Favorites Bookmarks Welcome  livre-d-or-nouveau  Blog Lomagman Nous sommes le Samedi 21 Janvier 2017 et il est 14:20:01

 

 
 
 

ergonomie_maison_derepos

 

 

Les directives de l'OSHA pour les maisons de repos fournit des informations aux employeurs d'aide identifient les facteurs de force ergonomiques.

[ condition de travail]

[ mouvements répétitifs ] [ manutention manuelle ] [ poussée et  traction généralités] [ poussée et traction chariot] [ Management de la santé et de la sécurité au travail

[ergonomie et manutention en milieu hospitalier aperçu fiches pratiques]  [ Ergonomie consigne en approvisionnement interne et prélèvement ] OSHA USA 

[ergonomie maison de repos ]  

[ qualité de travail les quatre C] ] voir aussi le dossier sur la [ manutention ] Troubles musculo-squelettiques liés au travail (TMSLT)

[ Accueil[ sommaire ] [ plan de site ] [ liens ] [ contactez nous ] [ recherche

Introduction et sujet traité sur cette page

http://www.lomag-man.org Traduit de l'anglais.

Le 07/02/2003

Guide_maison_derepos de Version Anglais PDF (mb 1.2)  1178.85Ko (1207142 octets) 52 pages

[MOBBING et notre santé] 

[MOBBING santetravail2.htm] [harcèlement au travail le harcèlement moral et les rapports de la loi du 17 janvier 2002 France] [harcèlement au travail suite] 14/10/2002 

 

 [Logistique hospitalière, l'hopital de demain ]

chermaximale_adminse_tl15.pdf Charge maximale admissible de lever de charges. L'équation révisée du NIOSH (1248 ko)

Liens externes: usa liens ergonomie

Liens utiles et articles


DRAFT

Ergonomie pour la prévention des désordres de Musclo-squelettique

Directives pour les maisons de repos

Département des Etats-Unis de travail
Occupational Safety and Health Administration

Babylon English-French  définition dictionnaire                                                                                                  Sur le site : [traducteur ]
draft
v. préparer un brouillon; recruter, mobiliser, enrôler

v. préparer un brouillon; recruter, mobiliser, enrôler

remonter


Les directives de l'OSHA pour les maisons de repos fournit des informations aux employeurs d'aide identifient les facteurs de force ergonomiques (demandes physiques qui ont été associés à certains désordres musclo-squeletique) dans leurs lieux de travail et mettent en application des mesures pratiques de commander de tels facteurs de force. Pour développer ces directives, l'OSHA a passé en revue des pratiques et des programmes ergonomiques existants dans l'industrie de maison de repos, aussi bien que l'information scientifique disponible concernant les facteurs de force ergonomiques et les méthodes de contrôle. OSHA également conduit un-sur-un des réunions avec les groupes principaux de dépositaire pour recueillir la meilleure information disponible sur les facteurs de force qui sont présents dans des opérations typiques et sur des pratiques, des programmes, et des processus qui ont été avec succès employés dans l'industrie de maison de repos.

La Loi professionnelle de sûreté et de santé de 1970 (acte d'OSH) exige que, en plus de la conformité aux normes risque spécifiques, tous les employeurs ont un devoir général pour fournir à leurs employés un lieu de travail librement des risques identifiés probablement à la mort de cause ou au mal physique sérieux. Ces directives sont consultatives en nature et informationnelles dans le contenu. Ils ne sont pas de nouveau standard ou règlement et n'imposent aucune nouvelle condition légale. Le manque d'un employeur de mettre en application ces directives n'est pas une violation de l'acte d'OSH.

remonter

 DRAFT

 

DONNEES


Table des matières

Introduction

Maisons de repos : Un Environnement Exigeant de Travail

Ergonomie : Une manière efficace de réduire l'incidence et la sévérité des dommages professionnels

Les Procédures de Gestion

Importance d'engagement de gestion et de participation des travailleurs

Formation Ergonomique

Gestion de santé professionnelle des désordres de Musclo-Squelettique

Évaluation du programme Ergonomique

Analyse de Chantier

Évaluation des tâches de manipulation résidentes

Évaluation des activités autres que la manipulation résidente

Méthodes de contrôle

Références cliquez, et entre autre celui-ci:
108. Center for Assistive Technology. 2002. RERC Aging -- Safety in the Bathroom -- Products To Assist With Bathing. University of Buffalo. http://cat.buffalo.edu/rerc-aging/rerca-benches.php Contient des liens pour conseil de déplacement pour les bains.

remonter


DRAFT

 

DONNEES


Introduction

Maisons de repos : Un Environnement Exigeant de Travail

En dépit des efforts des employeurs et des employés de maison de repos ces dernières années, les ouvriers dans des maisons de repos sont plus de deux fois plus probablement que d'autres ouvriers à blesser sur le travail. Selon le bureau des statistiques de travail, les employés dans les soins et les équipements personnels de soin souffrent plus de 200.000 dommages et maladies professionnelles par année (1). Beaucoup de ces derniers sont des dommages sérieux -- plus que demi ayez besoin de le temps loin du travail. La compensation des ouvriers coûte pour l'industrie s'élèvent maintenant à presque $1 milliards par an (10).

Les risques produits par des ouvriers de maison de repos peuvent inclure l'exposition aux microbes pathogènes d'origine sanguine et d'autres agents infectieux, surfaces de marche peu sûres, produits chimiques dangereux, et le risque de violence de lieu de travail des résidants combative. Peut-être le plus grand facteur contribuant au nombre élevé de dommages dans des maisons de repos, cependant, est la nature physiquement exigeante du travail de maison de repos. Le levage manuel, le transfert, et le replacement des résidants (désignés dans ce document sous le nom du levage résident ou résidant manipulant) sont des tâches qui ont été associées à un plus grand risque de douleur et de dommages aux caregivers, en particulier au (3) arrière. Ces tâches peuvent nécessiter des demandes haut physiques dues à la grande quantité de maintiens impliqués et maladroits de poids qui peuvent résulter du penchement au-dessus d'un lit ou de travailler dans un secteur confiné, de décalage du poids ou de chargement inattendu qui peut se produire si un résidant perd l'équilibre ou la force tout en se déplaçant, et beaucoup d'autres facteurs. On a rapporté que ces activités expliquent la majorité de dommages, jours ouvrables perdus et limités, et coûts de la compensation des ouvriers dans des maisons de repos. (2).

Les résidants de maison de repos ont besoin souvent de l'aide pour marcher, pour baigner, ou exécuter d'autres activités quotidiennes de normale ; dans certains cas les résidants dépendent totalement des caregivers pour la mobilité. L'aide est généralement fournie en nourrissant des aides (par exemple, les aides de l'infirmière, les aides nourrissants certifiés, et d'autres employés qui effectuent des tâches de manipulation des résidents), mais des infirmières et d'autres membres de personnel peuvent être aussi bien impliqués. Des demandes physiques considérables peuvent également être placées sur l'autre personnel de maison de repos. Les ouvriers qui reçoivent, stockent, et distribuent des approvisionnements, recueillent et traitent la blanchisserie, et fournissent le service de traiteur aux résidants, par exemple, peut également être exposé à de divers facteurs de force ergonomiques. Les facteurs de force ergonomiques aux lesquels les ouvriers dans des maisons de repos font face incluent :

Force - la quantité d'effort physique requise accomplir une tâche (telle que le levage lourd) ou maintenir la commande de l'équipement ou des outils,

Répétition - effectuant le même mouvement ou séries de mouvements continuellement ou fréquemment,

Maintiens maladroits - positions arrogantes qui effort d'endroit sur le corps, tel que l'atteinte au-dessus de la taille d'épaule, l'agenouillement, l'accroupissement, le penchement au-dessus d'un lit, ou tordre le torse tout en se soulevant,

Vibration - oscillation rapide du corps ou de la partie du corps, souvent causée au moyen des outils ou de l'équipement actionnés de main,

Effort de contact - pression du corps ou de la partie du corps contre un bord dur ou pointu, tel qu'utiliser la main comme marteau.  



remonter

L'exposition à ces facteurs de force dans le lieu de travail peut avoir comme conséquence une variété de désordres dans les ouvriers affectés, y compris des contraintes et des larmes de muscle, des entorses de ligament, inflammation de joint et de tendon, des nerfs pincés, des disques spinaux tranchés, et d'autres conditions (4, 5, 6). Ces conditions, collectivement désignées sous le nom des désordres musclo squelettique (MSD), peuvent développer graduellement le temps fini ou peuvent résulter des événements instantanés tels qu'un ascenseur lourd simple. Faites souffrir, perte de travail, et l'incapacité peut résulter (4, 6). Bien que ces conditions puissent être classifiées en tant que des dommages ou maladies pour le recordkeeping de l'Occupational Safety and Health Administration (OSHA), elles sont mentionnées pendant que des dommages dans ce document.

Non
pas que tout le MSDs est lié aux activités de travail. Beaucoup de MSDs sont liés aux activités non professionnelles, des causes génétiques, l'âge, et d'autres facteurs. MSDs peut également résulter des accidents tels que des voyages ou des chutes. En conclusion, évidemment MSDs peut résulter de certains facteurs psychosociaux tels que le mécontentement du travail, le travail monotone, et la gestion de JOBS limitée. Cependant, ces directives adressent seulement des facteurs physiques dans le lieu de travail ; ils n'adressent pas spécifiquement des glissades, des voyages, des chutes, et d'autres accidents semblables, violence de lieu de travail, ou facteurs psychosociaux.

Ergonomie : Une approche efficace à réduire le nombre et la sévérité de dommages professionnels

Le nombre et la sévérité de dommages résultant des demandes d'examen médical dans des maisons de repos des coûts -- et associés -- peuvent être nettement réduits. L'ergonomie, la pratique de concevoir l'équipement et les tâches professionnelles de se conformer aux possibilités de l'ouvrier, fournit des moyens pour ajuster l'environnement de travail et les pratiques en matière de travail d'empêcher des dommages avant qu'ils se produisent.

L'OSHA recommande qu'on devrait être réduit au minimum dans tous les cas et éliminer le levage manuel des résidants si possible. Réduire au minimum et, dans la mesure du possible, éliminant le levage de résidant est le but primaire du processus ergonomique dans l'arrangement de maison de repos et de ces directives. Cependant, l'approche à commander les risques liés au travail manuel des résidants devrait tenir compte d'autres facteurs comme :

Les besoins résidents de réadaptation,

La nécessité de reconstituer des capacités fonctionnelles,

Contres indication médicales,

Situations de secours, et

Dignité et droites résidentes.



remonter

L'adressage de la douleur et de l'incapacité professionnel est l'un des plus grands défis faisant face à des maisons de repos aujourd'hui. Relever avec succès ce défi peut également servir à alléger une autre difficulté confrontée aux maisons de repos -- le recrutement et la conservation des membres qualifiés de personnel. Un aperçu national récent des employeurs de maison de repos a trouvé des taux à deux chiffres d'offre d'emploi pour les infirmières enregistrées par personnel, les infirmières pratiques autorisées, et les aides certifiées d'infirmière. Chacun de ces groupes a également eu des taux de chiffre d'affaires annuel plus de de 50% (7). Les plaintes de la douleur dorsale sont relativement communes dans le personnel soignant. De l'évidence indique que beaucoup se sont exercées, a éprouvé les membres de personnel qui laissent leur profession font ainsi en raison de la douleur dorsale (9).

Les équipements qui ont mis en application empêchement ergonomie
basé de dommages programme en utilisant la technologie efficace et les commandes de pratique en matière de travail ont réalisé le succès considérable en réduisant des coûts professionnels de compensation de dommages et d'ouvriers. En outre, quelques établissements ont éprouvé les avantages additionnels, y compris le chiffre d'affaires de personnel réduit et la formation et les coûts administratifs associés, absentéisme réduit, productivité accrue, moral amélioré, dommages résidents réduits, et ont augmenté le confort résident. Beaucoup d'exemples existent des programmes ergonomiques efficaces dans des maisons de repos. Les exemples suivants accentuent certains des aspects principaux des programmes ergonomiques réussis.

Maison de repos du comté de Wyandot dans Sandusky supérieur, Ohio, rapporté que le personnel avait souffert des lésions dorsales, y compris des dommages simples qui ont eues comme conséquence les coûts de la compensation des ouvriers de $240.000. Le service a acquis 18 ascenseurs de plafond, aussi bien que les lifts  portatifs totaux, supports des ascenseurs, un moteur de lift, et 58  lits électriquement réglables à un coût approximativement de $150.000. Depuis que Wyandot a mis en application une politique d'exécuter tous les transferts résidents aidés avec les ascenseurs ou les ceintures mécaniques de démarche, on a éliminé des lésions dorsales du levage résident. L'efficacité accrue a permis à des membres de personnel de passer plus de temps avec des résidants, et les attitudes des caregivers et les forces se sont censément améliorées. En outre, les résidants ne se plaignent plus de la douleur et des contusions d'épaule qui avaient été précédemment associées à la manipulation manuelle de résidant (12).

Au service commémoratif de santé de citoyens en Bolivar, le Missouri, souci concernant le nombre de dommages liés au levage et leur impact économique mené à l'établissement d'un composant ergonomique dans le programme existant de sûreté et de santé. Le service a souligné l'éducation et l'utilisation des dispositifs d'assistance. Dans chacun de quatre ans après que le programme a été établi, le nombre de dommages dû au soulèvement OSHA ENREGISTRABLES diminués au moins des niveaux précédents d'excédent de 45%, et le nombre de jours ouvrables perdus associés diminués au moins de 55%. Ces réductions ont contribué à l'épargne directe approximativement de $150.000 en coûts de la compensation des ouvriers sur une période de cinq ans (25).

Les soeurs du système de santé de charité dans Lewiston, Maine, ont établi un programme ergonomique comprenant la participation de personnel par un certain nombre de comités et un groupe de travail de travail ergonomique, achat de 15 ascenseurs mécaniques, a spécialisé la formation ergonomique, et les dispositions pour la gestion médicale quand les dommages se produisent. Deux ans après, les coûts de la compensation des ouvriers se sont reliés à MSDs avaient diminué approximativement de 35%. On a également rapporté que le programme ergonomique contribue au chiffre d'affaires et l'absentéisme réduit, l'efficacité et l'efficacité accrue, et le moral amélioré parmi les employés (92).  

remonter



L'industrie de maison de repos a fait des efforts substantiels ces dernières années d'adresser des désordres musclo squelettiques professionnels, et les résultats réalisés par ces équipements et d'autres démontrent que les méthodes sont disponibles pour protéger mieux des ouvriers dans des maisons de repos contre le risque de dommages. Ces directives fournissent des suggestions pratiques pour des employeurs pour réduire le nombre et la sévérité de dommages de lieu de travail dans leurs équipements par l'identification, l'évaluation, et les risques de contrôle en utilisant les méthodes qui se sont avérées réussies dans l'environnement de maison de repos. Les recommandations faites ici sont basées sur des discussions avec et l'information des accords d'un certain nombre de sources, y compris les associations commerciales et professionnelles, d'organismes de travail, de la communauté médicale, de différentes sociétés, de documents édités, de disques d'OSHA, et d'OSHA de règlement avec des employeurs. Ces directives volontaires sont prévues pour des soins et des équipements personnels de soin seulement. D'autres employeurs avec les environnements semblables de travail, tels que des hôpitaux et des fournisseurs à la maison de santé, peuvent trouver l'utilité de fournir par l'information. Le soin devrait être pris, cependant, pour s'assurer que des circonstances distinctives trouvées dans différents environnements de travail sont prises en considération en développant les solutions ergonomiques pour les lieux de travail spécifiques.

Ces directives pour des maisons de repos fournissent l'information et des recommandations d'adresser des risques liés aux efforts puissants, aux maintiens maladroits, et à d'autres facteurs de force ergonomiques généralement trouvés dans des arrangements de maison de repos. L'information présentée est organisée en trois sections. D'abord, l'engagement de gestion et le participation des travailleurs, la formation ergonomique, la gestion de santé professionnelle de MSD
s, et les méthodes d'évaluer un programme ergonomique sont discutés dans une section des procédures de gestion. En second lieu, des méthodes d'identifier et d'évaluer les facteurs de force ergonomiques sont discutées dans une section d'analyse de chantier. La troisième section, méthodes de contrôle, méthodes actuelles de commander l'exposition aux facteurs de force ergonomiques et donne beaucoup d'exemples des commandes qui peuvent être employées dans des arrangements de maison de repos.

remonter



Les Procédures de Gestion

Importance d'engagement de gestion et de participation des travailleurs

L'engagement de gestion et le participation des travailleurs forment la base pour n'importe quel processus ergonomique efficace. L'adressage de l'ergonomie exige un effort soutenu, la répartition des ressources et le suivi fréquent qui peuvent seulement être réalisés par l'engagement de gestion. La gestion devrait essayer de concevoir en fonction le processus ergonomique leurs états spécifiques de lieu de travail et d'assigner des responsabilités aux individus dans toute l'organisation de mettre en application efficacement le programme.

