Favorites Bookmarks Welcome  livre-d-or-nouveau  Blog Lomagman Nous sommes le Jeudi 23 Mars 2017 et il est 17:23:33

 

 
 
 

scem supplychaineventmanagement

SCEM : un pas de plus vers la Supply Chain

LOGISTIQUE AMONT :
Gestion des approvisionnements.
Organisation des transports amonts.
Réception - Relance fournisseur.
Plate-forme avancée fournisseur.
Déconditionnement / Conditionnement adapté.
Magasins bord de chaîne.
Préparation des commandes.
Livraison ligne de production.
Kitting.
Pré-manufacturing.

LOGISTIQUE AVAL :
Post-manufacturing - Reprise de chaîne de production.
Gestion des stocks.
Conception, réalisation de tous types de conditionnements.
Emballage maritime, aérien, etc.
Conditionnement de produits dangereux.
Préparation de commande, colisage, packing.
Groupage.
Affrètement de transport.
Douane.
Rédaction de facturation.
Le SCM ou l'automatisation de la chaîne logistique vendredi 06 septembre2002

  voir aussi <>

 

  texte Htm [ traçabilité ]

le cas de la marque de distributeur ou MDD, parcours et documentation. Le 11/05/2005 New index_scm_advanced_planning system.php 11/07/2003

La route vers le Supply Chain Management  semée d'embûches                                                                    Lundi 2 septembre 2002

Lien en bas pour les glossaires, dico, lexiques

Courriel d'internaute:souhaiterais en savoir plus sur la modélisation et la simulation d'une supply chain. 27/04/2003 à la page

Liens en  progiciel  de production et supply chain page annexe

eyefortransport - News & Articles  Nouveau News Transport en ligne-Anglais 18/11/2003

 

actu_en_ligne_transport_logistique.php    multidedia_enligne_log_transport.php

 

../eyefortransport - News & Articles Quotidien en ligne-Anglais

 

 

 

SCEM : un pas de plus vers la Supply Chain (par Alain BORRI)
Edito                                                                   

Voici encore un nouveau terme barbare que certains technocrates ont encore sorti de leur chapeau, me direz-vous! Et bien pas tout à fait car même s'il s'agit bien d'un nouveau sigle venu des Etats Unis, cette fois-ci il y a une dimension bien concrète.

Chaîne logistique : ensemble des acteurs intervenant sur la continuité du flux.

Si, on s'en tient à la définition que donne le cabinet américain AMR Research, père du SCEM, les outils informatiques de Supply Chain Event Management doivent piloter, alerter, simuler, contrôler et mesurer une supply chain. Ce premier niveau de définition reste théorique, et ne permet pas au premier Supply Chain Manager venu de comprendre la véritable dimension de ce concept. Or, derrière cette liste de verbes, il y a avant tout un terme à retenir : PILOTAGE

remonter
En effet, on nous a trop longtemps bassinés avec le pilotage de la Supply Chain alors que jusqu'à présent 100% des pilotes ne disposaient pas d'une formule 1 mais plutôt d'une carriole constituée du téléphone, du fax, de l'e-mail et d'excel. En effet, aujourd'hui encore le seul moyen de piloter une Supply Chain est de mesurer tant bien que mal le taux d'insatisfaction client à travers les "remontées" d'informations des commerciaux et du call-center. A titre de comparaison, on pourrait prendre l'exemple d'un conducteur qui jugerait de sa trajectoire de son véhicule en regardant défiler la route dans ses rétroviseurs. La comparaison n'est pas exagérée car de nos jours les services de pilotage logistique des entreprises, au sens d'exploitation et non au sens de conseil, passent la majorité de leur temps à subir les évènements au lieu de les anticiper. 

La plupart des outils dont ils disposent ont été conçu à des fins d'optimisation (optimisation des lancements des lots de production, optimisation des emplacements en stock, amélioration des temps de préparation de commande, optimisation du chargement des véhicules, optimisation des tournées des chauffeurs...) Ces outils bien que très performants reposent sur une planification de 6 mois à 1 jour, considérant qu'il n'y a pas lieu de tenir compte des imprévus de dernière minute. Or, nous savons tous que chaque jour apporte son lot d'imprévus. Or la gestion des évènements de la chaîne logistique inclut le suivi des exceptions, des évènements et des états sur l'ensemble d'une chaîne logistique globale. Selon AMR Research, ce marché représenterait plus de 1,1 milliard de dollars d'ici 2005. AMR estime en effet que cette fonctionnalité sera appelée à faire partie de toutes les futures applications de Supply Chain Management.

remonter
En effet, le Supply Chain Management regroupait jusqu'alors deux composantes distinctes : les solutions de Supply Chain Planning (SCP) et de Supply Chain Execution (SCE). Les outils de SCP ont pour vocation de simuler et planifier l'ensemble des process de la supply chain tandis que les applications de SCE permettent de gérer l'opérationnel au sens d'exécution (transport/logistique). La mise en place de ces solutions a montré qu'il n'existait pas de lien opérationnel entre la planification théorique et l'exécution des process. Le Supply Chain Management repose sur une approche pyramidale descendante se déclinant tout d'abord par des modèles stratégiques puis tactiques ensuite opérationnels et enfin exécutifs. Or, cette approche unidirectionnelle du pilotage de la Supply Chain n'est pas satisfaisante dans la mesure où il n'y a pas de remontée d'information en temps réel sur les dysfonctionnements inhérents au métier de la logistique.

