre lorsque celui-ci est malheureusement survenu.

remonter

notice à cette page du livre de Michel Roux "Entrepôt et Magasin"

Nota important: Étant données la complexité du sujet et la mouvance des textes réglementaires, l'éditeur et l'auteur ne sauraient être tenus pour responsables d'une inobservation de règlement par le concepteur, le réalisateur ou l'exploitant.


1. LES DIFFÉRENTS ACTEURS DE LA DÉMARCHE
Depuis la conception jusqu'à l'exploitation, tous les acteurs doivent jouer leur rôle pour atteindre l'objectif recherché et ils sont nombreux, du maître d'ouvrage au cariste.


1.1 Le maître d'ouvrage


Le propriétaire de l'entrepôt est bien sûr le premier concerné car il sera tenu pour responsable, au moins en partie, de l'éventuel sinistre, Il l'est aussi parce qu'il est le bailleur de fonds qui devra financer toutes les dispositions propres à éviter les risques ou limiter les dégâts.

 

Il devra aussi faire preuve de toute la vigilance et de toute l'autorité nécessaires pour que l'ensemble des procédures soit respecté.


1.2 L'architecte et le concepteur


Le concepteur, qu'il s'agisse d'un bureau interne, d'un consultant ou d'un cabinet d'ingénierie extérieur, est aussi directement impliqué. En effet, de nombreuses dispositions de sécurité vont influer sur les implantations et l'arrangement intérieur des équipements. D'autres dispositions vont guider la définition du bâtiment et de ses accès, comme le choix des matériaux. Tous ces éléments auront une grande importance lors du dépôt du permis de construire, voire sur le choix d'un site.


1.3 L'expert " sécurité "


Si le maître d'ouvrage et/ou l'équipe de conception ne possèdent pas en leur sein ce type de compétence, il est chaudement recommandé de faire appel à un expert extérieur. Il dominera le sujet car Il connaît parfaitement les toutes dernières dispositions législatives et sait les parades à mettre en œuvre devant chaque type de risque. t'est lui qui, notamment, dirigera l'étude d'impact si celle-ci s'avère nécessaire.
Une fois la construction terminée, cet expert pourra ré intervenir pour contrôler que toutes les préconisations ont bien été suivies et que les règles de l'art de construction et d'installation ont bien été respectées.


1.4 La DRIRE


DRIRE est l'acronyme de Direction Régionale de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement. La DRIRE de la région concernée a pour mission, dans le cas présent, de vérifier, pour le compte de l'État, c'est-à-dire du préfet, que la réglementation est respectée. Elle s'assurera aussi que toutes les précautions sont prises, dès la conception de l'entrepôt, pour qu'en cas de sinistre, la qualité de l'environnement ne soit pas mise en péril. Sur les questions techniques touchant à l'incendie, généralement les DRIRE suivent les recommandations des spécialistes du corps des sapeurs pompiers, quant aux précautions et aux dispositifs à installer. Il serait, économiquement parlant, imprudent de ne pas prendre l'avis de son assureur avant de boucler le budget de la construction d'un nouvel entrepôt. À titre d'exemple, la seule protection incendie par sprinklers peut représenter plus de 15% du budget total de l'opération.

remonter

1.5 Les sapeurs-pompiers


Hommes de terrain, dont la compétence et le dévouement font l'unanimité, il est indispensable de recueillir leurs avis et leurs conseils dès que l'étude de dimensionnement d'un nouvel entrepôt est terminée ou lors d'une modification significative d'une installation existante. Ils interviennent à chaque sinistre et savent donc vraiment de quoi ils parlent. Malgré cela, ou à cause de cela, leurs recommandations restent pragmatiques et ne conduisent pas:systématiquement à une Inflation de moyens de protection.


1.6 L'APSAD


L'Assemblée Plénière des Sociétés d'Assurances Dommages réunit un certain nombre d'experts qui rédigent notamment des règles d'installation ou de construction d'équipements de protection. Ainsi il existe des règles concernant, l'extinction automatique à eau type sprinkler (Rl), l'extinction automatique au gaz inerte 1301 (R2), l'extinction automatique au CO2 (R3), les extincteurs mobiles (R4), etc.