La participation des employés est également critique au succès. Dans l'environnement de maison de repos où les ouvriers doivent travailler indépendamment, les employés doivent "acheter dans" le programme pour réaliser des résultats. Le participation des travailleurs est important pour s'assurer que les ouvriers ont entré dans les décisions concernant l'équipement qu'ils utiliseront. L'entrée des employés augmentera certainement l'acceptation d'ouvrier du processus ergonomique et des méthodes de contrôle spécifiques. En outre, beaucoup d'ouvriers ont appris la mécanique appropriée de corps comme méthode préférée pour la manipulation résidente. Malheureusement, même lorsque la mécanique appropriée de corps est employée, des employés sont exposés aux facteurs de force ergonomiques. La mécanique appropriée de corps est certainement des qualifications nécessaires dans beaucoup de situations mais ne devrait pas être comptée au moment pour des opérations de manipulation résidentes courantes. Le décalage de l'emphase de la mécanique appropriée de corps à réduire au minimum ou à éliminer le levage manuel des résidants peut être difficile et mieux est accompli quand des employés sont impliqués dans le processus ergonomique, y compris l'analyse de chantier, le choix de l'équipement, et la évaluation du programme.

Formation Ergonomique


Pour en juste proportion identifier et commander les facteurs de force ergonomiques et réduire au minimum la sévérité des dommages de lieu de travail, les employés devraient recevoir la formation. La formation ergonomique devrait permettre des employés à tous les niveaux de l'organisation -- administrateurs, infirmières de charge, aides de soins, ouvriers d'entretien, et acheteurs d'équipement -- à autre le programme ergonomique. Peuplez qui le travail dans des maisons de repos devrait pouvoir en mesure : (1) identifient les signes et les symptômes de MSDs de sorte qu'ils puissent les rapporter tôt et répondre à eux convenablement ; (2) identifient les ces travaux ou tâches qui ont les facteurs de force ergonomiques capables de causer MSD s; et (3) savent commander les facteurs de force ergonomiques. Le succès du programme ergonomique dépend en grande partie de l'efficacité de la formation ergonomique.

Être efficace, s'exerçant devrait être fourni à tous les individus dans une maison de repos qui sont en danger d'encourir des dommages de MSD, aussi bien que tous les employés qui ont la responsabilité de mettre en application des politiques et des procédures ergonomiques. Les employeurs de maison de repos devraient considérer former les employés suivants :

Les aides de soins et d'autres ouvriers ont exposé aux facteurs de force de MSD,

Administrateurs ergonomiques de programme,

Infirmières, surveillants, et ceux de charge impliqués en recevant des rapports des employés des dommages ou des symptômes,

D'autres fournisseurs de services médicaux (healthcare) qui sont sur le personnel ou travaillent autrement à la maison de repos,

Entretien et personnel d'achat (personnes impliquées en choisissant et en obtenant l'équipement),

Personnel de gestion et de ressources humaines.  

remonter



Beaucoup de sources des matériaux ergonomiques de formation existent. L'OSHA prévoit pour offrir le conseil et la formation sur les directives qu'elle développe par le site Web de l'agence aussi bien que par les 12 centres d'éducation d'OSHA dans tout le pays. En outre, un service libre de consultation en grande partie financé par OSHA fournit l'aide à de petites entreprises en identifiant les ressources de formation disponibles, aussi bien qu'en d'autres matières d'ergonomie professionnelle. La teneur de la formation devrait être visée à chaque groupe spécifique des employés, comme illustré par les exemples suivants.

Aides de soins et d'autres ouvriers exposés aux facteurs de force de MSD
s

Les aides de soins, les femmes de charge, les ouvriers diététiques, et d'autres employés qui sont exposés aux facteurs de force ergonomiques devraient recevoir la formation ergonomique de conscience qui leur permet d'identifier, commander, et signaler des problèmes. Ces employés devraient savoir identifier des symptômes de MSDs, des facteurs de force ergonomiques, et des mesures de contrôle. Les objectifs d'étude pour ce groupe devraient inclure :

Le rôle ergonomique du programme et des employés de la maison de repos dans le programme,

Les signes et les symptômes de MSDs,

Les procédures pour signaler des problèmes potentiels,

Facteurs de force ergonomiques existants et méthodes de commande,

L'utilisation des commandes de technologie, administratives, et de travail de pratique en matière, en particulier techniques de manutention résidentes sûres,

Techniques pour informer un résidant au sujet des avantages d'une aide d'ascenseur.

La formation ergonomique initiale devrait être fournie en plusieurs sessions courtes ou être incluse en tant qu'élément de la formation à la sécurité et à la salubrité courante. Tous les nouveaux employés devraient recevoir cette formation avant qu'ils commencent à travailler par des résidants.

Les sessions de formation devraient inclure des études de cas ou des démonstrations basées sur des exemples de la maison de repos, avec de l'heure suffisante pour les questions (13). La formation devrait être fournie en quelque sorte que tous les employés peuvent comprendre. La formation devrait être mise à jour et présente aux employés comme les changements se produisent dans le lieu de travail, l'équipement, les équipements, les procédures, ou les politiques. Les employés devraient pouvoir démontrer une compréhension des objectifs indiqués.

remonter



Administrateurs Ergonomiques de Programme

Chaque maison de repos devrait avoir un individu ou un groupe qui est responsable de mettre en application, de favoriser, et de maintenir le processus ergonomique (14). Ce individu ou groupe devrait recevoir la formation sur ce qui suit :

Principes ergonomiques fondamentaux,

Méthodes quantitatives pour l'évaluation de tâche,

Résolution des problèmes,

Commandez les solutions de rechange, y compris des commandes administratives,

Comment mettre en application le programme ergonomique,

Signes et symptômes de MSD,

Reportage et responsabilités de MSD.

La formation devrait se composer des conférences et de l'étude, telle que des exemples des protocoles d'évaluation du travail et comment employer eux, la séance de réflexion, et les études de cas. Le temps suffisant devrait être donné pour des questions des employés. La formation de suivi par des conférences et des cours devrait être fournie pour tenir l'administrateur ergonomique de programme au courant sur les questions et les outils ergonomiques.

Infirmières et surveillants de charge


La charge nourrit et les surveillants sont souvent les premiers pour recevoir des rapports des dommages, et devraient pouvoir ainsi identifier les signes et les symptômes tôt de MSD et savoir les procédures pour répondre à elles. Les administrateurs de maison de repos devraient juger des surveillants responsables de l'identification des facteurs de force ergonomiques et de la commande des risques ergonomiques dans leurs secteurs respectifs. Les objectifs de formation des surveillants devraient inclure :

Indicateurs de défaut de compréhension de MSD,

Compréhension du programme ergonomique, spécialement comment répondre à MSD rapporté,

Identification des signes et des symptômes de MSD,

Identification des facteurs de force ergonomiques et des mesures de contrôle.

La formation devrait inclure la discussion des problèmes ergonomiques dans la maison de repos et les commandes possibles. Les administrateurs de maison de repos devraient participer à cette formation pour montrer leur appui du programme ergonomique.

remonter



Les autres fournisseurs de Healthcare et entretien et personnel d'achat

La formation semblable devrait être donnée au personnel par des fournisseurs de santé de personnel de l'entretien et d'acheter, qui sont en mesure pour identifier les facteurs de force ergonomiques avant que des dommages se produisent. Ces employés sont également souvent impliqués en suggérant des commandes. En outre, pendant leur travail dans la maison de repos ils peuvent employer certaines commandes ergonomiques. Les objectifs de formation pour ce groupe d'employés incluent :

Le programme de compréhension ergonomique de la maison de repos ,

En identifiant les facteurs de force ergonomiques et appropriez-vous les commandes,

Se familiariser avec l'utilisation des commandes.

La formation devrait adresser la politique de maison de repos, les facteurs de force ergonomiques, et les commandes disponibles.

Personnel de gestion et de ressources humaines

Dans des grandes maisons de repos et organismes avec les équipements multiples, la gestion devrait comprendre les issues ergonomiques pour démontrer le soutien du programme ergonomique et pour encourager le participation des travailleurs. Le personnel de ressources humaines devrait se rendre compte qu'un programme ergonomique probablement augmentera le reportage des dommages et les signes et les symptômes, aussi bien que le nombre de la compensation des ouvriers enferment à court terme. Les cas seront probablement moins graves, cependant, et le nombre de cas de la compensation des ouvriers devrait finalement diminuer. Les objectifs de formation pour ce groupe incluent :

Le programme ergonomique et son impact de la maison de repos de compréhension sur les affaires,

Apprécier l'importance de la conduite et du soutien de gestion du programme ergonomique,

Sachant répondre correctement quand les rapports de MSDs signe et des symptômes ou les problèmes sont reçus.

Ces objectifs peuvent être remplis en adressant le rôle de la gestion dans un programme ergonomique réussi et comment ce programme se relie aux objectifs d'affaires.

La matrice de formation contenue dans le tableau 1 fournit un sommaire des matières de formation pour les divers groupes d'employés de maison de repos. Cette matrice illustre les matières communes parmi les divers groupes, qui suggèrent que certaines des matières puissent être efficacement présentées à plus d'un groupe à la fois. L'administrateur ergonomique de programme aura des responsabilités additionnelles qui exigeront une connaissance plus détaillée des techniques d'évaluation de risque, des options de commande, des méthodes d'exécution de programme et des méthodologies de résolution des problèmes. Les administrateurs ergonomiques de programme peuvent être qualifiés, suivant leur formation détaillée, pour s'exercer à d'autres groupes des employés.

remonter



Tableau 1 : MATRICE DE FORMATION RECOMMANDÉE

Training Topics

Ergonomics program and employees role

Signs and symptoms of MSDs

Reporting procedures for ergonomic stressors and sign/ symptoms

Existing ergonomic stressors and controls

The use of different types of controls and safe resident handling

Resident interaction

Additional ergonomic specific task (problem solving, controls, task evaluation)

MSD reporting and responsibilities

Leadership, business impact

Employee Groups

Nursing assistants and other exposed employees

X

X

X

X

X

X

 

 

 

Ergonomics program administrator(1)

X

X

X

X

X

X

X

X

 

Charge nurses/ supervisors

X

X

X

X

X

X

X

X

 

Other healthcare providers

X

X

X

X

X

X

 

 

 

Maintenance, purchasing, dietary, laundry

X

X

X

X

 

 

 

 

 

Management and Human resources

X

X

X

X

X

X

X

X

X



Footnote (1) - La formation pour les administrateurs ergonomiques de programme est une détaillée, le programme intense en raison de la large gamme des responsabilités rend nécessaire une connaissance plus détaillée des techniques d'évaluation de risque et des options de commande. Les administrateurs ergonomiques de programme peuvent également servir d'entraîneur à d'autres employés.  

remonter


Draft

 

Données


Gestion de Santé Professionnelle de MSDs

Même après qu'un programme ergonomique efficace est mis en application, les dommages muscle squelettique  peuvent

immobiliser et se produire. Ainsi, un programme ergonomique devrait inclure un processus pour adresser des dommages en relation de ce travail. Les employeurs de maison de repos devraient développer un processus de gestion de santé professionnelle qui s'assure que les ouvriers

reçoivent l'accès prompt au soin pour l'évaluation, le traitement, et le suivi des dommages de MSDs liés aux facteurs de force ergonomiques de lieu de travail. L'établissement d'un tel processus aide à identifier des problèmes et à empêcher la répétition de MSDs.

Les avantages de la gestion de santé professionnelle incluent empêcher des dommages, réduire au minimum le temps loin du travail, réduire la sévérité des dommages, et diminuer des coûts médicaux associés. Les composants principaux suivants de la gestion de santé professionnelle devraient être inclus dans les politiques d'un service et les procédures (13, 14, 114) :Un mécanisme pour que les employés rapportent-ils MSD et signes et symptômes de MSD tôt ? Un procédé qui laisse a formé des professionnels de santé pour adresser des rapports de MSD efficacement ? Procédures claires pour

retourner des employés au travail ? Recordkeeping précis et documentation appropriée à l'évaluation.

Les employeurs devraient affecter une personne pour être responsables de la gestion de santé professionnelle et cette personne devrait avoir la formation,

l'autorité, les ressources, et l'expérience appropriées pour la porter dehors efficacement.

Un système devrait être en place ainsi un employé peut faire rapport aux signes d'employeur ou les symptômes (par exemple,

douleur, engourdissement) et les dommages travailler connexes. Tôt le reportage est essentiel à la gestion efficace de MSD, tenant compte d'opportun et le traitement approprié et devrait donc être encouragé (13, 14, 15). Par exemple, à l'hôpital d'administration de santé de vétérans à Tampa, la Floride, les employés rapportent MSD ou signes ou symptômes de MSD à leurs surveillants, qui renvoient alors les employés aux services de santé professionnelle.

Le surveillant maintient une copie du rapport de MSD et maintient des statistiques pour l'unité spécifique (16). [ note : Les employeurs

devraient se rendre compte de la règle du recordkeeping de l'OSHA (29 CFR 1904). Selon cette règle les employeurs doivent enregistrer certains dommages comprenant ceux liés aux facteurs de force ergonomiques de lieu de travail. ]

En plus d'établir un bon système de reportage, les employeurs devraient créer un procédé qui fournit à des employés l'évaluation, le traitement, et le suivi prompts et appropriés d'un MSD par un professionnel convenablement qualifié et autorisé de santé (13, 14, 17). Le professionnel de santé devrait être au courant du service de maison de repos et les fonctions et les risques du travail des employés, histoire de travail, et facteurs personnels

qui peuvent contribuer au problème (15, 17). Souvent de tels professionnels de santé peuvent aider à identifier tous les facteurs

travailler connexes qui peuvent contribuer à des dommages rapportés.

Le professionnel de santé, en consultation avec l'employeur et l'employé, devrait préparer un plan de travail les procédures qui s'assurent que des fonctions restreintes assignées ne provoquent pas d’injure à l'employé. En faisant des recommandations de retourner un employé au travail, le professionnel de santé devrait d'abord déterminer que les possibilités physiques des employés assortissent les conditions de travail. L'employeur devrait s'assurer que le travail assigné à l'employé est approprié considérant les restrictions de travail.

L'employeur et l'employé devraient suivre toutes les restrictions de travail indiqué par le professionnel de santé.

remonter



Évaluation du programme Ergonomique

La documentation de maintien des rapports de dommages liés aux facteurs de force ergonomiques est critique à empêcher leur répétition.  Dans ce processus, l'information dans les différents disques de la santé du personnel devrait être maintenue (8) confidentiel.  

L'information obtenue des rapports professionnels de MSDs peut être employée pour rendre le lieu de travail plus sûr.  Une analyse de tels rapports peut identifier les secteurs de la maison de repos qui ont besoin de l'analyse et de l'empêchement focalisés de chantier.  Les rapports peuvent également aider à déterminer si les tendances de dommages émergent qui devraient être adressées.  L'évaluation du programme ergonomique à être efficace, un programme ergonomique devrait avoir des procédures et des mécanismes en place pour évaluer l'exécution du programme et pour surveiller son progrès.  Ces procédures devraient s'assurer que les principes décrits dans ces directives sont suivis et le programme accomplit des buts mesurables.  L'évaluation d'un programme implique plus d'inspection  d'un lieu de travail;  les employeurs devraient déterminer si le système de gestion qu'elle établit adresse en juste proportion les facteurs de force ergonomiques.  L'évaluation efficace principale et de remorquage d'indicateurs exige l'utilisation des indicateurs principaux et de remorquages.  

