Favorites Bookmarks Welcome  livre-d-or-nouveau  Blog Lomagman Nous sommes le Vendredi 23 Juin 2017 et il est 03:41:57

 

 
 
 

zones_preparation

[ tenue de stock ] [inventaire tournant et inventaire physique] [Préparation de commande : Méthodes et Équipement] page annexe [rupture de charge lots ] [optimiser stock et compta] [organisation de stock] [données bref informatique de stock] [ réception contrôle ][ systèmes APS ]

[ approvisionnement préparation ][ approvisionnement ] conception_zones_preparation_partie1 Présentation PowerPoint 6950.00Ko (7116800 octets) conception préparation comd aval_partie2 7984.00Ko (8175616 octets) Conception globale_partie3 2965.50Ko (3036672 octets)

[zones préparation introduction] conceptionamont_stockunique_stocksmultiples 03/01/2004 [zones préparation suite1][ zones préparation suite2 ] volumes palettier définition 04/01/2004[ picking 26/04/2003] [ bâtiment et zones ]

[Plusieurs courriels d'internautes ces derniers temps:[ démarches entrepôt ] Introduction 21/03/2003/batch_pick/batch_pick.htm calcul pour sélection des réassortiment par Batch. 16/08/2003 ed94_creer_amenager_plateforme logistique. PDF636.29Ko (651559 octets) Cliché,

telecharger ed6039 PDF PDF gris

Format Word ed6039 Word

L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS)
Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l'INRS est un organisme scientifique et technique qui travaille, au plan institutionnel, avec la CNAMTS, les CRAM-CGSS et plus ponctuellement pour les...

 

LES ZONES DE PREPARATION DE COMMANDE

1.1- Préparation des palettes complètes

Le dimensionnement est rigoureusement le même que pour la fonction stockage, il met en oeuvre les mêmes équipements et emprunte les mêmes allées.

Il est seulement nécessaire de tenir compte de ces flux dans le calcul du parc de chariots ou des équipements de manutention automatique. Les allées devront permette le croisement ou le dépassement de deux engins. (voir autre infos en page suivante et allée voie circulation )

1.2- Préparation des colis standards

Les dimensions de cette préparation ne présente pas de difficulté particulière. Si les prélèvements s'effectuent dans le palettier, on est ramené au problème précédent. Si une zone particulière est dédiée et comporte des convoyeurs de drainage, il convient de prendre en compte l'encombrement de ces équipements. Leur implantation ne doit pas interdire la circulation des chariots éventuels,ni enclaver le personnel de préparation, notamment pour des questions de sécurité.

Courriel d'internaute mise sur site 25/02/2003, travail sur les zones de stockage, leur fonctions, préparation, picking, matériel, et autres informations. reprise du 05/02/2003 sur site dès le 25/02/2003

De:

Objet:

Demande de renseignements

Date:

Thu, 20 Feb 2003 13:07:04 +0100

A:

http://www.lomag-man.org

Pièces jointes:

0

Bonjour,
Désolé de vous déranger mais j'aurais aimé avoir des renseignements
concernant certains points afin d'affiner mon rapport sur la préparation de commandes :
* zone de picking, de réserve , d'expédition...
* système d'allotissement pour préparer la commande
Merci d'avance.
Dans cette attente veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations distingués.


 
 

1.3-Préparation de détail

Concevoir les différentes zones fonctionnelles de l'entrepôt chariots éventuels, ni enclaver le personnel de préparation, notamment pour des questions de sécurité (Voir la figure 12.4). 

C'est certainement la partie la plus complexe pour les sites importants qui doivent faire face à un fort flux de commandes comportant du détail. Si le choix du mode de préparation se fait sur les postes à faible déplacement, chacun des éléments suivants doit être abordé lors du dimensionnement: 

• la productivité. Certains concepteurs calculent le nombre d'opérateurs en fonction du nombre d'articles à prélever, les autres le font en fonction du nombre de lignes à servir. Si les articles concernés sont de relativement petite taille, la seconde solution paraît la meilleure. En effet, le temps nécessaire à la saisie d'un article ou de plusieurs est pratiquement le même alors que toutes les autres opérations, lecture du micro terminal, déplacement devant l'adresse, acquittement, etc. demandent rigoureusement le même temps. La ligne semble donc une unité plus dimensionnante que l'article. Cela n'est plus vrai dans le cas des colis standards. 

• le nombre de préparateurs requis. Étant connu le nombre de prélèvements à effectuer et étant présumée la productivité d'un préparateur, on en déduit le     nombre de ceux-ci. 

• le nombre de références par poste. Le nombre total de références étant connu et le nombre de préparateurs, on en déduit le nombre de références par poste. Mais une référence ne devra-t-elle se trouver qu'à une seule adresse ou pourra-t-on judicieusement équilibrer le travail des postes? Dans ce cas chacune des références de plus forte rotation sera éclatée sur plusieurs postes. 