Ces règles de construction ou d'installation sont extrêmement détaillées et sont d'une grande utilité pour définir le type de système de protection à mettre en place.


L'APSAD expertise des équipements de protection et audite les installateurs susceptibles de les mettre en œuvre, à la suite de quoi elle peut les certifier, ce qui présente une garantie certaine.


1.7Le FMS


Mondialisation oblige, l'on rencontre de plus en plus souvent l'organisme Factory Mutual System qui joue aux États-Unis, le même rôle que l'APSAD. Il est à noter que ses consignes sont généralement plus contraignantes que celles de l'APSAD. Les grands incendies de villes américaines, il y a plus d'un siècle, ont fortement marqué la culture américaine en ce domaine.

remonter


La compagnie, qui assure le Site,fait également partie des acteurs du projet. Les experts, désignés par elle, doivent approuver les dispositions prises. Trois scénarios sont possibles. La première éventualité est que le projet soit jugé inacceptable, auquel cas la compagnie refuse d'assurer les risques. Une autre possibilité concerne un projet dont toutes les dispositions sont estimées convenables et alors la compagnie propose normalement un contrat. Le troisième cas se rapporte à une solution intermédiaire où les précautions prises sont acceptables mais non entièrement satisfaisantes. Cette situation donne alors lieu à des surprimes.


Comme ces dernières années ont vu un nombre très important de sinistres gravissimes à l'origine mal élucidée, les compagnies d'assurances sont devenues extrêmement exigeantes, beaucoup plus que les DRIRE et les sapeurs


1.9 Le maître d'œuvre


Le maître d'œuvre est le chef d'orchestre de toute l'opération, de la phase d'étude jusqu'à la réalisation. C'est lui qui organisera et coordonnera les interventions des acteurs précédents et qui veillera à la bonne exécution des recommandations de tous les experts qui auront été sollicités.


1.10 L'exploitant


Quelle que puisse être la qualité de la conception et de la réalisation, la sécurité prévue ne Sera pas garantie si le personnel d'exploitation ne maintient pas convenablement les équipements et s'il ne respecte pas les consignes. Combien, par exemple, de sites existe t il encore dans lesquels on peut voir des amoncellements de palettes endommagées qui obstruent les issues de secours!

On ajouterez ici l'aide précieuse d'organisme tel :

Les CRAM, exemple du club prévention:

http://www.cram-normandie.fr/entrepri/risque/prevent/index.html 

remonter


2. LES TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES


Les textes existants sont nombreux et fréquemment modifiés ou complétés. Il conviendra de s'assurer, lors du lancement d'un nouveau projet, de la "fraîcheur" des documents à partir desquels on compte travailler.


Des textes concernent tout à la fois la production, la mise en œuvre et le stockage de certains produits, d'autres textes s'intéressent exclusivement aux magasins.
Il est à noter également que certains textes peuvent être interprétés différemment, par les autorités concernées, en fonction du contexte local ou régional. Par exemple la présence simultanée de plusieurs installations présentant des risques dans un périmètre réduit inclinera à redoubler de prudence, comme le voisinage d'établissement recevant du public (ERP). À l'inverse, la proximité immédiate d'une caserne de Sapeurs-pompiers incitera, peut-être, à alléger certains dispositifs.


D'autres données, spécifiquement locales, pouvant avoir une certaine influence sur l'interprétation donnée aux textes régissant la conception concernent les caractéristiques sismiques de la région ou celles de sa nappe
phréatique.

remonter

Documents du courriel  1  (Documents du courriel 2 )

Nouvelle documentation sur les entrepôt frigorifiques sur site le 29/10/2003 Nouvelle page

De: Webmaster
Objet: prévention d'incendie en contrôlant le taux d'oxygène
Date: Tue, 8 Jul 2003 21:17:57 +0200
A:
Pièces jointes: 1

remonter

bonjour,
merci de votre passage sur le site.

voici une page de lien d'un site sur lequel vous pouvez vous inspirer
ou éventuellement demander de la doc.