Principale recherche d'indicateurs : indicateurs pour mesurer les processus ou les événements qui peuvent empêcher des dommages, et accidents de l'occurrence.  Les principaux indicateurs indicateurs mesurent à quel point un employeur suit les directives.  Les principales mesures peuvent inclure le nombre et la qualité d'analyses de chantier;  fréquence des interventions ergonomiques;  l'ampleur de l'engagement de gestion à réduire des dommages s'est reliée aux facteurs de force ergonomiques;  adhérence à rapporter des mécanismes;  l'efficacité des programmes de formation;  et l'ampleur de la participation des employés.  Bien qu'il puisse souvent être difficiles mesurer de principaux indicateurs indicateurs, les employeurs devraient identifier les avantages de principaux indicateurs indicateurs et les employer si appropriés.  Les indicateurs de remorquage mesurent les résultats historiques (par exemple, nombre de dommages qui se sont produits).  Les indicateurs de remorquage le plus généralement utilisés sont des taux enregistrables de dommages d'OSHA, tout le taux d'incidence, taux d'incidence de perte de temps, et taux de modificateur d'expérience de la compensation des ouvriers.  Les grands chantiers peuvent trouver les analyses pour être plus utiles que de plus petits chantiers.  La façon dont ces indicateurs sont examinés est au moins aussi importante que les indicateurs eux-mêmes.  Tandis que les programmes spécifiques changeront de l'emplacement à l'emplacement, les outils de base utilisés pour l'évaluation devraient rester conformés.  Ces outils incluent des revues de document, des entrevues des employés (entrevues y compris des directeurs, des surveillants, et des employés de première ligne), des enquêtes des employés, et des revues et des observations des états de lieu de travail.  L'adhérence aux principes des directives ergonomiques pour des maisons de repos l'employeur, avec l'aide des employés, devrait périodiquement évaluer si son système pour identifier des problèmes liés à l'exposition aux facteurs de force ergonomiques fonctionne efficacement.  Tandis que les indicateurs de remorquage tels que des taux de dommages fournissent des informations utiles vers accomplir ce but, l'enquête ne devrait pas s'arrêter là.  L'employeur devrait s'assurer que des rapports des problèmes sont classés, leur contenu évalué, et décisions prises concernant leur disposition.  Une fois que des mesures de contrôle sont présentées comme résultat d'analyse de chantier, l'employeur devrait s'assurer que les commandes sont efficaces.  Les indicateurs de remorquage peuvent fournir des données empiriques utiles à ce stade, de même que peuvent d'autres techniques telles que des entrevues des employés.  Par exemple, après présentation d'un nouvel ascenseur à une maison de repos, l'employeur si le suivi en parlant avec des employés pour s'assurer que le problème a été en juste proportion adressé.  En outre, les entrevues fournissent un mécanisme pour s'assurer que la commande est non seulement en place, mais sont employées correctement.  Les employeurs devraient combiner leurs évaluations de chantier avec leur évaluation des méthodes de contrôle pour réaliser l'image la plus complète de la façon dont le programme fonctionne.  En examinant le programme de gestion de santé professionnelle, les employeurs devraient s'assurer qu'un système existe pour rapporter des dommages liés aux facteurs de force ergonomiques et répondre aux besoins médicaux des employés.  Passer en revue des notations d'Osha ou d'autres données empiriques peut fournir une image inachevée du programme de gestion de la santé professionnelle du service.  Ainsi, des employés devraient être interviewés, ou examinés anonymement, pour s'assurer qu'ils rapportent des dommages et reçoivent le soin de suivi.  Un programme de formation efficace devrait avoir des buts clairs pour le développement de la conscience ergonomique des employés.  En évaluant un programme de formation, l'employeur devrait examiner la teneur et la fréquence des sessions de formation.  Le programme d'études de formation reflète-t-il les besoins du programme ergonomique du service?  La fréquence des sessions de formation tient-elle compte de la formation prompte de nouveaux employés et de la formation de suivi pour le personnel de vétéran?  En outre, la formation est efficace seulement si le matériel est compris et intégré en pratique.  Ainsi en effectuant une évaluation, les employeurs devraient observer les employés qualifiés pour s'assurer qu'ils adhèrent aux pratiques en matière de travail et aux principes ergonomiques discutés en sessions de formation.  Les employeurs devraient s'assurer que les employés suivent le programme par des actions telles que:  

remonter


Passant en revue le programme et s'exerçant pour s'assurer que les employés sont entièrement au courant de leurs responsabilités

Évaluant la culture de lieu de travail pour s'assurer que l'exécution faible n'est pas récompensée?  S'assurant que les employés ont les outils et l'équipement nécessaires pour accomplir leurs travaux sans risque, et

Établissant les politiques qui adressent la conformité des employés aux procédures de programme.  En conclusion, un programme ergonomique qui existe seulement sur le papier est peu susceptible de réaliser n'importe quels avantages de salubrité et de sûreté.  La détermination si les employés acceptent du programme est souvent des résultats difficiles à mesurer.  Les aperçus anonymes des employés, comme des entrevues des employés, peuvent être les outils efficaces pour mesurer l'employé achètent au programme ergonomique.  Des données de l'évaluation Injury/Illness alors que ce ne devrait pas être l'indicateur unique de l'efficacité d'un programme ergonomique, le rôle des données empiriques ne devrait pas être minimisées.  Les notations d'Osha 300 peuvent être particulièrement utiles en cet effort parce qu'elles incluent une description de l'incident, de l'heure et de la date de l'incident, unité où l'incident s'est produit, pièces de corps affectées, et jours de travail perdus.  Les rapports d'incident ou les formes d'Osha 301 peuvent fournir des informations plus détaillées pour évaluer l'efficacité d'un programme ergonomique.  D'autres disques utiles peuvent inclure des rapports des réclamations de la compensation des ouvriers, des rapports d'accidents et de recherche évitée de justesse, et des rapports de compagnie d'assurance.  Mettre en application et suivre vers le haut sur des évaluations du programme d'évaluations peuvent être conduits par ceux responsables de mettre en application le programme ergonomique, mais les évaluations exécutées par les personnes qui ne sont pas impliquées dans l'exécution de jour en jour du programme sont souvent bien plus valables.  Ces employés apportent une perspective fraîche à la tâche et peuvent identifier les faiblesses de programme qui des ces par habitude impliqués dans l'échouer d'exécution de programme pour voir.  La fréquence des évaluations changera par la taille et la complexité du service, mais une maison de repos devrait évaluer son programme ergonomique au moins tous les trois ans, et plus fréquemment si elle a la raison de croire que le programme est inefficace.  La gestion devrait mettre à jour le programme promptement en réponse à toutes les insuffisances identifiées et communiquer les résultats de la évaluation du programme et les révisions de programme aux employés.

remonter



Worksite Analysis- Analyse des facteurs

L'analyse des facteurs de force ergonomiques dans un travail est le processus d'identifier où et comment les conditions de travail excèdent les possibilités physiques des ouvriers.  L'analyse de facteur est la pièce maîtresse de n'importe quel programme adressant des dommages dans le lieu de travail de parce qu'elle identifie les conditions le travail et des aspects des activités de travail qui ont comme conséquence le risque accru aux employés.  Sans analyse appropriée et évaluation, toutes les modalités de reprise prises peuvent non seulement être inefficaces, mais peuvent empirer des risques existants ou de présenter de nouveaux risques dans le lieu de travail.  

L'analyse de facteur implique d'examiner des états de lieu de travail et de différents tâches ou éléments d'un travail de distinguer les facteurs qui peuvent avoir comme conséquence un plus grand risque de dommages.  Des informations sur le travail et tous les problèmes associés peuvent être obtenues à partir d'une variété de sources.  Une fois que l'information est obtenue, elle peut être employée pour identifier et évaluer les éléments d'un travail qui sont associés aux problèmes.  Des options appropriées peuvent alors être choisies adresser tous les problèmes trouvés.  

L'évaluation du facteur commence par l'identification des tâches qui exigent l'analyse.  Les activités du travail sont des candidats pour l'analyse si la raison existe pour croire qu'elles posent un risque aux employés.  L'examen des notations de dommages et de maladie, des disques de la compensation des ouvriers, des rapports des problèmes, des discussions avec des employés, ou de l'observation générale du lieu de travail peut tout être employé pour identifier les tâches qui justifient l'analyse.  

L'évaluation des tâches professionnelles implique un examen de la durée, de la fréquence, et de l'importance d'exposition aux facteurs de force ergonomiques - force, répétition, maintiens maladroits, vibration, et effort de contact - pour déterminer de si les employés sont en danger douleur ou dommages.  Dans beaucoup de cas les facteurs de force appropriés sont évidents après observation du travail et des discussions avec des employés.  Dans d'autres cas, les causes de la douleur et les dommages peuvent ne pas être tout à fait évidents.  C'est parce que beaucoup d'activités comportent l'exposition à une combinaison des facteurs de force.  Par exemple, soulever et une boîte de 30 livres devant le corps de la taille d'articulation pour épauler la taille (force) peut ne pas créer un problème.  Cependant, si un tel levage est exécuté fréquemment pendant le poste de travail (répétition), ou si l'ouvrier doit tordre le torse tout en soulevant la boîte (maintien maladroit), un plus grand risque de dommages peut résulter (19).  Une variété de méthodes peut être employée pour analyser l'exposition aux facteurs de force ergonomiques.  

Les procédures peuvent être observation simple et sans cérémonie, se composante du travail et discussions avec les employés affectés.  Un processus plus formalisé, tel qu'une panne des tâches accomplies dans un travail, enregistrant ou photographiant des employés exécutant le travail, les questionnaires des employés, les listes de contrôle, ou les mesures en vidéo quantitatives peut également être employé.  On a développé un certain nombre de protocoles et de listes de contrôle qui peuvent être employées en exécutant ces évaluations (16, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24).  

Le processus d'évaluer des conditions de travail dans des maisons de repos est compliqué par les considérations qui devraient être prises en considération en examinant des tâches de manipulation de résidant.  Les tâches de manipulation résidentes peuvent être variables, dynamiques, et imprévisibles en nature.  En outre, des facteurs tels que la sûreté résidente et les contre indications médicaux devraient être pris en considération.  En conséquence, différentes techniques sont employées pour évaluer des tâches de manipulation de résidant que sont employés pour d'autres activités de maison de repos.

remonter



L'évaluation des tâches de manipulation résidentes une analyse de n'importe quelle tâche de manipulation résidente implique une évaluation des besoins et des capacités du résidant impliqué.  Cette évaluation permet à des membres de personnel de expliquer ces caractéristiques en déterminant les méthodes les plus sûres pour accomplir la tâche, dans le contexte d'un plan de soin qui prévoit le soin et les services appropriés pour le résidant, y compris la considération de la sûreté résidente, de la dignité et d'autres droites, et du besoin d'entretien ou de restauration des capacités fonctionnelles d'un résidant.  L'évaluation résidente devrait inclure l'examen des facteurs comme:

La taille et le poids du résidant

Le niveau de l'aide que le résidant exige 

Les capacités et la bonne volonté du résidant de coopérer 

Toutes conditions médicales qui peuvent influencer le choix des méthodes pour le transfert ou repositioning.

Ces facteurs sont en critique importants en déterminant des mesures de contrôle appropriées pour les tâches de manipulation résidentes.  La taille et le poids du patient, dans quelques situations, détermineront quel équipement est nécessaire et combien de caregivers sont exigés pour fournir l'aide.  Les capacités physiques et mentales du résidant jouent également un rôle important en choisissant des méthodes de contrôle appropriées.  Par exemple, un résidant qui peut en mesure et le disposé pour soutenir partiellement leur propre poids peut pouvoir se déplacer de leur lit à une chaise à l'aide d'un dispositif debout d'aide, alors qu'un ascenseur mécanique de bride peut être plus approprié pour ces résidants qui ne peuvent pas soutenir leur propre poids.  D'autres facteurs liés à la condition résidente peuvent devoir être aussi bien pris en considération.  Par exemple, un résidant qui a récemment subi la chirurgie de remplacement de hanche peut exiger de l'équipement spécialisé pour l'aide afin d'éviter de placer l'effort sur le secteur affecté.  Un certain nombre d'individus dans des maisons de repos peuvent contribuer à l'évaluation résidente et à la détermination des méthodes appropriées pour aider au transfert ou au replacement.  Les infirmières de personnel, les surveillants nourrissants, les thérapeutes physiques, les médecins, et le résidant ou son représentant peuvent tout être impliqués.  D'importance critique est la participation des employés directement responsables du soin résident et l'aide, pendant que les besoins et les capacités des résidants peuvent changer considérablement sur une période courte, et les employés responsables de fournir l'aide sont en meilleure position à se rendre compte de et pour adapter à de tels changements.  Un certain nombre de protocoles ont été développés pour les besoins et les capacités résidents systématiquement d'examiner en ce qui concerne le transfert et replacement, et pour que les procédures de recommandation et l'équipement soit employé pour la réalisation des tâches (13, 14, 16, 17).  Le schéma 1 fournit un exemple d'un ensemble de critères d'évaluation qui a été élaboré.  Ces critères d'évaluation peuvent aider à la planification pour le levage, le transfert, et le replacement sûrs des résidants et peuvent être utiles une fois incorporés au processus d'évaluation.  Les schémas 2 à 7 montrent des exemples des algorithmes qui peuvent être employés comme guides en projetant le levage, le transfert, et replacer des tâches.  Les algorithmes peuvent fournir des conseils utiles dans les tâches de manipulation résidentes de planification, mais ne remplacent pas le jugement professionnel requis pour assurer la sûreté des résidants et des caregivers.  

remonter


Critères d'évaluation et plan de soin pour le patient sûr manipulant et mouvement

View or download form for assessment criteria and care plan PDF (15 KB)


Les algorithmes peuvent être employés pour identifier des options appropriées parmi les mesures présentées dans l'unité de commande de ce document.  Par exemple, le schéma 2 présente un algorithme qui peut être employé pour évaluer les procédures et l'équipement pour transférer un résidant à partir d'un lit à une chaise, une chaise à la toilette, ou entre les chaises.  L'algorithme indique que quand un résidant ne peut pas soutenir le poids, et n'est pas coopératif ou n'a pas la force d'extrémité supérieure, un plein ascenseur de bride de corps et deux caregivers devraient être employés pour exécuter le transfert.  Un dispositif de montage au plafond- d'ascenseur (montré comme méthode de contrôle le numéro 9) est un exemple d'une méthode de contrôle appropriée pour cette situation.  Si le résidant peut partiellement soutenir le poids et est coopératif, l'algorithme indique qu'ou un stand et la technique de pivot employant un gît /transfert par élingue ceinturent ou un ascenseur, lift actionné d'aide de position (dans chaque cas avec l'aide d'un caregiver), porteur, serait approprié.  Un exemple d'une option pour cette situation serait commande le numéro 14, un dispositif actionné portatif d'aide de position.  Dans beaucoup de cas un certain nombre d'options de commande seront disponibles.  Par exemple, le schéma 3 présente un algorithme qui peut être employé en exécutant la partie latérale transfère entre les lits, la civière ou les chariots.  Si le résidant dans incapable ou seulement partiellement capable d'aider au transfert, et le poids du résidant est moins de 100 livres, une aide coulissante latérale avec l'aide de deux caregivers est recommandée.  Beaucoup d'aides coulissantes latérales alternatives sont disponibles.  L'unité de commande montre des gurneys avec des dispositifs de transfert (méthode de contrôle numéro 1), dispositifs mécaniques libres (la méthode de contrôle le numéro 3), aspiration couvre (méthode de contrôle numéro 4), panneaux vinyle-couverts et rouleaux (méthode de contrôle numéro 5), matelas gonflables (méthode de contrôle numéro 6), et côtes de transfert avec des poignées (méthode de contrôle numéro 7) qui pourrait être employée dans cette situation.  L'employeur devrait déterminer quels dispositif ou dispositifs sont les plus appropriés pour protéger des ouvriers donnés les circonstances particulières trouvées dans le lieu de travail.  Dans certains cas les algorithmes indiquent non seulement un choix dans le type particulier de mesure de contrôle, mais selon la méthode employée aussi bien.  Par exemple, le schéma 3 indique que plusieurs méthodes sont appropriées pour exécuter un transfert quand un résidant peut incapable ou seulement partiellement d'aider au transfert, et le résidant pèse au-dessus de 200 livres.  L'utilisation d'une aide coulissante latérale avec trois caregivers, l'utilisation un dispositif ou dispositif latéral de transfert avec deux caregivers, ou d'une utilisation de réduction d'un dispositif latéral mécanique de transfert seraient tout considérées acceptable.  Une gamme des options pour chacune de ces méthodes est présentée dans l'unité de commande.  Encore, l'employeur devrait déterminer quelle méthode ou méthodes sont les plus appropriées pour protéger des ouvriers donnés les circonstances particulières trouvées dans le lieu de travail.  Par exemple, si la disponibilité de personnel exclut assigner trois caregivers à l'assister un tel transfert, un employeur peut choisir d'adopter les méthodes qui peuvent être exécutées sans risque avec peu de membres de personnel.  

remonter


Draft

 

