Favorites Bookmarks Welcome  Goldenbook  Blog Lomagman Nous sommes le Dimanche 23 Novembre 2014 et il est 04:03:20

 

 
 
 

volumes_palettier_definition
Concevoir les différentes zones fonctionnelles de l’entrepôt

7. LA DÉFINITON DES VOLUMES DU PALET1IER


Si le stock de masse doit recevoir des palettes, le calcul des volumes nécessaires fait intervenir de nombreux paramètres.


7.1 L’orientation des palettes


L’encombrement des palettes étant connu, il convient de choisir tout d’abord leur orientation dans le palettier : la longueur ou la largeur en façade d’allée.
La largeur en façade s’impose dans tous les cas où il s’agit uniquement d’un stock réserve sans aucune activité de picking. Elle est également conseillée, dans d’autres cas, si les prélèvements sont faciles et! ou peu nombreux.
La facilité des prélèvements peut venir de la morphologie des articles, de leur poids ou des dispositifs de préhension adaptés, crochets, mini-gaffes, etc.
L’orientation longueur en façade d’allée facilite l’activité de picking; mais en contrepartie, elle implique un volume de palettier supérieur d’environ 20 %.
Très rares sont les entrepôts qui ont adopté cette disposition.


7.2 Les jeux de fonctionnement


Ensuite, doivent être définis les jeux latéraux. Le jeu entre les palettes et les échelles du palettier est au minimum de 75 mm mais peut atteindre 100 mm. Le jeu entre les palettes doit être aussi de 75 à 100 mm. Cette valeur dépend de nombreux facteurs. Dans le cas d’une exploitation par des caristes, les éléments suivants sont à prendre en compte:


• la qualité des palettes
• la qualité de la palettisation, avec ou sans débord
• la stabilité des charges
• la dextérité et l’engagement des caristes
• la hauteur de stockage
• le moyen de manutention. En particulier, un chariot grande hauteur dont le conducteur reste au sol demande un jeu plus important qu’un chariot de même hauteur à nacelle élevable.
Dans le cas d’un stockage automatique, la norme FEM 9831 retient, par exemple, pas moins des dix paramètres suivants pour la définition du jeu fonctionnel entre deux palettes:
• deux fois la tolérance de lecture lors du contrôle gabarit d’entrée
• deux fois l’imprécision du positionnement de la charge en position de prise sur le convoyeur d’entrée
• l’imprécision de positionnement longitudinal du transstockeur
• la déformation du mât sous la charge

 

110
• la déformation du chariot porte-fourche sous la charge lors du déploiement de la fourche
• le jeu des galets de guidage
• l’inclinaison du mât due aux tolérances d’installation du rail
• l’imprécision dans la mise en place des dispositifs de positionnement (cible, repères de reset, etc.)
• l’inclinaison du palettier
• l’inclinaison de la charge due à la flèche des lisses.


Il est à noter que le choix dune distance de 100 millimètres au lieu de 75 n’est pas neutre ; la diminution de la capacité de stockage, à volume de bâtiment égal, est d’environ 2 %.
Il faut aussi définir le jeu vertical entre le sommet de la palette la plus haute et la lisse supérieure. Pour la manutention pure et simple, on conseille un jeu de 100 à 150 mm. Cette valeur doit être augmentée si des prélèvements d’articles unitaires encombrants doivent avoir lieu dans des bacs, des cartons ou des caisses américaines.
Le dernier jeu est celui qui sépare les palettes dos à dos. Sa valeur minimale est de 100 mm. Elle peut être portée à 150 mm (Voir figures 11.3 et 11.4).


Nota important: La définition des jeux fonctionnels doit être judicieuse. Si les jeux sont trop faibles, ils vont ralentir l’activité des caristes ou multiplier les rejets au contrôle gabarit dans le cas d’une manutention automatique. Cela diminuera d’autant la productivité globale de l’entrepôt durant toute la durée de son exploitation.
S’ils sont trop importants, la taille du bâtiment sera inutilement augmentée.


7.3 La structure du palettier lui-même


Il faut tenir compte aussi de l’encombrement de la structure elle-même du palettier. Dans une première approche, on peut retenir les valeurs moyennes suivantes:
• 120 mm pour la hauteur des lisses. Cette valeur peut varier de 50 à 160 mm suivant les constructeurs, le profil proposé, la longueur demandée, le poids de la charge, les flèches admises (1/200 ou 1/300), la hauteur de stockage et les moyens de manutention envisagés et notamment leurs dispositifs de mise à niveau automatique ou non.
• 100 mm pour l’épaisseur des échelles. Cette valeur varie de 80 à 120 mm surtout en fonction de la hauteur de stockage et du poids des charges.
Les échelles ont des perforations qui permettent l’encliquetage des lisses. Leur pas varie sensiblement, de 50 à 300 millimètres suivant les catalogues des constructeurs. Il faut tenir compte de cette contrainte dès les premiers dimensionnements. Un pas de perforation à la demande est, en effet, économiquement difficile à justifier.ff
La conception de l’amont et du stockage
111

Figure 11.3 jeux_fonctionnels_palettier

Figure 11.4 appui_minimal_drive-in_drive-through

7.4 La protection incendie


Enfin, on vérifiera si! est obligatoire d’avoir un système de protection incendie par eau pulvérisée (sprinkler). Si c’est le cas, celui-ci devra s’inscrire dans le jeu arrière des palettes et dans la hauteur des lisses. Cette disposition permet en effet aux lisses d’assurer la protection mécanique des têtes d’aspersion contre !es heurts éventuels des charges.
Si ce n’était pas possible, il faudrait prévoir un espace supplémentaire pour !es rampes, les têtes et leurs dispositifs de protection. Par ailleurs, la réglementation impose des pas maximums entre les nappes de protection ; et ce pas n’est pas forcément compatible avec le pas des lisses. Deux solutions dans cette situation soit une demande de dérogation, mais celle-ci est de moins en moins souvent accordée; soit l’augmentation du jeu arrière afin de pouvoir loger les têtes.

[zones préparation introduction] conceptionamont_stockunique_stocksmultiples 03/01/2004

[zones préparation suite1][ zones préparation suite] volumes palettier définition 04/01/2004

[ picking 26/04/2003] [ bâtiment et zones ]

[Plusieurs courriels d'internautes ces derniers temps:[ démarches entrepôt ] Introduction 21/03/2003

warehouse designe exemple. htmet de  configuration stock exemples

Livre de  Michel Roux donne toutes les clés....méthodologie....

21.05.2008 22:23:50


 

Liens publicitaires

Site Internet d'information pour apprenantes, apprenants a but de recherches et d'entraides etudiantes, etudiants et toutes personnes active en logistique, magasinage et manutention.

Lomag-Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 

Site Internet ouvert en 2002  Lomag Man .Org est une création S.K.  Laissez un commentaire (Livre d'or)

Lomag-man.org est Copyright © 2013 - S.K. tous droits reserve Lomag Man .Org - Lomag-Man.org, Organisation apprenants Logistique magasinage et manutention.Conception web Webmestre (c)Webmestre

RSS RSS