analyticstracking

Favorites Bookmarks Welcome  livre-d-or-nouveau  Blog Lomagman Nous sommes le Jeudi 24 Aout 2017 et il est 12:40:29

 

 
 
 

reverse logistique

Retour à Recyclage Index

Nouvelle page: \reverselogistique\logistique_a_rebours

 

Les déchets spéciaux et l'ODS.

Courriel d'internaute : question portant sur le recyclage du papier collecté en vue d'un recyclage. 17/03/2003 par ici !!

 

Guide pour les établissements publics d'enseignement supérieur ou de recherche. Ce document est inspiré du guide de la prévention « déchets d’activité de recherche » édité par l’INRA, que
nous remercions tout particulièrement. En ligne le 06/04/2005

ICI au format  pdf documents_telechargement\guidepreventiondechetspublication_382.pdf 1462 Ko

 

 

RecyclageDéchetterie

reverse logistique_beaulieu_ca.

descriptif du mécanisme,(canada) 111 Ko  sur site 19/12/2002

La reverse logistique au sein des canaux de distribution inversées : les formes adéquates de coopération pour la chaîne logistique de valorisation des produits en fin de vie. Bernard PHILIPP centre de recherche sur le transport et la logistique Université de la méditerranée. IMRL 2000. En collaboration avec SWICO, commission Environnement de l'association des branches informatique-bureautique suisse. reverse log formes coopération philipp. PDF 116 Ko

Suite en page: New logistique_a_rebours

 

 

Les News - La Revue de Presse Logistique, Transport et Export. Vous avez la possibilité de vous abonnez. C'est : fragGo.com 

CONNAISSANCES LOGISTIQUES

Articles de la presse logistique                                           Logistique.com , un choix des sujets

L’arrivée de la reverse logistique

Retour… Ramassage… Récupération… Recyclage… Démantèlement… Désassemblage… Déconstruction… Que de mots ! Que de mots !

Les Américains n’utilisent qu’une seule expression pour désigner le flux inverse de produits ou systèmes parvenant en fin de vie : la " reverse logistique ", par opposition à la " direct logistique ".

Elle concerne tous les secteurs, civils, militaires, nucléaires...

 

En logistique directe, le fabricant réceptionne les matières premières, fabrique ses propres produits qui sont expédiés à un grand nombre de distributeurs répartis sur tout le territoire national (ou international).

En reverse logistique de produits de grande consommation, c’est le cycle inverse : dans un grand nombre de points de retour, on commence par démanteler les produits finis afin d’en extraire les différents composants que l’on rapatrie vers un centre de traite- ment : tri, remise en état, reconditionnement et stockage du bon grain, rejet de l’ivraie.

C’est un secteur en émergence. Une éco-industrie qui se fonde sur un constat : préservons les ressources terrestres, et, dans la foulée, préservons notre environnement, pour qu’un jour l’air des villes soit aussi respirable que l’air des champs, que le trou dans la couche d’ozone soit colmaté, que l’eau des rus redevienne claire et que les nappes phréatiques retrouvent leur rôle de réserve, que les pluies ne renferment plus d’acides, que la terre soit enfin belle…

Retour obligé

Aux États-Unis, c’est un marché de niche où interviennent trois acteurs principaux possédant chacun leurs propres spécificités " estime Curtis Greve, senior vice-président de Genco Distribution System :

 

Processors (secteur alimentaire)

Caroline Réclamation (secteur alimentaire)

Genco (grande consommation)

 

remonter

Ce que nous confirme Mike Jen kins : " il y a certes d’autres compagnies impliquées dans la reverse logistics, tant au travers de services que de produits, mais, aucune d’elles n’a la même sophistication. Genco a en particulier créé un progiciel dédié à la gestion du processus de retour ".

En logistique directe, le fabricant réceptionne les matières premières, fabrique ses propres produits qui sont expédiés à un grand nombre de distributeurs répartis sur tout le territoire national (ou international).

En reverse logistique de produits de grande consommation, c’est le cycle inverse : dans un grand nombre de points de retour, on commence par démanteler les produits finis afin d’en extraire les différents composants que l’on rapatrie vers un centre de traite- ment : tri, remise en état, reconditionnement et stockage du bon grain, rejet de l’ivraie.

Pour Curtis Greve, " on compte aux États-Unis entre 200 et 300 points de retour vers les sites de production, de l’ordre de 3 000 points de retour dans le domaine de la distribution de masse, voire jusqu’à 8 000 à 10 000 points vers les grandes surfaces ".