Données


FIGURE 2.  Transfer to and from: Bed to Chair, Chair to Toilet, Chair to Chair, or Car to
Chair

remonter



FIGURE 3.  Lateral Transfer to and from: Bed to Stretcher, Trolley

remonter



FIGURE 4.  Transfer to and from: Chair to Stretcher

remonter



FIGURE 5.  Reposition in Bed: Side-to-Side, Up in Bed

remonter



FIGURE 6.  Reposition in Chair: Wheelchair and Dependency Chair

remonter



FIGURE 7.  Transfer a Patient up From the Floor

remonter



Une évaluation des activités de manipulation résidentes devrait également tenir compte d'autres considérations qui peuvent effectuer la tâche étant exécutée.  Les considérations peuvent inclure la présence des appareils tels que des réservoirs de l'oxygène ou des raccordements intraveineux, des restrictions liées à l'environnement tel que la pièce limitée pour l'usage d'équipement dans une salle de bains, la disponibilité des nombres suffisants de personnel d'accomplir des tâches assignées correctement, et des soucis de sûreté tels qu'un plancher humide ou le potentiel pour qu'une chaise ou un lit se déplace inopinément tandis qu'une tâche est accomplie.  Les besoins spéciaux des résidants "bariatric" peuvent également avoir besoin davantage d'examen.  Les dispositifs d'Assistance doivent être capables de manipuler le poids plus lourd impliqué, et la modification des pratiques en matière de travail peut être nécessaire.  L'évaluation des activités autres que la manipulation résidente bien que la majorité de MSD professionnel dans des maisons de repos soient associées au transfert et au replacement manuels des résidants, un certain nombre d'autres activités peut également impliquer le risque accru aux ouvriers.  Le processus d'évaluation pour ces activités implique l'examen des demandes physiques du travail, de la disposition et de l'état du lieu de travail ou du poste de travail, et des caractéristiques de tous les objets manipulés.  Les tâches qui peuvent exiger l'évaluation incluent:

               Salles de nettoyage,

         Se plier pour faire un lit ou pour nourrir un résidant, 

         Plateaux de levage de nourriture au-dessus de niveau d'épaule ou au-dessous de niveau de genou 

         Collection de rebut

        Poussée des chariots lourds

         Se plier pour enlever des articles d'un chariot en profondeur 

         Se soulever et portant en recevant et en stockant des approvisionnements

         Se plier pour une mise en marche manuelle d'un lit réglable 

         Enlèvement de la blanchisserie des machines à laver et séchoir

L'évaluation inclut une évaluation de la durée, de la fréquence, et de l'importance d'exposition aux facteurs de force ergonomiques, comme discuté au début de cette section.  Dans la grande majorité de cas, des évaluations du travail peuvent être accomplies en observant des employés accomplir la tâche, et en discutant avec des employés les activités et les conditions qu'elles associent aux difficultés.  L'observation fournit des informations générales au sujet de la disposition de poste de travail, des outils, de l'équipement, et des conditions environnementales générales dans le lieu de travail.  La discussion des tâches avec des employés aide à s'assurer qu'une image complète du processus est obtenue.  Les employés qui accomplissent une tâche donnée sont également souvent les meilleures sources pour identifier la cause d'un problème, et développer les solutions les plus pratiques et les plus efficaces.  Une fois que l'information est obtenue et des problèmes est identifiés, des améliorations appropriées peuvent être mises en application.

remonter



Méthodes de contrôle

Cette section sur des méthodes de contrôle pour les facteurs de force ergonomiques présente des changements à l'équipement, aux pratiques en matière de travail, et aux méthodes de travail qui peuvent réduire des niveaux de dommages parmi le personnel et les résidants, aider des coûts de commande, et rendre le recrutement des employés moins difficile.  Le choix des commandes appropriées devrait être basé sur l'analyse de chantier décrite dans la section précédente.  Mais d'autres facteurs devraient également être considérés.  Par exemple, quels types de commandes sont possibles aux conditions dans un service individuel.  Cette décision peut être basée sur un certain nombre de facteurs, y compris le nombre de résidants, l'état actuel de l'équipement utilisé, la disponibilité des caregivers, et d'autres projets en cours ou éventuels qui concurrenceront pour les ressources rares.  L'intégration des commandes ergonomiques dans la maison de repos est une décision stratégique qui devrait être soigneusement projetée et exécutée et qui payera les avantages à long terme.  L'administrateur prudent gagnera l'appui et l'engagement de personnel en partageant l'information et en sollicitant l'entrée de ceux affectés par ces décisions -- d'autres directeurs, les caregivers, les résidants, et les familles des résidants.  Tenir chacun au courant des changements possibles et l'obtention de l'entrée et de l'acceptation sur l'utilisation des commandes, lisseront la transition à un lieu de travail plus sûr.  Des approches de commande de Forty-nine sont présentées dans les pages suivantes.  Les commandes ne sont pas prévues pour être une liste approfondie, ni l'Osha compte que toutes les commandes présentées seront employées dans n'importe quel service donné.  L'information représente une gamme des options disponibles qu'un service peut considérer employer.  Plusieurs des approches de commande sont des modifications de bon sens simple et à l'équipement ou des procédures qui exigent peu de temps ou peu de ressources pour mettre en application.  D'autres approches de commande peuvent exiger des efforts plus substantiels.  Comme indiqué plus tôt, l'OSHA recommande qu'on devrait être réduit au minimum dans tous les cas et éliminer le levage manuel des résidants si possible.  Les administrateurs devraient également être conscients de plusieurs facteurs qui pourraient limiter l'application de certaines commandes, telles que les besoins de la réadaptation des résidants, du besoin de restauration des capacités fonctionnelles, d'autres contre indications médicaux, d'états de secours, et de dignité et de droits des patients.  Beaucoup de commandes sont applicables à plusieurs conditions dans une maison de repos typique.  Le tableau 2 fournit un index aux descriptions de commande pour l'accès facile.  Chacune des descriptions de commande commence par un titre et une image représentative et inclut l'information suivante:

L'activité décrit brièvement la catégorie de travail générale étant adressée.

Plus d'une activité peuvent être énumérée ici et quelques commandes auront beaucoup d'activités énumérées.

La description explique les types d'équipement ou des méthodes de manipulation employées.

Quand employer décrit les conditions dans lesquelles il est approprié d'employer la commande.

Les références se rapporte à la source d'information utilisée (voyez la liste de référence à la fin de ce document).

remonter


Une considération importante sur la fourniture de l'équipement de commande est le choix du fournisseur d'équipement.  Les employeurs devraient établir un rapport avec des fournisseurs d'équipement.  Un tel rapport est critique parce qu'il facilite obtenir la formation pour des employés dans la façon employer l'équipement, modifiant l'équipement pour des circonstances spéciales, et obtenant des pièces et le service une fois nécessaire.  Les questions suivantes sont conçues pour faciliter le choix du fournisseur ce les meilleurs rassemblements les besoins d'une maison de repos individuelle.

Disponibilité de service technique - l'aide de l'assistance téléphonique, comme l'aide sur site, pour des réparations et le service de l'ascenseur est-elle disponible

Disponibilité des pièces - qui partie sera en stock et disponible en peu de temps une armature et quand peut elles être embarquée à votre endroit

Des capacités de stockage de l'ascenseur mécanique - est-il trop grand pour votre dextérité

Peut-elle être stockée dans la proximité étroite à l'area(s) où elle est employée  

est-ce que si nécessaire, une unité de remplissage et une batterie de secours est incluse

Quelle est la simplicité de l'unité et de l'espace de remplissage exigés pour un chargeur de batterie si on est nécessaire

Si l'ascenseur a une unité de remplissage d'un seul bloc, quelle est la place nécessaire pour charger et des quels réceptacles électriques sont exigés

Quelle est la période de remplissage de minimum d'une batterie

Combien est haut la base de l'ascenseur et il s'adaptera-t-elle sous le lit et les divers autres meubles

Combien est au loin la base de l'ascenseur ou est-elle réglable dans une position plus large et verrouillables

Combien de personnes sont requises d'actionner l'ascenseur pour le levage d'une personne typique de 200-livres

Le dispositif d'activation d'ascenseur (pendant) a-t-il des possibilités à distance

Combien de tailles et de types de brides sont disponibles

Quel type de bride est disponible pour la commande optimale d'infection

Le dispositif est-il souple

Peut-il être un lift de position de repos, aussi bien qu'un dispositif d'ascenseur

Peut-il être un lift de position de repos et dispositif  d'aide ambulatoire

Quel est la vitesse et le niveau de bruit du dispositif

L'ascenseur peut-il se positionner à niveau?  Quel hauteur ira-t-il

Basé sur les caractéristiques de la population résidente et de la disposition du service, les employeurs devraient déterminer combien de dispositifs sont nécessaires et où localiser les dispositifs ainsi ils sont accessibles aux ouvriers.  Si l'équipement de levage résident et les commandes ne sont pas accessibles quand ils sont nécessaires, il est probable que tous autres aspects du processus ergonomique soient inefficaces.  Les employeurs devraient également établir des programmes d'entretien courant pour s'assurer que l'équipement est en bon état de marche.

remonter



Table 2: Index des méthodes de contrôle

 

TOPICS

SEE THESE CONTROLS

 

Resident Handling

Transfers

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 29

Repositioning

4, 6, 11, 19, 20, 21, 22, 23, 36

Lifting

2, 8, 9, 10, 14, 15, 27, 34, 35

Ambulation

17, 24

Activities of Daily Living

25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 37

 

Non-Resident Handling

Dispense of Medication

38

Moving Equipment

39, 43

Dietary

40, 41, 43, 45

Housekeeping/Laundry

40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49

Maintenance

41, 43, 44, 45

remonter


PDF ImageDownload PDF of Control Methods [573 KB]


Draft

 

Draft


1


Image of Control MethodLateral Transfer

Activity:
Resident Handling


Description:
Gurneys with transfer devices


When to Use: Transferring a partial- or non-weight-bearing resident between 2 horizontal surfaces, such as a bed to a stretcher or gurney in supine position.

Points to Remember: Two caregivers are required to perform this type of transfer. Additional assistance may be needed depending on resident status, e.g., for heavier or non-cooperative residents. Motorized height-adjustable gurneys with built-in slide boards are preferred to those adjusted by crank mechanism to minimize physical exertion required by caregiver. Always ensure that lifting device is in good working order before use and is rated for the load weight to be transferred. Ensure wheels on equipment are locked. Ensure transfer surfaces are same level and at caregiver’s waist level to avoid extended reaches and back flexion.

References: 13, 16, 39, 72

Activité Latérale De Transfert: Description De Manipulation Résidente: Gurneys avec des dispositifs de transfert quand employer: Transfert d'un résidant partiel- ou sans effort de progression entre 2 surfaces horizontales, telles qu'un lit à une civière ou à un gurney en position en supination.  

Points à se rappeler: Deux caregivers sont exigés pour exécuter ce type de transfert.  L'aide additionnelle peut être nécessaire selon le statut résident, par exemple, pour des résidants plus lourds ou non coopératifs.  Des gurneys taille réglables motorisés avec les panneaux intégrés de glissière sont préférés à ceux ajustés par le mécanisme détraqué pour réduire au minimum l'effort physique exigé par le caregivers.  Assurez toujours à cela le dispositif de levage est en bon état de marche avant l'emploi et est évalué pour que le poids de charge soit transféré.  Assurez les roues sur l'équipement sont verrouillés.  Assurez les surfaces de transfert sont le même niveau et au niveau de taille du télé porteur (caregivers) pour éviter les extensions prolongées et la flexion arrière.  Références: 13, 16, 39, 72

remonter


2


Image of Control MethodLateral Transfer

Activity:
Resident Handling


Description:
Ceiling-mounted device with horizontal frame system or litter


When to Use: Transferring residents who are totally dependent, non-weight bearing, have other physical limitations, or are very heavy and cannot be safely transferred by staff between 2 horizontal surfaces, such as a bed to a stretcher or gurney in supine position.

Points to Remember: Motors can be fixed or portable (lightweight). Device can be operated by hand-held control attached to unit or by infrared remote control. Always ensure lifting device is in good working order before use and is rated for the load weight to be lifted.

References: 40, 47, 55, 88

Activité Latérale De Transfert: Description De Manipulation Résidente:

--dispositif Plafond monté avec le système ou la civière horizontal d'armature quand employer: Les résidants de transfert qui sont totalement dépendants, est partiellement mobile, ont d'autres limitations physiques, ou sont très lourds et ne peuvent pas être sans risque transférés par le personnel entre 2 surfaces horizontales, telles qu'un lit à une civière ou à un gurney en position en supination. 

Points à se rappeler: Les moteurs peuvent être fixes ou portatifs (léger).  Le dispositif peut être actionné par commande tenue dans la main attaché à l'unité ou par la télécommande infrarouge.  Assurez toujours le dispositif de levage est en bon état de marche avant l'emploi et est évalué pour que le poids de charge soit soulevé.  Références: 40, 47, 55, 88

remonter



3


Image of Control MethodLateral Transfer

Activity:
Resident Handling


Description:
Free-standing lateral transfer devices used with height-adjustable stretcher or gurney


When to Use: Transferring a partial- or non-weight-bearing resident between 2 horizontal surfaces, such as a bed to a stretcher or gurney in supine position.

Points to Remember: Two caregivers are required to perform this type of transfer. Additional assistance may be needed depending on resident status, e.g, for heavier or non-cooperative residents. Always ensure that lifting device is in good working order before use and rated for the load weight to be transferred. Ensure wheels on equipment are locked. Ensure transfer surfaces are at same level and at a height that allows caregivers to work at waist level to avoid extended reaches and back flexion.

References: 16, 54

Activité Latérale De Transfert: Description De Manipulation Résidente:

--Dispositifs latéraux libres de transfert utilisés avec la civière ou le gurney taille réglable quand employer: Transférant un résidant est partiellement mobile entre 2 surfaces horizontales, telles qu'un lit à une civière ou à un gurney en position en supination. 

Points à se rappeler: Deux caregivers sont exigés pour exécuter ce type de transfert.  L'aide additionnelle peut être nécessaire selon le statut résident, par exemple, pour des résidants plus lourds ou non coopératifs.  Assurez toujours à cela le dispositif de levage est en bon état de marche avant l'emploi et évalué pour que le poids de charge soit transféré.  Assurez les roues sur l'équipement sont verrouillés.  Assurez les surfaces de transfert sont au même niveau et à une taille qui permet à des caregivers de travailler au niveau de taille pour éviter les extensions prolongées et la flexion arrière.  Références: 16, 54

remonter


4


Image of Control MethodLateral Transfer; Repositioning

Activity:
Resident Handling


Description:
Draw sheet to be used in combination with friction-reducing devices such as slippery sheets, plastic bags, low friction mattress covers, or slide boards


When to Use: Transferring a partial- or non-weight bearing resident between 2 horizontal surfaces such as a bed to a stretcher or gurney in supine position or when repositioning resident in bed.

Points to Remember: Two caregivers are required to perform this type of transfer. Additional assistance may be needed depending upon resident status, e.g., for heavier or non-cooperative residents. May not be suitable for bariatric residents. Use a good hand-hold by rolling up draw sheets or use other friction-reducing devices with handles such as slippery sheets. Narrower slippery sheets with webbing handles positioned on the long edge of the sheet may be easier to use than wider sheets. Look for a combination of devices that will minimize risk of skin trauma. Ensure wheels on equipment are locked. Ensure transfer surfaces are at same level and at a height that allows caregivers to work at waist level to avoid extended reaches and back flexion. Count down and synchronize the transfer motion between caregivers.

References: 13, 16, 27, 29, 30, 39, 56, 70, 76, 79, 89, 97, 113

Transfert Latéral;  Replacement De l'Activité: 

Description De Manipulation Résidente: Feuille d'aspiration à employer en combinaison avec les dispositifs de réduction tels que les feuilles glissantes, les sachets en plastique, les basses couvertures de matelas de frottement, ou les panneaux de glissière

quand employer: Transfert d'un résidant est partiellement mobile entre 2 surfaces horizontales telles qu'un lit à une civière ou à un gurney en position en supination ou en replaçant résidant dans le lit. 