• la largeur et la hauteur des canaux de rayonnage dynamique. Elles doivent permettre le passage, sans coincement, des cartons. La taille de ceux-ci est elle relativement homogène auquel cas toutes les nappes auront la même hauteur ou sera-t-il judicieux de prévoir des nappes de différentes hauteurs ? (Attention :les articles à forte rotation devraient être placées à la meilleure hauteur ergonomique !). La hauteur doit tenir compte de l'ouver­ture des rabats (à moins que l'on ne les découpe auparavant) et de l'espace nécessaire pour sortir l'article, passage entre le haut du carton et la nappe de rouleaux supérieure. 

• la position relative des dynamiques et des convoyeurs. Il y a trois écoles. La première préconise de placer le préparateur entre le dynamique et le   convoyeur. La deuxième recommande de placer le dynamique et le convoyeur du même côté, le préparateur n'a plus à se retourner. La troisième conseille le cumul des deux solutions précédentes: un dynamique devant et l'autre derrière. ergonomiquement parlant, la solution deux casse » les reins du préparateur. De plus, elle allonge considérablement les postes par la suppression de deux nappes de canaux pour laisser passer le convoyeur. Le scénario trois présente le même inconvénient pour les reins et cette fois raccourcit beaucoup (souvent trop ?) les postes.  

remonter

La conception de la préparation de commandes et de l'aval

  • la longueur des postes. Le nombre de canaux étant connu, leur position et leurs dimensions, on peut donc en déduire la longueur des postes. Il est généralement admis que la longueur idéale se situe entre 4,50 et 7 mètres. Elle est suffisamment courte pour limiter le déplacement des préparateurs et suffisamment longue pour autoriser l'accumulation d'un nombre convenable de bacs ou de colis à remplir.
  • la profondeur des dynamiques. Elle est calculée en fonction de la dimension des colis et de la consommation journalière prévue. Il est préférable de faire les « réappros » par dix cartons que par cinq: division par deux des accès au stock et des missions de a gavage » ou de a rempotage » des canaux. Pour les cartons, ne pas dépasser une longueur de trois à quatre mètres. Les coincements de cartons sont trop fréquents. Si l'on prévoit d'utiliser des bacs qui roulent beaucoup mieux, il est possible de prévoir des longueurs de l'ordre de six mètres. --la largeur des allées permettant le réapprovisionnement des casiers dynamiques par l'arrière. Ce -réappro- se fera-t-il à l'aide d'un convoyeur qui conduira les cartons standards à proximité immédiate? Certaines références « A+ » seront-elles amenées par palettes complètes à l'aide de chariots ? La réponse à ces questions permettra de choisir la largeur d'allée convenable.
  • la largeur des allées réservées aux préparateurs. Choisie trop faible, elle obligera le préparateur à faire des rotations du bassin déconseillées par les ergonomes, trop importante, elle fera faire des pas inutiles. Une bonne largeur semble se situer entre 1 et 1,10 mètre.
  • le nombre de convoyeurs de bacs ou de cartons. La solution à un seul convoyeur où circulent tous les bacs, même ceux qui ne sont pas concernés par le poste, ne doit être regardée que dans des cas de trafic très faible et/ ou de budget particulièrement serré. La solution à deux convoyeurs est la plus classique et la plus performante: l'un pour la circulation, l'autre pour l'arrêt au poste. La solution à trois convoyeurs, le troisième étant réservé au recyclage des bacs ou cartons n'ayant pas pu être servis pour cause de saturation d'un poste semble être déraisonnablement luxueuse. Quelquefois, on voit des installations dans lesquelles un unique convoyeur dessert, de part et d'autre deux convoyeurs d'arrêt aux postes. Cette solution peut sembler économique mais un carton ne pourra pas atteindre au même passage deux postes en vis-à-vis. Un recyclage sera donc nécessaire.
  • la gestion des saturations. Quelle que puisse être la qualité de l'étude statistique faite pour équilibrer la charge des différents postes, on assistera à des saturations instantanées. Ce point montre tout l'intérêt d'avoir des postes qui permettent l'accumulation d'un certain nombre de cartons en attente de remplissage. Pour gérer ces saturations, deux solutions existent. La première consiste à stopper le convoyeur de circulation en amont de la saturation constatée et à le redémarrer à la disparition de cette saturation. Cette façon de faire est simple, donc économique, elle met en évidence le problème. Par contre, elle risque de réduire certains postes à l'inactivité par manque de cartons. 