 

La logistique des déchets

Il faut convenir que, pendant longtemps, le déchet était tout juste bon pour la benne, mais l’on ne se préoccupait guère du sort du contenu de cette pauvre benne. Un enlèvement à 800 francs… La location d’une benne à 2 700 francs par mois… Chacune de ces opérations ne coûtait vraiment par cher. Mais leur cumul pouvait revenir gros. Mais le service comptable reste muet à ce propos, incapable de dire ce que coûtent effectivement les déchets, de se lamenter. Car ces coûts sont camouflés dans la maintenance, dans les dépenses des services généraux ou dans les frais d’un service environnement…

Le mot " déchet " devrait à terme être aboli, au profit de l’expression " produit associé à la production ", ou " coproduit ". Car la problématique du déchet débute en fait à l’intérieur même des usines : l’industriel s’interroge sur les raisons qui l’amènent à produire un déchet, et sur les moyens à mettre en œuvre en interne pour en produire moins. Intervenant sur le procédé, le responsable de la maintenance et des travaux neufs prend en charge les déchets dans les entreprises de taille moyenne. On va ensuite suivre en temps réel le déchet jusqu’au moment où il parvient à bon port. Avoir, par exemple, une information sur le retard d’un camion qui devait arriver au centre éliminateur trois heures seulement après son départ de l’usine. Il suffit pour cela de basculer dans le monde des échanges de données informatisés : le producteur de déchet envoie un message informatique au destinataire du transport ; ce dernier – le centre éliminateur – répond sans tarder dès l’instant où il réceptionne le déchet, en réexpédiant à l’émetteur un autre message informatique qui précise l’immatriculation du camion, le poids des déchets, des caractéristiques particulières… Finalement, l’industriel a la capacité de comparer le contenu du message électronique de retour et les informations de sa propre base de données. Le processus s’en trouve accéléré. Il a les moyens de suivre quasiment en temps réel son déchet. Mis ainsi sur la route, le déchet apparaît en partie comme l’affaire du logisticien.

remonter

 

La cellule environnement implantée au sein du service logistique va prendre en compte les spécificités des déchets à évacuer. Sous l’impulsion de l’écologie et du portefeuille réunis… Nous autres, Terriens, commençons à prendre conscience de l’intérêt qu’il y a à devenir propres. Or, l’Union Européenne produit plus de deux milliards de tonnes de déchets par an, dont la collecte, l’élimination et le traitement sont réglementés. Des mesures spécifiques ont également été prises pour contrôler les transferts transfrontaliers de déchets, ainsi que les transferts dans différentes zones, notamment les déchets provenant de l’industrie de l’oxyde de titane, le rejet des déchets en mer, les déchets radioactifs, les huiles usées…

Souvenez-vous ! Sous la pression réglementaire qui s’accentuait avec l’arrêté " AIR, EAU, DECHETS, NUISANCES " du 1er mars 1993, relatif aux prélèvements et à la consommation d’eau, ainsi qu’aux rejets de toute nature des installations classées pour la protection de l’environnement soumises à autorisation. Cet arrêté imposait déjà des valeurs draconiennes de rejets, plus sévères que celles que nous connaissions. Quatre niveaux de gestion des déchets étaient définis :

 

Niveau 3 Mise en décharge de déchets ultimes.

Niveau 2 Traitement ou prétraitement des déchets.

Niveau 1 Recyclage et valorisation.

Niveau 0 Réduction à la source des déchets.

Les industriels mettaient en place une démarche systématique d’études des déchets qui nous orientait vers le zéro rejet. Il était question de management environnemental. Mais la réalité de tous les jours était plus pragmatique : " c’est bien joli, mais trop cher ". Sans incitation financière, les industriels n’ont pas recours naturellement aux solutions écologiques.

 

remonter

RUBIS : Dunkerque, 1er centre de stockage de graisses animales en France

Le site de stockage de Dunkerque a obtenu les autorisations pour stocker jusqu'à 45.000 tonnes de graisses animales, devenant ainsi le premier stockage de ce type en France.

Le stockage de ces produits nécessite des installations complexes et requiert, notamment, des bacs calorifugés pour maintenir le produit en phase liquide et permettre son transbordement, et des installations totalement ségréguées pour éviter toute contamination d'autres produits.

Les produits stockés comprennent des graisses de bovins, de poissons et de volailles.
Les premières réceptions portent à fin janvier le niveau des stocks à
8.000 m3
Il s'agit d'un nouveau segment à fort potentiel de développement que Rubis a su exploiter grâce à sa réactivité face aux urgences et sa faculté d'adaptation de ses capacités de stockage.

Rappelons que Rubis est, à travers la CPA détenue à 98 %, le premier stockiste français de produits liquides diversifiés : pétrole, engrais, produits chimiques, agroalimentaires, mélasses.