Points à se rappeler: Deux caregivers sont exigés pour exécuter ce type de transfert.  L'aide additionnelle peut être dépendre nécessaire du statut résident, par exemple, pour des résidants plus lourds ou non coopératifs.  Ne peut pas convenir aux résidants bariatric.  Employez une bonne prise par le roulement vers le haut des feuilles d'aspiration ou utilisez d'autres dispositifs de réduction avec des poignées telles que les feuilles glissantes.  Il peut être plus faciles appliquer des feuilles glissantes plus étroites avec des poignées de sangle placées sur le long bord de la feuille que plus largement des feuilles.  Recherchez une combinaison des dispositifs qui réduiront au minimum le risque de trauma de peau.  Assurez les roues sur l'équipement sont verrouillés.  Assurez les surfaces de transfert sont au même niveau et à une taille qui permet à des caregivers de travailler au niveau de taille pour éviter les extensions prolongées et la flexion arrière.  Comptez vers le bas et synchronisez le mouvement de transfert entre les caregivers.  Références:  13, 16, 27, 29, 30, 39, 56, 70, 76, 79, 89, 97, 113

remonter



5


Image of Control MethodLateral Transfer

Activity:
Resident Handling


Description:
Boards or mats with vinyl coverings and rollers


When to Use: Transferring a partial- or non-weight bearing resident between 2 horizontal surfaces, such as a bed to a stretcher or gurney in supine position.

Points to Remember: Two caregivers are required to perform this type of transfer. Additional assistance may be needed depending on resident status, e.g., for heavier or non-cooperative residents. Move resident to new surface using gentle push and pull motion. Device may not be suitable for bariatric residents. Ensure equipment wheels are locked. Ensure transfer surfaces are at same level and at a height that allows caregivers to work at waist level to avoid extended reaches and back flexion. Count down and synchronize the transfer motion between caregivers.

References: 13, 16, 90, 97

-5-

Activité Latérale De Transfert: Description De Manipulation Résidente: 

Conseils ou nattes avec des bâches et des rouleaux de vinyle

quand employer: Transférant un résidant est partiellement mobile entre 2 surfaces horizontales, telles qu'un lit à une civière ou à un gurney en position en supination. 

Points à se rappeler: Deux caregivers sont exigés pour exécuter ce type de transfert.  L'aide additionnelle peut être nécessaire selon le statut résident, par exemple, pour des résidants plus lourds ou non coopératifs.  Déplacez le résidant à la nouvelle surface en utilisant la poussée douce et tirez le mouvement.  Le dispositif peut ne pas convenir aux résidants bariatric.  Assurez les roues d'équipement sont verrouillés.  Assurez les surfaces de transfert sont au même niveau et à une taille qui permet à des caregivers de travailler au niveau de taille pour éviter les extensions prolongées et la flexion arrière.  Comptez vers le bas et synchronisez le mouvement de transfert entre les caregivers.  Références: 13, 16, 90, 97

remonter


6


Image of Control MethodLateral Transfer; Repositioning

Activity:
Resident Handling


Description:
Air-assist lateral sliding aid; flexible mattress inflated by portable air supply


When to Use: Transferring a partial- or non-weight bearing resident between two horizontal surfaces such as a bed to stretcher or gurney in supine position. Can also be used for repositioning a resident in bed. Increases resident’s comfort and reduces risk of tissue damage during transfer.

Points to Remember: Two caregivers are required to perform this type of transfer. Additional assistance may be needed depending on resident status, e.g., for heavier or non-cooperative residents. Ensure wheels on equipment are locked. Ensure transfer surfaces are at level and at a height that allows caregivers to work at waist level to avoid extended reaches and back flexion. Count down and synchronize the transfer motion between caregivers.

References: 16, 39

-6-

Transfert Latéral;  Replacement De l'Activité: 

--Description De Manipulation Résidente: Dispositif à air à aide coulissante latérale;  matelas flexible gonflé par l'air portative

quand employer: Transfert d'un résidant partiel ou de pas trop lourd entre deux surfaces horizontales telles qu'un lit à la civière ou au gurney en position en supination.  Le bidon également soit utilisé pour replacer un résidant dans le lit.  Augmente le confort du résident et réduit le risque de dommages de tissu pendant le transfert. 

Points à se rappeler: Deux caregivers sont exigés pour exécuter ce type de transfert.  L'aide additionnelle peut être nécessaire selon le statut résident, par exemple, pour des résidants plus lourds ou non coopératifs.  Assurez les roues sur l'équipement sont verrouillés.  Assurez les surfaces de transfert sont au niveau et à une taille qui permet à des caregivers de travailler au niveau de taille pour éviter les extensions prolongées et la flexion arrière.  Comptez vers le bas et synchronisez le mouvement de transfert entre les caregivers. 

Références:16, 39  

remonter



7


Image of Control MethodLateral Transfer

Activity:
Resident Handling


Description:
Transfer cots with handles


When to Use: Transferring a partial- or non-weight-bearing resident between 2 horizontal surfaces, such as a bed to a stretcher or gurney in supine position.

Points to Remember:Two caregivers are required to perform this type of transfer. Additional assistance may be needed depending on resident status, e.g., for heavier or non-cooperative residents. Technique may not be suitable for bariatric residents. Use in combination with friction-reducing devices such as slide boards or slippery sheets. Ensure wheels on equipment are locked. Ensure transfer surfaces are at same level and at a height that allows caregivers to work at waist level to avoid extended reaches and back flexion. Count down and synchronize the transfer motion between caregivers.

References: 13, 90

-7-

Activité Latérale De Transfert: Description De Manipulation Résidente: 

--Brancard de transfert avec des poignées

quand employer: Transférant un résidant partiel pas trop lourd entre 2 surfaces horizontales, telles qu'un lit à une civière ou le gurney en position en supination. 

Des points aux caregivers de se rappeler: Deux sont exigés pour exécuter ce type de transfert.  L'aide additionnelle peut être nécessaire selon le statut résident, par exemple, pour des résidants plus lourds ou non coopératifs.  La technique peut ne pas convenir aux résidants bariatric.  Utilisation en combinaison avec les dispositifs de réduction tels que des panneaux de glissière ou des feuilles glissantes.  Assurez les roues sur l'équipement sont verrouillés.  Assurez les surfaces de transfert sont au même niveau et à une taille qui permet à des caregivers de travailler au niveau de taille pour éviter les extensions prolongées et la flexion arrière.  Comptez vers le bas et synchronisez le mouvement de transfert entre les caregivers.

Références: 13, 90

remonter


8


Image of Control MethodResident Lifting

../bethesda ergo final. PDF exemple d'utilisation du programme ergonomie de Bethesda.

Activity:
Resident Handling


Description:
Portable lift device (sling type); can be a universal/ hammock sling or a band/leg sling


When to Use: Lifting residents who are totally dependent, are partial- or non-weight bearing, are very heavy, or have other physical limitations. Transfers from bed to chair (wheel chair, Geri or cardiac chair), chair or floor to bed, lateral transfers, or for bathing and toileting. Enhances resident safety and comfort.

Points to Remember: May require 2 or more caregivers. Look for a device with a variety of slings, lift-height range, battery portability, hand-held control, emergency shut-off, manual override, and boom pressure sensitive switch. Having multiple slings allows one of them to remain in place while resident is in bed or chair for only a short period, reducing the number of times the caregiver lifts and positions resident. Ensure lifting device is in good working order before use and is rated for the load weight to be lifted. Electric/battery powered lifts are preferred to crank or pump type devices to allow a smoother movement for the resident, and less physical exertion and risk of musculoskeletal injury to the caregiver.

References: 3, 13, 14, 16, 27, 29, 33, 38, 41, 43, 46, 50, 51, 52, 57, 65, 66, 69, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 86, 90, 93, 94, 97, 98, 108, 110, 113

-8-

Activité De Levage De Résidant: Description De Manipulation Résidente: 

Dispositif portatif d'ascenseur (type de bride);  peut être une bride d'universel/hamac ou une bride de bandeau à manche

quand employer: Le levage les résidants qui sont totalement dépendants, partiels ou pas trop lourd, très lourd, ou de qui a d'autres limitations physiques.  Transferts à partir de lit à la chaise (chaise de roue, Geri ou chaise cardiaque), à la chaise ou au plancher à enfoncer, aux transferts latéraux, ou pour se baigner et toilettage.  Augmente la sûreté résidente et le confort. 

Points à se rappeler: Peuvent exiger 2 caregivers ou plus.  Recherchez un dispositif avec une variété de brides, gamme de lève taille, portabilité de batterie, commande tenue dans la main, interruption de secours, dépassement manuel, et grondez commutateur sensible à la pression.  Avoir les brides multiples permet à un d'elles de rester en place alors que le résidant n'est dans le lit ou la chaise que durant une période seulement courte, réduisant le nombre de fois où le caregivers soulève et place le résidant.  Assurez le dispositif de levage est en bon état de marche avant l'emploi et est évalué pour que le poids de charge soit soulevé. Le lift actionné par batterie électrique est préféré par la mise en marche ou des dispositifs de type de pompe pour permettre un mouvement sans heurt pour le résidant, et moins d'effort et de risque physiques de dommages muscles squelettique au caregivers. 

Références:  3, 13, 14, 16, 27, 29, 33, 38, 41, 43, 46, 50, 51, 52, 57, 65, 66, 69, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 86, 90, 93, 94, 97, 98, 108, 110, 113

remonter



9


Image of Control MethodResident Lifting

Activity:
Resident Handling


Description:
Ceiling-mounted lift device


When to Use: Lifting residents who are totally dependent, are partial- or non-weight bearing, very heavy, or have other physical limitations. Transfers from bed to chair (wheel chair, Geri or cardiac chair), chair or floor to bed, or for bathing and toileting. Increases residents safety and comfort during transfer.

Points to Remember: May require 2 or more caregivers. Some residents can use the device without assistance. May be quicker to use than portable device. Motors can be fixed or portable (lightweight). Device can be operated by hand-held control attached to unit or by infrared remote control. Ensure lifting device is in good working order before use and is rated for the load weight to be lifted.

References: 13, 16, 39, 40, 47, 51, 74, 75, 78, 85, 88, 90, 94

-9-

Activité De Levage De Résidant: Description De Manipulation Résidente: 

--dispositif monté au plafond d'ascenseur

quand employer: Le levage des résidants qui sont totalement dépendants, est partiellement mobile, très lourds, où ils ont d'autres limitations physiques.  Transferts à partir de lit à la chaise (chaise de roue, Geri ou chaise cardiaque), à la chaise ou au plancher à enfoncer, ou pour le baigner et toiletter.  Assurer au résidants sûreté et confort d'augmentations pendant le transfert. 

Points à se rappeler: Peuvent exiger 2 caregivers ou plus.  Quelques résidants peuvent utiliser le dispositif sans aide.  Peut être plus rapide pour employer que le dispositif portatif.  Les moteurs peuvent être fixes ou portatifs (léger).  Le dispositif peut être actionné par commande tenue dans la main attaché à l'unité ou par la télécommande infrarouge.  Assurez le dispositif de levage est en bon état de marche avant l'emploi et est évalué pour que le poids de charge soit soulevé. 

Références: 13, 16, 39, 40, 47, 51, 74, 75, 78, 85, 88, 90, 94

remonter


10


Image of Control MethodResident Lifting

Activity:
Resident Handling


Description:
Portable compact lifts


When to Use: Lifting residents who are totally dependent, partial-or non-weight bearing, or have other physical limitations. Transfers from bed to chair (wheelchair, Geri or cardiac chair), chair or floor to bed, chair to car, lateral transfers, or for bathing and toileting. Increases resident safety and comfort during transfer. Can be used where space or storage is limited.

Points to Remember: May require 2 or more caregivers. Look for a device with a variety of slings, lift height range, battery portability, hand-held control, emergency shut-off, manual override, and boom pressure-sensitive switch. Having multiple slings allows one of them to remain in place while resident is in bed or chair for only a short period reducing the number of times a caregiver lifts and positions the resident. Always ensure lifting device is in good working order before use and rated for the load weight to be lifted. Electric/battery powered lifts are preferred to crank or pump type devices to allow a smoother movement for the resident and less physical exertion and risk of musculoskeletal injury to the caregiver.

References: 13, 16, 51, 69, 76

-10-

Activité De Levage De Résidant: 

--Description De Manipulation Résidente: Lift portatifs de compact

quand employer: Les résidants de levage qui sont totalement dépendants, est partiellement mobile, ou ont d'autres limitations physiques.  Les transferts à partir du lit à la chaise (fauteuil roulant, Geri ou chaise cardiaque), à la chaise ou au plancher à enfoncer, président à la voiture, transferts latéraux, ou pour se baigner et toilette.  Augmentations sûreté et confort résidents pendant le transfert.  Peut être employé où l'espace ou le stockage est limité. 

Points à se rappeler: Peuvent exiger 2 caregivers ou plus.  Recherchez un dispositif avec une variété de brides, gamme de taille de lift, portabilité de batterie, commande tenue dans la main, interruption de secours, dépassement manuel, et grondez commutateur sensible à la pression.  Avoir les brides multiples permet à un d'elles de rester en place alors que le résidant n'est dans le lit ou la chaise que durant une période seulement courte réduisant le nombre de fois des liftages d'un caregivers et place le résidant.  Assurez toujours le dispositif de levage est en bon état de marche avant l'emploi et évalué pour que le poids de la charge soit soulevé.  Des lifts actionnés par batterie électrique sont préférés pour mettre en marche ou des dispositifs de type à pompe pour permettre un mouvement  sans heurt pour le résidant et moins d'effort et de risque physiques de dommages musclo squelettique au caregivers. 

Références: 13, 16, 51, 69, 76

remonter



11


Image of Control MethodLateral Transfer; Repositioning

Activity:
Resident Handling


Description:
Convertible wheelchair or Geri chair to stretcher


When to Use: For lateral transfer of residents who are partial- or non-weight bearing. Eliminates the need to perform lift transfer in and out of wheelchairs.

Points to Remember: Two caregivers are required to perform lateral transfer. Additional assistance for lateral transfer may be needed depending on residents status, e.g., for heavier or non-cooperative residents. Wheelchairs that convert to stretchers may also have a mechanical transfer aid built in for bed-to-stretcher or stretcher-to-bed type transfers. Motorized height-adjustable devices are preferred to those adjusted by crank mechanism to minimize physical exertion and risk of musculoskeletal injury to the caregiver. Always ensure device is in good working order before use and is rated for the load weight to be transferred. Ensure wheels on equipment are locked. Ensure transfer surfaces are at same level and at a height that allows caregivers to work at waist level to avoid extended reaches and back flexion.

References: 16, 26, 42

-11-

Transfert Latéral;  Replacement De l'Activité: 

--Description De Manipulation Résidente: Fauteuil roulant ou chaise convertible de Geri à la civière

quand employer: Pour le transfert latéral des résidants qui sont est partiellement mobile.  Élimine la nécessité d'exécuter le transfert d'ascenseur dans et hors des fauteuils roulants. 

Points à se rappeler: Deux caregivers sont exigés pour exécuter le transfert latéral.  L'aide additionnelle pour le transfert latéral peut être nécessaire selon le statut des résidants, par exemple, pour des résidants plus lourds ou non coopératifs.  Les fauteuils roulants qui convertissent en civière peuvent également avoir une aide mécanique de transfert incorporée pour des transferts de type de lit à civière ou de civière à lit.  Des dispositifs taille réglables motorisés sont préférés à ceux ajustés par le mécanisme détraqué pour réduire au minimum l'effort et le risque physiques de dommages musclo squelettique au caregiver.  Assurez toujours le dispositif est en bon état de marche avant l'emploi et est évalué pour que le poids de charge soit transféré.  Assurez les roues sur l'équipement sont verrouillés.  Assurez les surfaces de transfert sont au même niveau et à une taille qui permet à des caregivers de travailler au niveau de taille pour éviter les extensions prolongées et la flexion arrière. 

Références: 16, 26, 42

remonter


12


Image of Control MethodLateral Transfer in Sitting Position

Activity:
Resident Handling


Description:
Transfer boards -- wood or plastic (some with movable seat)


When to Use: Transferring (sliding) residents who have good sitting balance and are cooperative from one level surface to another, e.g., bed to wheelchair, wheelchair to car seat or toilet. Can also be used by residents who require limited assistance but need additional safety and support. Movable seats increase resident comfort and reduce incidence of tissue damage during transfer.

Points to Remember: Ensure clothing is present between the resident’s skin and the transfer device. The seat may be cushioned with a small towel for comfort. May be uncomfortable for larger residents. Usually used in conjunction with gait belts for safety depending on resident status. Ensure boards have tapered ends, rounded edges, and appropriate weight capacity. Ensure wheels on equipment are locked and transfer surfaces are at same level. Remove lower bedrails from bed and remove arms and foot rests from chairs as appropriate.