    La seconde solution conduit à recycler les cartons qui n'ont pas pu pénétrer dans le poste sature et a les représenter après un tour de boucle. Ce recyclage entraîne des convoyeurs et des aiguillages supplémentaires et donc augmente les surfaces et les budgets. Par ailleurs, il ralentit la rafale, il masque les problèmes et cela peut conduire a une saturation totale de I'atelier.
    • I'entraide. Autre point important a définir: demandera-t-on a un préparateur non surcharge d'aider son voisin victime d'une saturation momentanée ?
    Cela implique un bon esprit dans I'équipe, cela permet de minimiser les risques évoqués au paragraphes précèdent mais cela oblige a prévoir une gestion adaptée des micro-terminaux de PCAO, si les postes en sont équipés.
    • le convoyeur d'évacuation des cartons ou des bacs vides. II est a dimensionner comme les autres et a placer soit  au sol sous les précédents soit au-dessus. Cette dernière solution est difficilement acceptable pour les bacs et
    elle implique de jeter les cartons quelquefois assez haut. En effet, les cartons vides et ouverts ont une fâcheuse tendance a se coincer et a s'accumuler a chaque changement de direction. II faut donc prévoir des rives d'une
    hauteur certaine.
    • les équipements de formage, de calage et de fermage des cartons. II convient de ne pas sous-estimer leur encombrement d'autant plus, que comme ils sont très bruyants, une cabine d'insonorisation s'impose. Malgré la cabine, il faut tenter de les implanter aussi loin que possible des préparateurs et autres magasiniers. Si on a décidé d'utiliser plusieurs formats de cartons clients et/ou si la cadence I'exige, il peut s'avérer nécessaire de disposer plusieurs équipements en parallèle.

    remonter
    1.4 La préparation à "Grande Vitesse "
    Ce dimensionnement est simple, il dépend du nombre de palettes a traiter simultanément. L'essentiel est de ne pas I'oublier, si I'activité de 1'entrepot le nécessite.
    1.5
    Le recueil des données concernant la productivité des prélèvements est toujours un sujet difficile, quelquefois même polémique. Le mot même de « productivité » est tabou dans certaines sociétés. Les valeurs données ci-dessous doivent être prises avec une extrême prudence. II est courant d'observer des variations, allant de un a trois, entre les temps mis par les équipes de différents sites pour effectuer des opérations identiques. Bien sur, il faudra tenir compte de nombreux facteurs de correction: distances a parcourir, poids des cartons, existence ou non de SPCB, etc. 

    Voici quelques indications sur des temps opératoires moyens communément observes pour un opérateur:
    • prélèvement de palettes en palettier: 15 a 25 palettes/heure
    • prélèvement de cartons en palettier, avec chariot préparateur: 80 a 120
    cartons/heure


    La conception de la préparation de commandes et de I'aval
    prélèvement de cartons sur dynamiques palettes, pose d'étiquettes et dépose sur convoyeur de drainage : 300 a 500 cartons/heure
    • prélèvement de cartons sur dynamiques, sans pose d'étiquettes et dépose sur convoyeur de drainage : 400 a 600 cartons/heure
    » prélèvement d'UV en casiers, déplacement a pied : 60 a 80 UV/heure
    • prélèvement d'UV en dynamiques a poste fixe : 220 a 450 UV heure
    • prélèvement d'UV en dynamiques a poste fixe, avec PCAO : 300 a 600 UV/heure
    • performances des convoyeurs de cartons ou bacs (cadence maximale possible de déviation vers un poste): 1 200 cartons/heure
    • performances d'une formeuse : 600 a 3 000 cartons/heure, suivant la typologie du carton.

    La figure 12.7 montre une vue d'un atelier de préparation détail du constructeur Samovie automatise par la société MTR. /concept_amont_zones44.jpg (arrangement de l'image à venir)

    remonter

Atelier de préparation détail.

http://www.samovie.com/


2. LA ZONE DE CONSOLIDATION


Cette zone est destinée a regrouper I'ensemble des préparations concernant la même commande. Certains magasins s'en dispensent et cela pour plusieurs raisons. Si la majorité des commandes traitées ne fait qu'une seule ligne, il peut être décidé que, lorsqu'une commande comporte plusieurs lignes, le client reçoive plusieurs colis séparés.
II peut aussi être décidé que les transporteurs se chargeront de cette tache de regroupement.
Enfin, en cas de transfert automatique des préparations vers les zones en aval, le système de manutention peut se terminer par un trieur qui effectuera, au moins en partie, ces regroupements. Ce trieur peut être constitué simplement d'une série d'aiguillages divergents ou par des équipements beaucoup plus performants qui seront étudies plus loin.