Rubis, coté au Second Marché, est un groupe industriel indépendant leader européen en stockage de produits liquides diversifiés (1,4 million de m3 de capacité) et en distribution de GPL (560.000 tonnes commercialisées) présent en France, en Italie, au Maroc et à Madagascar.

remonter

 

Courriel sur le papier recyclé                                                                                                    18/03/2003

Un visiteur a envoyé un formulaire du service LiveSupport sur votre site, voici son contenu
Date de l'envoi :
3/15/2003 10:21:06 AM
Nom de la personne : 
Message de la personne :
Je souhaiterais avoir des informations quand aux techniques de recyclage des papiers et cartons fins.
(quelles sont elles; quelles sont les solutions chimiques utilisées) puisque je suis étudiant en école de commerce en France et que je dois réaliser un mémoire de fin d'étude sue le thème du recyclage du papier.
Merci d'avance.
Cordialement

De:

Webmaster

Objet:

votre demande technique recyclage

Date:

Sat, 15 Mar 2003 17:08:30 +0100

A:

Pièces jointes:

0

bonjour,
merci de votre passage sur le site. donnez-moi un petit aperçu de ce que vous attendez comme infos, pour pas que je me lance dans ce que vous possédez déjà. d'avance merci, salutations, à bientôt.

De:

Objet:

présentation de ma question

Date:

Mon, 17 Mar 2003 19:00:29 +0100 (CET)

A:

webmaster

Pièces jointes:

0

Bonsoir,
Je vous remercie de votre prise en compte aussi rapide de ma question portant sur le recyclage.
Voici ma problématique:
Je souhaiterais connaitre certains procédés chimiques qui permettent de préparer le papier collecté en vue d'un recyclage.
Ainsi quelles sont les composantes d'une substance à élaborer par procédés chimiques qui me permettrait de préparer le papier que j'aurai préalablement collecté?
Merci de votre intérêt.
Cordialement

Réponse

Malheureusement, je ne puis vous être d'une grande utilité, néanmoins, dans un premier temps, voici quelques informations et adresses:

http://www.uqtr.ca/crpp/CRPP/CRPPfr/Pate.html

http://www.aifq.qc.ca/francais/industrie/fabrique.html

http://www.coopfed.qc.ca/Cooperateur/contenu/Archives/mars_02/p63.htm

http://www.majesta.com/french/makepaper-f.htm brico-ménage, fabriquez votre papier recyclé !

Et quelques fichiers basiques à télécharger :

papier_recycle/07-Traitement biologique des effluents-Exp-F.pdf

papier_recycle/A_recyclage_F.pdf

papier_recycle/copaux_papier_harrison2002.pdf

papier_recycle/eaux_usi_papier_brown2002.pdf

papier_recycle/Matrix francaisApril12.pdf

papier_recycle/schema_techno_papier.pdf

 

Donnée complémentaire, incluant quelques chiffres et prix.

energie_environnement_ee_07.pdf  1547.68Ko (1584823 octets)  les montagnes de vieux papiers en Suisse     19/03/2003

-- Pourquoi récupérer le papier?

--1 tonne de vieux papiers = 900 kg de produits recyclés neufs.

--1 tonne de papier blanc = 3 m2 de forêt en moins!

--Le papier recyclé c'est 20 fois moins d'arbres, 100 fois moins d'eau et 3 fois moins d'énergie que lepapier blanc.

--Des économies sur les taxes d'incinération et les frais de transport aux Cheneviers (250 francs/tonne).

--70% du papier journal et 90% du carton sont faits de papier recyclé.

--Et contrairement à une rumeur tenace, nul besoin de papeir pour alimenter les fours des Cheneviers!

papier_recycle/donnees_recyc_85_2000_ch_f-12-14.pdf

 

Voilà, bonne recherche pour votre secteur professionnel et plein succès dans vos démarches, je m'en retourne à mes stocks, un courriel m'attends sur les bases d'évaluation en magasinage pour dépôt, éléments à prendre en compte, etc. Salutation encore merci et tout de bon ;-))

 

Infos Recyclage déchetterie. Liens, documentation, News et téléchargement.

Suite en page: New logistique_a_rebours

remonter

21.05.2008 17:45:25

 

 



 

Liens publicitaires

Site Internet d'information pour apprenantes, apprenants a but de recherches et d'entraides etudiantes, etudiants et toutes personnes active en logistique, magasinage et manutention.

Lomag-Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 

Site Internet ouvert en 2002  Lomag Man .Org est une creation S.K.  livre-d-or-nouveau   Laissez un commentaire (Livre d'or)

Lomag-man.org est Copyright © 2017 - S.K. tous droits reserve Lomag Man .Org - Lomag-Man.org, Organisation apprenants Logistique magasinage et manutention.Conception web Webmestre (c)Webmestre