References: 13, 16, 57, 86, 90, 94, 97, 113

 

Transfert latéral dans l'activité en  position assise: 

--Description De Manipulation Résidente: Conseils de transfert -- bois ou plastique (certains avec le siège mobile)

quand employer: Glissière de transfert pour les résidents qui ont bonne équilibre et sont coopératifs, d'une surface de niveau à l'autre, par exemple, lit au fauteuil roulant, au fauteuil roulant au siège de voiture ou au toilette.  Le bidon également soit employé par les résidants qui ont besoin de l'aide limitée mais ont besoin de sûreté et d'appui additionnels.  Les sièges mobiles augmentent le confort résident et réduisent l'incidence des dommages de tissu pendant le transfert. 

Points à se rappeler: Assurez la présence entre l'habillement et la peau du résident et le dispositif de transfert.  Le siège peut être amorti avec une petite serviette pour le confort.  Peut être inconfortable pour des résidants de grandes formes.  Habituellement utilisé en même temps que des ceintures de démarche pour la sûreté selon le statut résident.  Assurez les extrémités, des bords arrondis, et la capacité appropriée de poids.  S’assurez que les roues sur l'équipement sont verrouillées et les surfaces de transfert sont au même niveau.  Enlevez les rails inférieurs du lit et enlevez les bras et les repose pied des chaises comme appropriées. 

Références: 13, 16, 57, 86, 90, 94, 97, 113

remonter



13


Image of Control MethodLateral Transfer in Sitting Position

Activity:
Resident Handling


Description:
Transfer slings


When to Use: Transferring residents who are partially dependent, cooperative, have some weight-bearing capacity, can sit up unaided and are able to bend hips, knees, and ankles. Transfers from bed to chair, or chair to chair, chair or toilet.

Points to Remember: Can be used by 1 or 2 caregivers with pivot or transfer disc to assist transfer as necessary. Place sling under resident’s hips. Caregiver(s) support resident during the transfer. Use for short distance transfers only. Sling should not be used to lift residents. Position sling so as not to dig into or slip off of resident. Ensure sling is in good condition before use and resident is wearing non-slip clothing. Adjust bed so resident’s feet are flat on floor. Use smooth motion by moving feet while pivoting.

References: 13, 90, 97
-13-

Transfert latéral dans l'activité se reposante de position: 

--Description De Manipulation Résidente: Brides de transfert

quand employer: Transfert des résidants qui sont partiellement dépendants, coopératif, ont une certaine capacité de  partiellement mobile, peuvent se reposer vers le haut sans aide et peuvent plier des hanches, des genoux, et des chevilles.  Les transferts à partir du lit à la chaise, ou de chaise à chaise, et de chaise au toilette. 

Points à se rappeler: Peut être employé par 1 ou 2 caregivers avec le pivot ou le disque de transfert au transfert d'aide selon les besoins.  Placez la bride sous des hanches de résident. Caregiver(s) soutient le résidant pendant le transfert.  Utilisation pour des transferts de courtes distances seulement.  La bride ne devrait pas être utilisée pour soulever des résidants.  Placez la bride pour pour ne pas creuser dans ou ne pas glisser au loin du résidant.  Assurez la bride est en bon état avant l'emploi et le résidant porte l'habillement antidérapant.  Ajustez le lit, afin que les pieds du résident soient plats à sur le plancher.  Employez le mouvement sans heurt en déplaçant des pieds tout en pivotant. 

Références: 13, 90, 97

remonter


14


Image of Control MethodTransfer from Sitting to Standing Position

Activity:
Resident Handling


Description:
Powered sit-to-stand or standing-assist devices.


When to Use: Lifting residents who are partially dependent, have some weight-bearing capacity, are cooperative, can sit up on the edge of the bed with or without assistance, and are able to bend hips, knees, and ankles. Transfers from bed to chair (wheel chair, Geri or cardiac chair), or chair to bed, or for bathing and toileting. Can be used for repositioning where space or storage is limited.

Points to Remember: Usually requires 1 caregiver. Look for a device that has a variety of sling sizes, lift-height range, battery portability, hand-held control, emergency shut-off, and manual override. Ensure lifting device is in good working order before use and is rated for the load weight to be lifted. Electric/battery powered lifts are preferred to crank or pump type devices to allow a smoother movement for the resident, and less physical exertion and risk of musculoskeletal injury to the caregiver.

References: 13, 16, 33, 38, 43, 46, 48, 86, 90, 94, 113

-14-

Transfert à partir de position assise en position debout: 

--Description De Manipulation Résidente:

--Action d’assistance ou dispositifs de soutient. 

Quand employer: Soulèvement des résidants avec ou sans, partiellement dépendant, ont une certaine capacité de mouvement, sont coopératifs, peuvent se reposer vers le haut sur le bord du lit aide, et peuvent plier des hanches, des genoux, et des chevilles.  Transferts à partir de lit à la chaise (chaise de roue, Geri ou chaise cardiaque), ou chaise longue, ou pour se baigner et toilette.  Peut être employé pour replacer où l'espace ou le stockage est limité.

Points à se rappeler: Exige habituellement 1 caregiver.  Recherchez un dispositif qui a une variété de tailles de bride, de gamme de lève taille, de portabilité de batterie, de commande tenue dans la main, d'interruption de secours, et de dépassement manuel.  Assurez le dispositif de levage est en bon état de marche avant l'emploi et est évalué pour que le poids de charge soit soulevé.  Les batterie électrique pour actionné les lifts sont préférées mettre en marche ou des dispositifs de type de pompe pour permettre un mouvement sans heurt pour le résidant, et moins d'effort et de risque physiques de dommages muscles squelettique au caregiver. 

Références: 13, 16, 33, 38, 43, 46, 48, 86, 90, 94, 113

remonter



15


Image of Control MethodTransfer from Sitting to Standing Position

Activity:
Resident Handling


Description:
Lift cushions and lift chairs


When to Use: Transferring residents who are weight-bearing and cooperative but need assistance when standing and ambulating. Can be used for independent residents who need an extra boost to stand. Can aid resident independence.

Points to Remember: Lift cushions use a lever that activates a spring action to assist residents to rise up. Lift cushions may not be appropriate for heavier residents. Lift chairs are operated via a hand-held control that tilts forward slowly, raising the resident. Residents need to have physical and cognitive capacity to be able to operate lever or controls. Always ensure device is in good working order before use and is rated for the load weight to be lifted.

References: 13
Transfert à partir de position assise en position debout: 

--Description De Manipulation Résidente: Soulevez les coussins et soulevez les chaises quand employer: Le transfert de résidants qui sont est partiellement mobile et coopérative mais ont besoin d'aide en se tenant et déambule.  Peut être employé pour les résidants indépendants qui ont besoin d'une poussée supplémentaire pour se tenir.  Peut faciliter l'indépendance du résident. 

Points à se rappeler: Les coussins de lift emploient un levier qui active une action de ressort pour aider des résidants à se lever vers le haut.  Les coussins d'ascenseur peuvent ne pas être appropriés pour des résidants plus lourds.  Des chaises de lift sont actionnées par l'intermédiaire d'une commande tenue dans la main qui incline en avant lentement, élevant le résidant.  Les résidants doivent avoir la capacité physique et cognitive de pouvoir utiliser le levier ou les commandes.  Assurez toujours que le dispositif est en bon état de marche avant l'emploi et est évalué pour que le poids de charge soit soulevé. 

Références: 13

remonter


16


Image of Control MethodTransfer from Sitting to Standing Position

Activity:
Resident Handling


Description:
Stand-assist devices; can be fixed to bed or chair or be free-standing


When to Use: Transferring residents who are weight-bearing and cooperative and can pull themselves up from sitting to standing position. Can be used for independent residents who need extra boost to stand. Can aid resident independence.

Points to Remember: Check that device is stable before use and is rated for resident weight to be supported. Ensure frame is firmly attached to bed, or if relies on mattress support that mattress is heavy enough to hold the frame.

References: 13, 16, 90, 113

remonter

Traduction en cours. Merci, déjà près de la moitié ! ;-))  http://www.lomag-man.org Traduit de l'anglais.

Le 07/02/2003



17


Image of Control MethodTransfer from Sitting to Standing Position; Ambulation

Activity:
Resident Handling


Description:
Gait belts/transfer belts with handles


When to Use: Transferring residents who are partially dependent, have some weight-bearing capacity, and are cooperative. Trans-fers such as bed to chair, chair to chair, or chair to car; when repositioning residents in chairs; supporting residents during ambulation; and in some cases when guiding and controlling falls.

Points to Remember: May require 1 or 2 caregivers. Belts with padded handles are easier to grip and increase security and control. Always transfer to resident’s strongest side. Use rocking and pulling motion rather than lifting when using a belt. Belts may not be suitable for ambulation of heavy or non-weight bearing residents or residents with recent abdominal or back surgery, abdominal aneurysm, etc. Should not be used for lifting residents. Ensure belt is securely fastened and cannot be easily undone by the resident during transfer (i.e., Velcro fasteners). Ensure a layer of clothing is between residents’ skin and the belt to avoid abra-sion. Keep resident as close as possible to caregiver during transfer. Lower bedrails, remove arms and foot rests from chairs, and other items that may obstruct the transfer.

References: 3, 13, 16, 27, 29, 38, 41, 52, 57, 76, 87, 90, 91, 97, 113

remonter


18


Image of Control MethodTransfer from Sitting to Standing Position

Activity:
Resident Handling


Description:
Pivot discs or boards; some discs have a stand-assist device attached for independent residents


When to Use: Transferring residents who are partially dependent, have some weight-bearing capacity, and are cooperative. Transfers such as bed to chair, chair to chair, or chair to car. Helps caregivers perform transfers without twisting.

Points to Remember: May require 1 or 2 caregivers. The disc is placed on the floor and used to rotate the resident 90 degrees to a bed or chair. Lower bed so that resident’s feet are supported on the floor before standing. Resident’s feet should be in the center of the disc, not touching the outer rim. A transfer or gait belt can be used in addition to the disc. May not be appropriate for heavier residents. Ensure disc has non-slip material on either side. Ensure wheels on equipment are locked and transfer surfaces are at same level. Lower bedrails, remove arms and foot rests from chairs and other items that may obstruct the transfer.

References: 13, 29, 41, 90, 97

remonter



19


Image of Control MethodRepositioning

Activity:
Resident Handling


Description:
Beds that convert to chairs


When to Use: Repositioning residents who are totally dependent, non-weight bearing, very heavy, or have other physical limitations. Can also be used to assist residents who are partially weight bearing from a sit-to-stand position.

Points to Remember: Additional friction-reducing devices may be required to reposition resident. Heavy duty beds are available for bariatric residents. Device should have easy-to-use controls located within easy reach of the caregiver, sufficient foot clearance, and wide range of adjustment. Electric motor operation is preferred to reduce physical exertion and risk of musculoskeletal injury to caregiver and to facilitate positioning of resident.

References: 16, 39, 54

remonter


20


Image of Control MethodRepositioning

Activity:
Resident Handling


Description:
Electric powered height adjustable bed


When to Use: For all activities involving resident care, transfer, repositioning in bed, etc., to reduce caregiver trunk flexion when interacting with resident.

Points to Remember: Device should have easy-to-use controls located within easy reach of the caregiver, sufficient foot clearance, and wide range of adjustment. Heavy duty beds are available for bariatric residents. Beds raised and lowered with an electric motor are preferred over crank-adjust beds which require trunk flexion, force, and repetitive motion to use.

References: 29, 57, 67, 68, 70, 73, 79, 80, 94, 107

remonter



21


Image of Control MethodRepositioning

Activity:
Resident Handling


Description:
Trapeze bar


When to Use: Reposition residents that have the ability to assist the caregiver during the activity, i.e., residents with upper body strength and use of extremities, who are cooperative and can follow instructions.

Points to Remember: Residents use device by grasping bar suspended from an overhead frame to raise themselves up and reposition themselves in a bed. Heavy duty trapeze frames are available for bariatric residents. Ensure that bed wheels are locked, bedrails are lowered and bed is adjusted to caregiver’s waist height to reduce back flexion.

References: 13, 75, 90, 113

remonter


22


Image of Control MethodRepositioning

Activity:
Resident Handling


Description:
Hand blocks and push up bars.


When to Use: Repositioning residents that have the ability to assist the caregiver during the activity, i.e., residents with upper body strength and use of extremities, who are cooperative and can follow instructions.

Points to Remember: Blocks also enable residents to raise themselves up and reposition themselves in bed. Bars attached to the bed frame serve the same purpose. May not be suitable for heavier residents. Ensure that bed wheels are locked, bedrails are lowered, and bed is adjusted to caregiver’s waist height to reduce back flexion.

References: 13, 57

remonter



23


Image of Control MethodRepositioning

Activity:
Resident Handling


Description:
Pelvic lift devices (hip lifters)

When to Use: To assist residents who are cooperative and can sit up with or without assistance, to position on a special bed pan. May reduce need for extra toileting.

Points to Remember: Device is positioned under hips and inflates like a pillow to lift hips. Use correct body mechanics, lower bedrails and adjust bed to waist height to reduce back flexion.

References: 13, 27

remonter


24


Image of Control MethodAmbulation

Activity:
Resident Handling


Description:
Ambulation assist device


When to Use: For residents who are weight bearing and cooperative and who need extra security and assistance when ambulating. Increases resident safety during ambulation and reduces risk of falls.

Points to Remember: Usually requires one caregiver. The device supports residents as they walk and push it along during ambulation. Ensure height adjustment is correct for resident before ambulation. Ensure device is in good working order before use and rated for the load weight to be lifted. Apply brakes before positioning resident in or releasing resident from device.

References: 13, 16, 28

remonter


Draft

 

Draft


25


Image of Control MethodBathtub, Shower, and Toileting Activities

Activity:
Resident Handling


Description:
Height-adjustable bathtub and easy-entry bath tubs


When to Use: Bathing residents who sit directly in the bathtub, or to assist ambulatory residents climb more easily into a low tub, or easy-access tub. Bathing residents in portable-powered or ceiling-mounted lift device using appropriate bathing sling. Reduces risk of back and shoulder injuries to caregiver and to those who clean the tub after use. Increases resident safety and comfort.

Points to Remember: The tub can be raised to eliminate bending and reaching for the caregiver. Use correct body mechanics, and adjust the tub to waist height to reduce back flexion, when per-forming hygiene activities.

References: 13, 33, 94

remonter

108. Center for Assistive Technology. 2002. RERC Aging -- Safety in the Bathroom -- Products To Assist With Bathing. University of Buffalo. http://cat.buffalo.edu/rerc-aging/rerca-benches.php Contient des liens pour conseil de déplacement pour les bains.


26


Image of Control MethodBathtub, Shower, and Toileting Activities

Activity:
Resident Handling


Description:
Height-adjustable shower gurney or lift bath cart with waterproof top


When to Use: For bathing non-weight bearing residents who are unable to sit up. Transfer resident to cart with lateral transfer boards or other friction-reducing devices.

Points to Remember: The cart can be raised to eliminate bending and reaching to the caregiver. Feet and head supports are available for resident comfort. May not be suitable for bariatric residents. Look for carts that are power-driven to reduce force required to move and position device.

References: 13, 29, 98

remonter



27


Image of Control MethodBathtub, Shower, and Toileting Activities

Activity:
Resident Handling


Description:
Built-in or fixed bath lifts


When to Use: Bathing residents who are partially weight bearing, have good sitting balance, can use upper extremities (have upper body strength), are cooperative, and can follow instructions. Useful in small bathrooms where space is limited.

Points to Remember: Ensure that seat raises so resident’s feet clear tub, easily rotates, and lowers resident into water. May not be suitable for heavy residents. Always ensure lifting device is in good working order before use and rated for the load weight to be lifted. Choose device with lift mechanism that minimizes physical effort by caregiver when raising and lowering device.

References: 28, 90, 108, 113

remonter


28


Image of Control MethodBathtub, Shower, and Toileting Activities

Activity:
Resident Handling


Description:
Shower and toileting chairs


When to Use: Showering and toileting residents who are partially dependent, have some weight bearing capacity, can sit up unaided, and are able to bend hips, knees, and ankles.

Points to Remember: Ensure that wheels move easily and smoothly; chair is high enough to fit over toilet; chair has remov-able arms, adjustable footrests, safety belts, and is heavy enough to be stable, and that the seat is comfortable, accommodates larger residents, and has a removable commode bucket for toileting. Ensure that brakes lock and hold effectively on at least two wheels and that weight capacity is sufficient for resident handling.

References: 13, 29, 43, 90, 108

remonter


Draft

 

Draft


29


Image of Control MethodBathtub, Shower, and Toileting Activities

Activity:
Resident Handling


Description:
Bath boards and transfer benches


When to Use: Bathing residents who are partially weight bearing, have good sitting balance, can use upper extremities (have upper body strength), are cooperative, and can follow instructions. Independent residents can also use these devices.