3Quand la fonction emballage est nécessaire, elle peut être située dans la zone de consolidation précédente. L'emballage peut être entièrement manuel, assiste par quelques équipements ou automatise. Les surfaces a prévoir
dépendront directement des solutions envisagées.
Dans tous les cas, le stockage a proximité des articles de conditionnement ne doit pas être oublie, de même que les périphériques informatiques destines a l'édition des étiquettes et éventuellement des différents bordereaux.
C'est dans cette zone que les dispositifs de houssage ou de banderolage de palettes seront implantes si le besoin en a était exprime. Le traitement des palettes ne pourra avoir lieu que lorsque toutes les opérations de contrôle auront étaient effectuées.

remonter

4. LES ZONES DE CONTROL DEPART


Le contrôle des expéditions consiste a vérifier:
• les références des articles présents
* et que leur nombre correspond bien aux quantités de la commande client.
Dans le cadre d'une action qualité totale de I'entrepôt et si une commande n'est traitée que par un seul préparateur, ce contrôle au départ est souvent supprime. S'il ne Test pas, des dispositions peuvent être prises pour le faciliter.
Une solution passe par le contrôle du poids, Cette disposition a était développé plus haut.
Une autre solution passe par Identification automatique des articles. Si chaque article est muni d'une étiquette d'identification a codes a barres, le contrôleur peut saisir ces informations a I'aide d'un lecteur. Ce lecteur est relié au calculateur qui compare alors la liste des articles identifies a la liste des articles attendus. Ce type de contrôle détecte toutes les erreurs. Pour la définition des surfaces a réserver a cette fonction, il est nécessaire de prendre en compte une zone tampon permettant de désynchroniser I'arrive effective des articles en provenance du magasin et le contrôle proprement dit. Les tables de travail, les bascules et les périphériques informatiques ne doivent pas être oublies.


5. LES ZONES D'ATTENTE DE DEPART
II y a trois raisons au moins pour que la préparation des expéditions soit terminée sensiblement avant I'arrivée du véhicule d'enlèvement, d'ou la nécessité d'avoir des zones de stockage relativement importantes. Parmi ces raisons, il y a les aléas qui peuvent survenir lors de la préparation, il faut donc prendre une marge de sécurité ; ensuite il y a les aléas que peuvent subir les transporteurs et qui les feront arriver en retard ; il y a surtout la nécessité de lisser I'activité des préparateurs. Et pour cela les plages horaires réservées a la préparation pourront être sensiblement différentes de celles  réservées aux enlèvements, plus longues et décalées.
Une zone d'attente particulière peut être dédiée aux commandes dites «a délai » ou aux commandes export. Les palettes correspondantes peuvent séjourner plusieurs jours, voire plusieurs semaines, le temps d'établir les documents douaniers, de vérifier la solvabilité des clients, d'organiser un transport spécial, etc.
La surface des zones d'attente correspondra aux surfaces des plates-formes des véhicules. Elles seront matérialisées par un contour a la peinture blanche pour faciliter le travail des caristes et aider au respect de I'organisation de la zone. Ces surfaces sont séparées des zones de circulation. Ces allées doivent permettre révolution très aisée des transpalettes qui effectueront le chargement des véhicules. Une réduction de la largeur de ces allées aurait une répercussion directe sur les temps de chargement. Elles devront être d'environ trois mètres. Voir aussi : en page suivante et allée voie circulation 

 

Si la taille des quais ainsi que les accords pris avec le ou les transporteurs le permettent, des remorques peuvent être mises a quai pendant les périodes de préparation. De cette façon les préparations seront chargées immédiatement dans les remorques des qu'elles seront disponibles. Cette disposition mobilise une position de quai, mais elle libère des surfaces intérieures et évite une reprise de charge.

Livre de  Michel Roux donne toutes les clés....méthodologie....

remonter

[zones préparation introduction] conceptionamont_stockunique_stocksmultiples 03/01/2004  [zones préparation suite1][ zones préparation suite2 ] volumes palettier définition 04/01/2004[ picking 26/04/2003] [ bâtiment et zones ]  <--télécharger sur les côtés -->

[Plusieurs courriels d'internautes ces derniers temps:[ démarches entrepôt ] Introduction 21/03/2003

../picking/batch_pick/batch_pick.htm calcul pour sélection des réassortiment par Batch. 16/08/2003

 

be cool !

remonter

04.11.2010 18:06:47



 

Liens publicitaires

Site Internet d'information pour apprenantes, apprenants a but de recherches et d'entraides etudiantes, etudiants et toutes personnes active en logistique, magasinage et manutention.

Lomag-Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 

Site Internet ouvert en 2002  Lomag Man .Org est une creation S.K.  livre-d-or-nouveau   Laissez un commentaire (Livre d'or)

Lomag-man.org est Copyright © 2017 - S.K. tous droits reserve Lomag Man .Org - Lomag-Man.org, Organisation apprenants Logistique magasinage et manutention.Conception web Webmestre (c)Webmestre