Voici très clairement ce que dénonce le concept de Supply Chain Event Management qui prend le parti de coller à la réalité de l'exploitation plutôt que de calculer a priori des hypothèses logistiques souvent rendues caduques avant même leur mise en place. Le rôle des outils de Supply Chain Event Management est donc bien de coordonner les deux autres piliers de la SCM (SCP et SCE).

Suite aux développements qui viennent d'être énoncés, on pourrait penser que les outils de Supply Chain Event Management apportent la solution à la visibilité ( ou traçabilité ) de la supply chain. IL n'en est évidemment rien car pour que visibilité il y ait, il faut un certain nombre de pré requis. En effet, les outils de SCEM ne remplacent en aucun cas les outils de terrain qui traduisent informatiquement les opérations de transport et de logistique en cours.  En clair, si l'outil de SCEM n'est pas alimenté plusieurs fois par jour d'informations qui remontent des informatiques des opérateurs et prestataires logistiques, il ne peut en aucun cas jouer son rôle de pilote pro-actif.

remonter
C'est pourquoi les véritables solutions de SCEM disposent toutes d'un module de communication capable d'échanger des informations avec plusieurs systèmes d'informatiques hétérogènes mais encore faut-il qu'il y ait des évènements à échanger. Dés lors, on touche la première limite du concept et de l'outil. Cette limite provient de la qualité même des informations qui peuvent être données par chaque intervenant de la chaîne logistique. Entendu qu'aujourd'hui, peu de prestataires sont capables de donner en temps réel une information fiable à 100%. A partir de ce constat, certains "chargeurs" (industriels et distributeurs) mettent en doute les outils de SCEM. Il s'agit, à mon sens, d'une erreur lourde de conséquences car en adoptant un comportement attentiste, il est évident que les prestataires ont peu de chance de faire évoluer leur informatique interne vers une solution plus fiable et plus communicante.

En revanche, une attitude volontariste permet d'exercer une pression positive envers ses prestataires dans un but d'amélioration de leur propre exploitation à travers l'analyse des informations recueillies par l'informatique terrain. C'est aussi et surtout un bon moyen d'identifier les meilleurs c'est à dire ceux qui ont d'ores et déjà mis en place un système de traçabilité de leur exploitation car, avec les outils de SCEM, il n'est désormais plus possible de vivre heureux en vivant caché.

Le Supply Chain Event Management est un concept novateur qui doit permettre à la Supply Chain de franchir un nouveau cap. Ce concept est simple à comprendre mais difficile à mettre en place en raison de l'émergence encore récente des nouvelles technologies dans les milieux industriels et surtout en raison des freins technologiques et psychologiques que certains acteurs de la chaîne pourraient, pendant quelques temps encore, tenter d'utiliser.

Aussi, nous aurons régulièrement l'occasion de revenir sur le SCEM et ses applications concrètes en France et dans le monde.
                                                                                                 Alain Borri

Suite et dernière-->>exemple d'entreprise active en supply chain complet

remonter

 

LexiqueMini dico logistique glossaire informatique 162.93Ko (166837 octets) Document Adobe Acrobat : document au format Adobe Acrobat pour télécharger le logiciel
glossaire dico/lexique informatique. pdfDocument Adobe Acrobat79.58Ko (81491 octets) Glossaire des Termes portuaires. HTM  
Dico des termes financiers. HTM Page Annexe : Le GLOSSAIRE de l'emballage. HTM  
Termes courants du glossaire de l'exportation. HTM en anglaisle glossaire  

REMONTER

15.05.2009 16:01:25

   
 

 

Liens publicitaires

Site Internet d'information pour apprenantes, apprenants a but de recherches et d'entraides etudiantes, etudiants et toutes personnes active en logistique, magasinage et manutention.

Lomag-Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 

Site Internet ouvert en 2002  Lomag Man .Org est une creation S.K.  livre-d-or-nouveau   Laissez un commentaire (Livre d'or)

Lomag-man.org est Copyright © 2017 - S.K. tous droits reserve Lomag Man .Org - Lomag-Man.org, Organisation apprenants Logistique magasinage et manutention.Conception web Webmestre (c)Webmestre