Points to Remember: To reduce friction and possible skin tears, use clothing or material between the resident’s skin and the board. Can be used with a gait or transfer belt and/or grab bars to aid transfer. Back support and vinyl padded seats add to bathing comfort. Look for devices that allow for water drainage and have height-adjustable legs. May not be suitable for heavy residents. Ensure wheels on equipment are locked, transfer surfaces at same level, and device is securely in place and rated for load to be transferred. Remove arms and foot rests from chairs as appropriate and ensure that floor is dry.

References: 13, 29, 90, 108

remonter


30


Image of Control MethodBathtub, Shower, and Toileting Activities

Activity:
Resident Handling


Description:
Toilet seat risers


When to Use: For toileting partially weight-bearing residents who can sit up unaided, use upper extremities (have upper body strength), are able to bend hips, knees, and ankles, and are cooperative. Independent residents can also use these devices.

Points to Remember: Risers decrease the distance and amount of effort required to lower and raise residents. Grab bars and height-adjustable legs add safety and versatility to the device. Ensure device is stable and can accommodate resident’s weight and size.

References: 13, 80, 113

remonter


Draft

 

Draft


31


Image of Control MethodBathtub, Shower, and Toileting Activities

Activity:
Resident Handling Description Grab bars and stand assists; can be fixed or mobile


When to Use: When toileting, bathing, and/or showering residents who need extra support and security. Residents must be partially weight bearing, able to use upper extremities (have upper body strength), and be cooperative. Independent residents can also use these devices.

Points to Remember: Movable grab bars on toilets minimize workplace congestion. Ensure bars are securely fastened to wall before use.

References: 108, 113

remonter


32


Image of Control MethodBathtub, Shower, and Toileting Activities

Activity:
Resident Handling


Description:
Long-handled extension tools on hand-held shower heads, wash or scrub brushes


When to Use: When bathing or showering residents.

Points to Remember: These devices reduce the amount of bending, reaching, and twisting required when washing feet, legs, and trunk of residents. Residents who are independent can also use these devices to facilitate personal hygiene activities.

References: 13, 29, 44, 105

remonter


33
Image of Control Method Weighing

Activity:
Resident Handling


Description:
Scales with ramp to accommodate wheelchairs; portable-powered lift devices with built-in scales; beds with built-in scales.


When to Use: To reduce the need for additional transfer of partial-or non-weight-bearing or totally dependent residents to weighing device.

Points to Remember: Some wheelchair scales can accommodate larger wheelchairs. Built-in bed scales may increase weight of the bed and prevent it from lowering to appropriate work heights.

References: 13, 43, 57, 71, 94

remonter


34
Image of Control Method Guiding and Slowing Falls

Activity:
Resident Handling


Description:
Method for guiding and slowing falls


When to Use: When resident is falling.

Points to Remember: The use of transfer or gait belts may assist the caregiver in guiding the fall. Hold onto the belt/handles and slowly lower the resident to the floor using correct body mechan-ics. Reviewing resident assessments and watching for signs of weakness are effective ways of preventing falls. Keep back straight, tighten abdominal muscles, bend legs, and stay close to resident if safe to do so. Do not attempt to stop the fall abruptly as this may contribute to caregiver injury.

References: 13, 56, 76, 113

remonter



35
Image of Control Method Lifting from the Floor

Activity:
Resident Handling


Description:
Methods to lift residents from floor


When to Use: After a resident fall.

Points to Remember: Assess resident for injury prior to lifting. If resident cannot stand with minimal assistance, use a powered portable or ceiling-mounted lift device to move resident. If resident can regain standing position with minimal assistance, use gait or transfer belt with handles to aid resident. If manual assistance is required insure adequate number of caregivers are available to provide needed assistance. Use 2 or more caregivers when assisting larger residents. Keep back straight, bend legs, and stay as close to resident as possible.

References: 13, 16, 27, 29

remonter


36
Image of Control Method Repositioning in Chair

Activity:
Resident Handling


Description:
Variable position Geri chairs


When to Use: Repositioning partial- or non-weight-bearing residents who are cooperative.

Points to Remember: One caregiver can assist if resident has upper extremity strength in both arms. If resident cannot assist to reposition self in chair, use at least 2 caregivers and friction-reducing device. Wheels on chair add versatility. Ensure that chair is easy to adjust, move, and steer. Lock wheels on chair before repositioning. Remove trays, foot rests, and seat belts where appropriate. Ensure device is rated for the resident weight.

References: 16, 31, 94

remonter



37
Image of Control Method Various Activities of Daily Living and Bedside Assistance

Activity Description:
Various Activities of Daily Living


Description:
Work practices for feeding,


When to Use: During feeding, dressing, personal hygiene tasks, vital sign assessment, and other bedside assistance.

Bedside Assistance: Lower bed rails, position resident as close to edge as safely possible. Sit or stand as close as possible to resident’s side and face resident. Adjust tables and electric beds to a height to allow caregivers to work at waist level and place supplies close by to avoid back flexion and twisting. Gather supplies in advance and place them on a table that is positioned perpendicular to the resident. Avoid reaching across resident; rather, walk to other side. Carry objects close to the body. Provide adaptive equipment for resident use when appropriate to increase independence and reduce assistance from caregiver.

Feeding: Cut food before placing in front of resident.

Dressing and grooming: Ensure that resident’s feet are flat on the floor or a stool for balance when sitting. Place weaker limb in pant or sleeve first. Use appropriate adaptive equipment for dressing, grooming and oral hygiene.

References: 56, 99, 100, 101, 102, 103, 104

remonter


38
Image of Control Method Activities of Daily Living

Activity:
Dispensing medications


Description:
Low profile medication cart and cartridge pill dispenser


When to Use: Dispensing medications. The cart increases accuracy and reduces time required to perform task.

Medications cart: Sort medications by day and time. Low profile carts with easy-open side drawers are recommended to accommodate hand height of shorter nurses.

Cartridge dispenser: Use cartridges with a “flip top” to store medications until dispensed rather than foil wrapped doses or small bottles. Individually wrapped medications in foil and paper may require high finger forces and a sharp object to break the seal.

References: 43, 56, 92, 106

remonter



39
Image of Control Method Activities of Daily Living

Activity:
Transporting Equipment


Description:
Work methods and tools to transport equipment


When to Use: When transporting assistive devices and other equipment

Oxygen tanks: Use small cylinders with handles to reduce weight and allow for easier gripping. Secure oxygen tanks to transport device.

Medication pumps: Use stands on wheels.

Transporting equipment: Push equipment, rather than pull, when possible. Keep arms close to the body and push with whole body and not just arms. Remove unnecessary objects to minimize weight. Avoid obstacles that could cause abrupt stops. Place equipment on a rolling device if possible. Take defective equipment out of service. Perform routine maintenance on all equipment.

References: 13, 29, 43, 82

remonter


40
Image of Control Method Pouring Liquids

Activity:
Dietary and Housekeeping


Description:
Pouring containers that tilt


When to Use: In dietary and housekeeping areas when pouring soups or other liquid foods that are heavy, and in housekeeping areas when emptying buckets with floor drain arrangements. Reduces risk of spills and burns, speeds process, and reduces waste.

Points to Remember: Tilt handle or mechanism should allow the worker to reach it without bending and be positioned to assist in controlling the weight of the container and liquid. If the worker stands for more than 2 hours per day, shock-absorbing floors or insoles will minimize back and leg strain. With hot liquids, ensure a splash guard is included.

References: 43

remonter



41
Image of Control Method Hand Tools

Activity:
Dietary, Laundry, Housekeeping and Maintenance


Description:
Select and use properly designed tools


When to Use: When selecting tools for the kitchen, housekeeping, laundry and maintenance areas. Enhances tool safety, speeds process, and reduces waste.

Points to Remember: Handles should fit the grip size of the user. If tool must be used with a bent wrist, purchase bent-handled tools. Minimize tool weight. Select tools that have minimal vibration or vibration damping devices. Implement a regular maintenance program for tools to keep blades sharp and edges and handles intact. Always wear the appropriate personal protective equipment.

References: 34

remonter


42
Image of Control Method Linen Carts

Activity:
Laundry


Description:
Spring loaded carts that automatically bring linen within easy reach


When to Use: Moving or storing linen. Speeds process for handling linen, and reduces wear on linen due to excessive pulling.

Points to Remember: Select a spring tension that is appropriate for the weight of the load. Carts should have wheel locks and height-appropriate handles that can swing out of the way. Heavy carts should have brakes.

References: 14, 35, 43, 56, 59, 64, 79, 92, 94

remonter



43
Image of Control Method Storage and Transfer of Food and Supplies

Activity:
Dietary, Laundry, House-keeping and Maintenance


Description:
Use of carts


When to Use: When moving food trays, cleaning supplies, equipment, and maintenance tools. Speeds process for accessing and storing items.

Points to Remember: Placement of items on the cart should keep the most frequently used and heavy items within easy reach between hip and shoulder height. Carts should have full-bearing wheels of a material designed for the floor surface in your facility. Cart handles that are vertical, with some horizontal adjustability will allow all employees to push at elbow height and shoulder width. Carts should have wheel locks. Handles that can swing out of the way may be useful. Heavy carts should have brakes. Balance loads and keep loads under cart weight restrictions. Ensure stack height does not block vision.

References: 15, 35, 60, 84

remonter


44
Image of Control Method Handling Bags

Activity:
Laundry, Housekeeping, and Maintenance


Description:
Equipment and practices for handling bags


When to Use: When handling laundry, trash and other bags. Reduces risk of items being dropped, and speeds process for removing and disposing of items.

Points to Remember: Receptacles that hold bags of laundry or trash should have side openings that keep the bags within easy reach and allow employees to slide the bag off the cart without lifting. Minimize the size and weight of bags and provide handles to decrease the strain of handling. Chutes and dumpsters should be at or below grade level. Provide automatic opening or hard-ware to keep doors open to eliminate twisting and awkward handling.

References: 11, 26, 35, 53, 56, 62, 63

remonter



45
Image of Control Method Reaching into Sink

Activity:
Dietary, Housekeeping, and Maintenance


Description:
Tools used to modify a deep sink for cleaning small objects


When to Use: Cleaning small objects in a deep sink.

Points to Remember: Place an object such as a plastic basin in the bottom of the sink to raise the work surface and reduce back flexion sink bottom. An alternative is to use a smaller porous container to hold small objects for soaking, transfer to an adjacent countertop for aggressive cleaning, and then transfer back to the sink for final rinsing. Store inserts and containers in a convenient location to encourage consistent use.

References: 15, 36, 56, 109

remonter


46
Image of Control Method Loading or Unloading Laundry

Activity:
Laundry


Description:
Front-loaded washers and dryers


When to Use: When loading or unloading laundry from washers, dryers and other laundry equipment. Speeds process for retrieving and placing items, and minimizes wear-and-tear on linen.

Points to Remember: Washers with tumbling cycles separate clothes, making removal easier. For deep tubs, a rake with long or extendable handle can be used to pull linen closer to the door opening. Raise machines so that opening is between hip and elbow height of employees.

References: 15, 43, 45, 81

remonter



47
Image of Control Method Cleaning Rooms (Dry Method)

Activity:
Housekeeping


Description:
Work methods or tools to clean resident rooms without water and chemical products


When to Use: When cleaning rooms, beds, counters, walls, and furniture; sweeping and dusting floors.

For hand tool use: Alternate leading hand; avoid tight and static grip; and use padded non-slip handles.

For cleaning: Raise beds to waist level; use knee pads when kneeling; use tools with long handles, step stools, or ladders to avoid overhead reaching; alternate tasks frequently; and use carts to transport cleaning supplies.

Sweeping and dusting: Use flat head duster or “doodle bugs” and push with leading edge; avoid lifting leading edge of duster; sweep all areas into one pile for pick up; and vacuum if possible.

References: 11, 26, 37, 50, 56, 60, 61, 63, 83

remonter


48
Image of Control Method Cleaning Rooms (Wet Method)

Activity:
Housekeeping


Description:
Work methods and tools to clean resident rooms with water and chemical products


When to Use: When cleaning with water and chemical products; mopping; and using spray bottles.

For hand tool use: Alternate leading hand; avoid tight; static grip and use padded non-slip handles.

For all cleaning: Use chemical cleaners and abrasive sponges to minimize scrubbing force. Use kneepads when kneeling. Avoid bending and twisting. Use extension handles, step stools, or ladders for overhead needs. Use carts to transport supplies. Carry only small quantities and weights of supplies. Maintain all equipment regularly. Ventilation of rooms may be necessary when chemicals are used.

Mopping: Alternate mopping styles frequently (e.g. push/pull, figure 8 and rocking side to side). Use rubber-soled shoes in wet areas to prevent slipping. Wheeled buckets should have func-tional brakes. Use dry mop vs. wet mop to minimize back strain.

Cleaning wheelchairs: Push wheelchair up a ramped platform to perform work at waist height.

Spray bottles: Use trigger handles long enough for the index and middle fingers. Avoid using the ring and little fingers.

References: 11, 26, 37, 60, 61, 63, 83, 111, 112

remonter



49
Image of Control Method Cleaning Rooms (Electrical)

Activity:
Housekeeping


Description:
Work methods and tools to vacuum and buff floors


When to Use: Vacuuming and buffing floors.

Buffing: Buffers should have lightweight construction, triggers long enough to accommodate at least the index and middle fingers, adjustable handle height, and easy to reach controls.

Vacuuming: Vacuums should have lightweight construction, adjustable handle height, and controls that are easily accessed. Avoid short strokes by walking with the machine. Alternate leading hand and avoid tight grip. Use telescoping or extension handles for areas that are high, low, or far away. Remove vacuum bag when 1/2 to 3/4 full. Vacuums and powered devices are preferred over manual devices for moderate-to-long duration use. Heavy rolling canisters should have brakes.

Emptying trash: limit size of container to limit weight of load; dump carts of trash into receptacle at lower level for gravity assistance; use frame vs. solid can to prevent plastic bag from sticking to inside of container; avoid tying bag to frame; and place receptacles in unobstructed and easy to reach places.

References: 11, 26, 56, 62, 63, 109



remonter

  Références liste

Reference List

1. Bureau of Labor Statistics. 2000. Number of nonfatal occupational injuries and illnesses by industry and selected case types.
2. Garg A. 1995.
Effectiveness of Ergonomics Interventions at United Health, Inc. Preliminary Report, Industrial and Manufacturing Engineering, University of Wisconsin-Milwaukee, Milwaukee, WI.
3. Garg A. 1999.
Long-Term Effectiveness of "Zero-Lift Program" in Seven Nursing Homes and One Hospital. U.S. Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), Cincinnati, OH. August. Contract No. U60/CCU512089-02.
4. National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH). 1997.
Musculoskeletal Disorders and Workplace Factors - A Critical Review of Epidemiologic Evidence for Work-Related Musculoskeletal Disorders of the Neck, Upper Extremity, and Low Back. July.
5. National Research Council. 1999.
Work-Related Musculoskeletal Disorders. National Academy of Sciences. Washington, DC: National Academy Press.
6. National Research Council and Institute of Medicine. 2001.
Musculoskeletal Disorders and the Workplace - Low Back and Upper Extremities. National Academy of Sciences. Washington, DC: National Academy Press.
7. American Health Care Association. 2002. Results of the 2001 AHCA nursing position vacancy and turnover survey. Health Services Research and Evaluation, American Health Care Association.
8. Cohen A L, Gjessing C G, Fine L J, Bernard B P, McGlothlin J D. March 1997.
Elements of Ergonomics Programs: A Primer Based on Workplace Evaluations of Musculoskeletal Disorders. US Department of Health and Human Services.
9. Pheasant S., Stubbs D. 1992. Back pain in nurses: Epidemiology and risk assessment. Applied Ergonomics. 23(4):226-232.
10. Service Employees International Union. 1997.
Caring Till It Hurts.
11. Lawrence Livermore National Laboratory. n.d.
Custodial Cleaning Manual
12. Documents submitted to OSHA by Wyandot County Nursing Home.
13. Feletto M., Graze W. 1997.
A Back Injury Prevention Guide for Health Care Providers. November. Cal/OSHA Consultation Service.
14. SEIU Education and Support Fund. 1996.
Back Facts: A Training Workbook To Prevent Back Injuries in Nursing Homes.
15. New Zealand Department of Labor. 1993.
Back in Care: Preventing Musculoskeletal Injuries in Staff in Hospitals and Residential Care Facilities. Occupational Safety & Health Service, Dept. of Labour, Wellington, New Zealand. ISBN0-477-03521-3.