Voici un site spécialisé pour obtenir plus de données :

1.- http://www.frigotherm.ch/ 

 

2.- http://www.eca-vaud.ch/ établissement cantonale d'assurance.

 

3.- http://www.asf-froid.ch/ association suisse du froid

 

4.- Les CRAM, exemple du club prévention:

http://www.cram-normandie.fr/entrepri/risque/prevent/index.html 


Tous Experts-conseils en réfrigération

d'autre part, un dossier sur une des forme de démarche est mis sur le site à la page :
http://www.lomag-man.org/entrepot_concept/etapes_entrepot_documents_normes.php
voir aussi les pages annexes et notamment:
http://www.lomag-man.org/references%20adresses/fabrication_transformation.php
dès que j'ai des données sur une certaine forme de prévention, je vous en fait part de suite.
(un fichier sur l'approvisionnement des médicaments, toujours utile ;-))

vous avez également l'utilisation de la navigation Internet pour visionner, Voilà une petite dose de démonstration par des professionnels en charge de vous aider et vous apporter des solution à la mesure du projet global. Liens de sites Interactifs sur l'ingénierie en bâtiment et pilotage de projet,


bonnes salutations, à bientôt. encore merci.

Pièces jointes:
1 pharmaceutique_distr_medic_en_chaine_dufroid_sfstp-froid.pdf 1014012 bytes   

Documents du courriel  2

De: Webmaster 
Objet: doc. et liens
Date: Wed, 9 Jul 2003 22:29:35 +0200
A:
Pièces jointes: 2

remonter

bonjour,
pour ma part vous serrez obligé soit de faire une visite sur un site existant, soit suivre quelques liens
ci-dessous en plus des démarches que vous possédé déjà:

http://www.domoveil.fr/apsad.html

http://astre.scor.com/astrehelp/ContactsFR/autres/APSAD.htm

http://www.lomag-man.org/zones_preparation/zones_preparation_suite2.php

depuis ce dernier lien vous trouverez une brève introduction sur les entrepôts frigorifiques.
les données viennent du livre de Michel Roux "Entrepôt et Magasin", dans lequel il est précisé:

LES DIFFERENTS ACTEURS DE LA DEMARCHE ( entrepôt):
1.- le maître d'ouvrage
2.- l'architecte et le concepteur
3.- l'expert "sécurité"
4.- la DRIRE
5.- les sapeurs pompiers
6.- l'APSAD (normes et règles tel : R, extincteur à eau type
sprinkler) voir le site
7.- le FMS
8.- la compagnie d'assurance concernée
9.- le maître d'oeuvre
10.-l'exploitant

(ceci en plus des caractéristiques expliqués en page du site sur la dureté du métal utilisé pour le genre de température de l'entrepôt).
http://www.lomag-man.org/zones_preparation/zones_preparation_suite2.php, puis suivre le dossier sur les

 rayonnage_rack_normes

ci-joint une doc. de promotion d'un analyseur d'oxygène et une de prévention incendie en entreprise.

bonnes recherches, meilleures salutations.

Pièces jointes:
1 analyseurs_gaz_determ_oxygene_o61_fr.pdf 670798 bytes   
2 prevent_incend_entrep_e500.pdf 304926 bytes   

Nouvelle documentation sur les entrepôt frigorifiques sur site le 29/10/2003

Une documentation sous forme de fichier PDF:

Entreposage frigorifique : nouveaux développements par Jan E. Duiven et Philippe Binard (Bulletin 2002-2)  ../../entrepots_frigorifiques/documentation/2frarticles_bull02_2.pdf

 

remonter

21.05.2008 15:21:41



 

Liens publicitaires

Site Internet d'information pour apprenantes, apprenants a but de recherches et d'entraides etudiantes, etudiants et toutes personnes active en logistique, magasinage et manutention.

Lomag-Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 

Site Internet ouvert en 2002  Lomag Man .Org est une creation S.K.  livre-d-or-nouveau   Laissez un commentaire (Livre d'or)

Lomag-man.org est Copyright © 2017 - S.K. tous droits reserve Lomag Man .Org - Lomag-Man.org, Organisation apprenants Logistique magasinage et manutention.Conception web Webmestre (c)Webmestre