remonter



16. Veterans Administration Hospital, Tampa, Florida. 2001. Patient Care Ergonomic Resource Guide: Safe Patient Handling and Movement. Patient Safety Center of Inquiry, Veterans Health Administration, and Department of Defense. November.
17. Veterans Health Administration, Patient Safety Center of Inquiry. n.d. Draft: Safe Patient Handling and Movement Policy.
18. Moore J., Garg A. 1995. The strain index: a proposed method to analyze jobs for risk of distal upper extremity disorders.
AIHA Journal 56(5): 443-458.
19. Waters T., Putz-Anderson V., Garg A. 1994.
Applications Manuals for the Revised NIOSH Lifting Equation. National Institute for Occupational Safety and Health. DHHS, NIOSH Publication No. 94-110. January.
20. Snook S., Ciriello V. 1991. The design of manual handling tasks: revised tables of maximum acceptable weights and forces.
Ergonomics 34(9): 1197-1213.
21. McAtamney L., Corlett E. 1993. RULA: a survey method for the investigation of work-related upper limb disorders.
Applied Ergonomics 24(2): 91-99.
22. Hignett S., McAtamney L. 2000. Rapid Entire Body Assessment (REBA). Applied Ergonomics 31: 201-205.
23. American Conference of Governmental Industrial Hygienists. 1998. 1998 Threshold Limit Values for physical agents in the work environment. In:
1998 TLVs® and BEIs® Threshold Limit Values for Chemical Substances and Physical Agents Biological Exposure Indices, pp. 109-131.
24. United Auto Workers-General Motors Center for Human Resources, Health and Safety Center. 1998. UAW-GM Ergonomic Risk Factor Checklist RFC2.
25. Documents submitted to OSHA by Citizens Memorial.
26. Worker's Compensation Board of British Columbia. 2002.
MSI Prevention Bulletin 4: Room Cleaning in Healthcare.
27. National Institute for Occupational Safety and Health. 1997.
Ergonomics: Effective Workplace Practice and Programs.
28. National Institute for Occupational Safety and Health. 1997. Health Hazard Evaluation Report, University of Cincinnati Hospital, Cincinnati, OH
29. University of California at San Diego. 1998. UCSD
Healthcare Ergonomic Guidelines. Univ. of California San Diego Medical Center. http://www-ehs.ucsd.edu/MCERGO.HTML
30. U.S. Department of Veterans Affairs. 2001.
Veteran Health Administration: Use of Physical Restraint for Veterans at Risk of Falling. January.

remonter



31. National Institute for Occupational Safety and Health. 1988. Guidelines for Protecting the Safety and Health of Health Care Workers. DHHS (NIOSH) Publication No. 88-119. U.S. Government Printing Office. September.
32. (Reserved)
33. Lincoln Lutheran Minimal Lift CQI Team. 1996.
The Minimal Lift Program for Maximum Safety. October.
34. Worker's Compensation Board of British Columbia. n.d. Draft ergonomics regulations: ergonomics code of practice part 3. Canada.
35. Tessler J. 1999.
Backs for the Future - an Ergonomics Training Program for the SUNY Health Science Center Workforce. Public Employees Federation AFL-CIO Health and Safety Dept. Albany, N.Y.
36. New Zealand Department of Labor. n.d.
Back in Care - Preventing Back Pain and Back Injuries in Caregivers.
37. Glan Hafren National Health Service Trust. n.d.
Minimal Manual Handling Policy. NHS Trust, UK.
38. Yip Y. 2001. A study of work stress, patient handling activities and the risk of low back pain among nurses in Hong Kong.
Journal of Advanced Nursing 36(6):794-804.
39. Shepherd C. 2001. Dimensions of care -- ergonomics for the hospital setting.
Occupational Health Tracker, Summer, SYSTOC, pp.8-9.
40. Ronald L., Yassi, A., Spiegel J., Tate R., Tait D., Mozel, M. 2002. Effectiveness of installing overhead ceiling lifts: reducing musculoskeletal injuries in an extended care hospital unit.
AAOHN Journal 50(3):120-127.
41. Chin-Cheng Pan, Andris Frelvalds. 2000. Ergonomic evaluation of a new patient handling device. In:
Proceedings of the IEA 2000/HFES 2000 Congress. Human Factors and Ergonomics Society.
42. Fragala G. 1996.
Ergonomic Solutions for Preventing Patient Care Worker Back Injury. Wy'East Medical, Clackamas, OR.
43. Washington Department of Labor and Industries. 2001.
Ergonomics Demonstration Project: Skilled Nursing Facility. October. <www.lin.wa.gov>
44. Proteau R. 2000. Ergonomics in home care. In:
Proceedings of the IEA 2000/HFES 2000 Congress, Vol. 4, p. 4-275.
45. Rollins G. 2000. Ergonomics solutions in health care.
NSC Safety and Health, November, pp. 26-31.



46. Roth P., Ciecka J., Wood E., Taylor R. 1993. Evaluation of a unique mechanical client lift. AAOHN Journal. Vol. 41, No. 5:229-234.
47. Occupational Health and Safety Agency for Healthcare, British Columbia. 2000.
Evaluation of Resident Lifting System Project, St. Joseph's Hospital, Comox, BC.
48. Washington Department of Labor and Industries. 1999.
Frequently Asked Questions About Sit-Stand Patient-Resident Devices. May. <www.lin.wa.gov>
49. Marras W., Davis K., Krikling B., Bertsche P. 1998. Low back disorder and spinal loading during patient transfer. In:
Proceedings of the Human Factors and Ergonomics Society 42nd Annual Meeting, Vol 2, pp. 901-905.
50. Kothiyal K., Yuen T. 2000. Manual handling in nursing jobs: an ergonomic study of a patient transferring aid. In:
Proceedings of the IEA 2000/HFES 2000 Congress Vol. 5, p. 5-610 .
51. Engkvist I., Wigaeus Hjelm E., Hagberg M. 2000. Patient transfers and the preventative effects for over exertion back injury of training and use of transfer devices among nursing personnel. In:
Proceedings of the IEA 2000/HFES 2000 Congress, Vol. 5, pp. 5-427 - 5-429.
52. Caillard J., Iwatsubo Y. 2000. Prevention of musculoskeletal disorders among health care workers. In:
Proceedings of the IEA 2000/HFES 2000 Congress, Vol. 5, pp. 5-781 - 5-784.
53. Washington Department of Labor and Industries. 2002.
Simple Engineering Controls Can Improve Workflow and Reduce Twisting and Bending.
54. Hill-Rom Services, Inc. 1998.
Total Care Bed System. Hill-Rom A HillenBrand Industry. Pub. No. CTG001 RB2.00. http://www.hill-rom.com/prodbins/prods/brochures/f_totcr_b01_brc.pdf
55. Guldmann. 2001. Various articles about ceiling hoists that demonstrate Guldmann's successes globally.
www.guldmann.com
56. Vredenburgh A. 2000. Worker related MSDs: ergonomic risk to health care workers.
Applied Ergonomics. Chapter 17, pp. 146-155.
57. Rhodes L., Rhodes D. 2001.
Safety and Health in Nursing Homes - A Pennsylvania Perspective. American Society of Safety Engineers.
58. (Reserved)
59. Steinbrecher S. 1994. The revised NIOSH lifting guidelines -- application in a hospital -- linen handling.
AAOHN Journal 42(2) pp 62-66.
60. Louhevaara V. 2000. Cardiorespiratory strain during floor mopping with different methods. In:
Proceedings of the IEA 2000/HFES 2000 Congress, Vol.5 pp. 518- 520.



61. Hopsu L., Toivonen R. Louhevaara, Sjogaard K. 2000. Muscular strain during floor mopping with different cleaning methods (housekeeping). In: Proceedings of the IEA 2000/HFES 2000 Congress, Vol.5 pp. 521- 524. HFES.
62. Loussenhop S., Krueger D., Huth, E. 2000. Musculoskeletal disorders in cleaning personnel - interventions for prevention and rehabilitation. In:
Proceedings of the IEA 2000/HFES 2000 Congress, Vol.5 pp. 747- 750. HFES.
63. Woods V., Buckle P. 2000. Recommendations for reducing musculoskeletal health problems among cleaners. In:
Proceedings of the IEA 2000/HFES 2000 Congress, Vol. 5, pp. 510-513. HFES.
64. Intilli H. 1999. The effects of converting wheels on housekeeping carts in a large urban hospital.
AAOHN Journal 47(10):466-69.
65. Garg A., Wen B., Beller D., Banaag D. 1991. A biomechanical and ergonomic evaluation of patient transferring tasks: bed to wheelchair and wheelchair to bed.
Ergonomics 34(3):289-312.
66. Yassi A., Cooper J., Tate R., Gerlach S., Muir M., Trottier J., Massey K. 2001. A randomized controlled trial to prevent patient lift and transfer injuries of health care workers.
Spine 26(16):1739-46.
67. de Looze M., Zinzen E., Caboor D., Heyblom P., van Bree E., van Roy P., Toussaint H, Clarijs J. 1994. Effect of individually chosen bed-height adjustments on the low-back stress of nurses.
Scandinavian Journal of Work, Environment and Health 120(6):427-34.
68. Caboor D., Verlinden M., Zinzen E., Van Roy P., Van Riel M., Clarys J. 2000. Implications of an adjustable bed height during standard nursing tasks on spinal motion, perceived exertion and muscular activity.
Ergonomics 43(10):1771-8.
69. Retsas A., Pinikahana J. 2000. Manual handling activities and injuries among nurses: an Australian hospital study.
Journal of Advanced Nursing 31(4):875-83
70. Owen B. 2000. Preventing injuries using an ergonomic approach.
AORN Journal 72(6):1031-6.
71. Owen B., Garg A. 1994. Reducing back stress through an ergonomic approach: weighing a patient.
International Journal of Nursing Studies 31(6):511-9.
72. Brophy, M., Achimore, L., Moore-Dawson J. 2001. Reducing incidence of low-back injuries reduces cost.
AIHA Journal 62(4):508-11.
73. Tessler J. 1999.
Back Injury Prevention Strategies for the Nursing Home Manager: A Guide to an Ergonomic Approach to Back Injury Prevention in Nursing Homes. Prepared for the Public Policy and Education Fund of New York, NYSDOL contract # C008311.
74. Kraker K., Vajdik C. 1997. Designing the environment to make bathing pleasant in nursing homes.
Journal of Gerontological Nursing 23(5):50-1.
75. White C. 1998. How to prevent injury caused by moving and handling.
Nursing Times 94(34):58-62.


Draft

 

Draft


76. Lloyd P. 1997. Moving patients. Community Nurse 3(8):25-6.
77. Sykes K. 1998. Sweden: preventing health workers' back injuries.
Public Health Reports 113(6):559.
78. Holiday P., Femie G., Plowman, S. 1994. The impact of new lifting technology in long-term care.
AAOHN Vol. 42; No. 12: 582-589.
79. Warthington K. 2000. Watch your back.
American Journal of Nursing 100(9):96.
80. Fern Gold M. 1994. The ergonomic workplace. Charting a course for long term care.
Provider 2/94.
81. Pugliese G. 1993. Error-free linen handling.
Materials Management in Health Care 2(9):36-9.
82. Griffin W. 2001. All in the timing: scheduling is key to floor care success.
Health Facilities Management. 14(11):33-35.
83. Finestone H., Helfenstein S. 1994. Spray bottle epicondylitis: diagnosing and treating workers in pain.
Canadian Family Physician 40:336-7.
84. Huang J., Ono y., Shibata E., Takeuchi Y., Hisanaga, N. 1988. Occupational musculoskeletal disorders in lunch centre workers.
Ergonomics 31(1):65-75.
85. Guldmann. 2001.
Success With Ceiling Hoist in Canada. Canadian ASSTSAS. www.guldmann.com
86. Schiff L. 2001. Lift and transfer devices -- market choices.
RN Vol. 64 No 8: 61-62.
87. Muir III T. n.d. Back injury prevention in health care requires training techniques, exercise.
Occupational Health and Safety. Stevens Publishing.
88. Holiday P., Femi G., Plowman S. 1994. The impact of new lifting technology in long term care. Journal 42(12):582-589.
89. Spiegel J.,Yassi A., Ronald L., Tate F., Hacking P., Colby, T. 2002. Implementing a resident lifting system in an extended care hospital: demonstrating cost-benefit.
AAOHN Vol. 50, No. 3, pp 128-134.
90. Health Care Health and Safety Association of Ontario. 2000.
Transfers and Lifts for Caregivers.



91. Health Care Health and Safety Association of Ontario. 2001. Ergonomics for Health Care. The Ergonomic Resource Guide for Organizations in Health and Community Care: ERGO. Health Care Health & Safety Association of Ontario.
92. U.S. General Accounting Office. 1997.
Worker Protection - Private Sector Ergonomics Programs Yield Positive Results. August. GAO/HEHS-97-163.
93. Washington Department of Labor and Industries. 1999.
Frequently Asked Questions About Portable Total Body Patient-Resident Lifts. www.lin.wa.gov
94. Ohio Bureau of Workers' Compensation, Division of Safety and Hygiene. 2002. Draft: Extended Care Facilities Ergonomics Best Practices.
95. (Reserved)
96. (Reserved)
97. Medical Devices Agency. 1993-1997.
Disability Equipment Assessment. Documents A3, 10, 19, and 23.
98. Medical Devices Agency. 1998/2000.
Moving and Handling: Portable bath Lifts - A comparative evaluation. MH1, June, 1998. Also Moving and Handling: Mobile electric hoists - An evaluation. MH2, July 2000. Medical Devices Agency, UK.
99. Mills M. 1983. A gooseneck feeding device.
The American Journal of Occupational Therapy 37(2):112.
100. Ahasan R., Campbell D., Salmoni A., Lewko J. 2001. HFs/ergonomics of assistive technology.
Journal of Physiological Anthropology and Applied Human Science 20(3):187-97.
101. Yates J. Whitehead G. 1986. Aids to feeding.
Nursing 3(7):244-8
102. Shinnar S.. 1983. Use of adaptive equipment in feeding.
Journal of the American Dietetic Association 83(3):321-2.
103. Marshall S. 1968. Bowl stabilizer.
American Journal of Occupational Therapy 22(1):38-9
104. Weiss D., Weiss L. 1976. The sandwich holder.
American Journal of Occupational Therapy 30(6):384.
105. Paul S., Baron T. 1988. Toileting device for patients with decreased hand function.
Archives of Physical Medicine and Rehabilitation 69(2):142-3.

remonter



106. Huffman M., Cummins J. 1986. Providing 24-hour pharmaceutical services with mobile medication carts. American Journal of Hospital Pharmacy 43(6):1504-6.
107. Medical Devices Agency. 2002.
Entrapment Risk in Electric Operated Adjustable Variable Height Beds.
108. Center for Assistive Technology. 2002.
RERC Aging -- Safety in the Bathroom -- Products To Assist With Bathing. University of Buffalo. http://cat.buffalo.edu/rerc-aging/rerca-benches.php
109.
Manual Handling in the Health Industry: Support Services Identification and Solutions.
110. Bogue B. 2001. Focus on caregiving: a look at no-manual-lift programs.
Provider 43-5.
111. Taylor and Francis. 1988. Redesigning Tools, Workstations and Jobs. Chapter 9 in:
Cumulative Trauma Disorders: A Manual for MSDs of the Upper Limb. Putz-Anderson V, ed., p. 107.
112. Rodgers S. 1986. Design and Selection of Containers, Hand Carts, and Hand Trucks. Chapter 21 in:
Ergonomic Design for People at Work, Rodgers S, ed., p. 375. Volume 2. Van Nostrand Reinhold Co.
113. Occupational Health and Safety Agency for Healthcare in British Columbia. 2002.
Safe Patient and Resident Handling.
114. Royal College of Nursing. n.d.
RCN Code of Practice for Patient Handling.

remonter



 http://www.osha-slc.gov/index.html 

Traduction en cours ;-)), http://www.lomag-man.org  

Liens utiles et articles

26.11.2012 18:09



 

Liens publicitaires

Site Internet d'information pour apprenantes, apprenants a but de recherches et d'entraides etudiantes, etudiants et toutes personnes active en logistique, magasinage et manutention.

Lomag-Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 

Site Internet ouvert en 2002  Lomag Man .Org est une creation S.K.  livre-d-or-nouveau   Laissez un commentaire (Livre d'or)

Lomag-man.org est Copyright © 2016 - S.K. tous droits reserve Lomag Man .Org - Lomag-Man.org, Organisation apprenants Logistique magasinage et manutention.Conception web Webmestre (c)Webmestre