analyticstracking

FavoritesBookmarksWelcome livre-d-or-nouveau (fermé) Blog Lomagman (ferné) Nous sommes le Vendredi 14 Dcembre 2018 et il est 20:44:15

 

 
 
banderolle_https_scriptes-dangereux-fausses-infos-des-navigateurs_16.10.18
 
7.flou-total-sur-le-sort-des-2300-mineurs-separes-de-leurs-familles-aux-usa-incompetence-du-gouvernement-et-de-TRUMP-Diable

Je pleure tous les jours. Je suis grands-père, et j'ai deux petits enfants. Je suis inconsolable, triste, et aucune joie de vivre si des enfants et bébés sont dans des enclos comme des animaux !!

Maltraitance de jeunes enfants orchestrée par l'État de TRUMP!! Et On ne sait pas si il y a eu des abus sexuels, ou pédophilies, autres pratiques sexuels, photos des filles et garçons nus....

 
 

Les États sans cœur
ÉDITORIAL _ Il existait déjà une multitude de raisons pour se désoler et dénoncer les méthodes de Donald Trump. La façon dont il traite les familles de migrants en imposant une séparation des parents et des enfants est cependant la plus ignoble et la plus indigne des États-Unis.On ne lui demande pas de nous balancer chaque fois ses "intuitions" qui n'ont rien à avoir ses fonctions actuelles. il ne réussis rien du tout, et son ancien job de vendeur de briques, bétons et ciments ne lui servent à rien, parce que il le sait, il est nul dans tout. Aucun discours dans le vécu de présidents. Des mots de gamin de 7 ans. Et il faut arrêter de lui faire des louanges. On voit bien que à chaque fois, c'est dans la maison blanche qu'il doit donner un coup de pieds, et lui foutre un coup de pieds dans le cul à lui-même, désolé, mais ce type ne mérite rien, et de cœur noir et sans âme !!

Trump ACCUSE LES AUTRES. Mais alors à chaque fois, c'est soit ses administrés, soit Obama mais qu'est ce qu'il fout à la maison blanche ce type ? goujat, impérialiste, il ne connait aucune loi de son pays, ni aucune méthode de mise en route d'un quelconque mode opératoire de gouvernance. On ne lui demande pas de nous balancer chaque fois ses "intuitions" qui n'ont rien à avoir ses fonctions actuelles. il ne réussis rien du tout, et son ancien job de vendeur de briques, bétons et ciments ne lui servent à rien, parce que il le sait, il est nul dans tout. Aucun discours dans le vécu de présidents. Des mots de gamin de 7 ans. Et il faut arrêter de lui faire des louanges. On voit bien que à chaque fois, c'est dans la maison blanche qu'il doit donner un coup de pieds, et lui foutre un coup de pieds dans le cul à lui-même, désolé, mais ce type ne mérite rien, et de cœur noir et sans âme !!

Etats-Unis : Où sont les 1475 enfants de clandestins "perdus" ? DEPUIS AVRIL-MAI 2018...

Les états unis deviennent détraqués avec Trump ! ils cherchent la guerre totale, et ils l'auront. Pour gagner, ils doivent utiliser leurs mères de bombe, et bombes atomiques afin de nous raser tous. Mais malgré leurs bombardiers, troupes au sol, et navire de combats lance fusées, ainsi que leurs sous-marins atomiques, ils auront du mal à éliminer toute l'humanité. C'est ce qu'ils font déjà avec la mise en cages des enfants en bas âges aux frontières avec le Mexique. Et ignoble, parce que on sait déjà que sur les quelque 2'400 enfants éparpillés jusqu'à 2000 km de là, ils disent déjà, le gouvernement de TRUMP, que certains ne seront jamais remis, ou retrouvés étant perdus. FAUX !! Les familles en charge d'héberger ces enfants, n'ont jamais montré patte blanche. Donc. il est sûr qu'il se soit passé n'importe quels scénarios, pédophilie, sévices sexuels, abus sexuels et autres meurtres directs pour cacher les traces. Le gouvernement TRUMP ne peut pas répondre par des suppositions ou imprécisions comme il a l'habitude de se jouer de l'humanité, et des droits de l'enfance et de l'homme. ILS ONT FRANCHI LA LIMITE. CES USA SERONT RASES DE LA CARTE DE LA TERRE. Nous nous battrons jusqu'au dernier petit effort et souffle. ILS DOIVENT RENDRE TOUT CES ENFANTS SANS QU'IL EN MANQUE 1 SEUL. ET DES INVESTIGATIONS, DU POINT DES PRISES EN CHARGE, TRANSFERTS ET CHEMINS SUIVIS JUSQUE CHEZ L'HEBERGEUR, DATES, SIGNATURES, ET PRESENCE VUE PAR LES VOISINS, DOIVENT ÊTRE MIS EN EVIDENCE, SINON, C'EST LA GUERRE, ET NOUS ALLONS FAIRE DE SORTE QUE TOUT CES PARENTS, PAYS DE MERDE, AFRIQUE, AMERIQUE LATINE, MOYEN ORIENT, ASIE, PUISSENT SE FORMER, OUBLIER LEURS PEURS, ET ALLEZ AU COMBAT. TRUMP, iLS CHECHENT UN CONFLIT 10 FOIS PLUS GRAND QUE AVEC LES TALIBANS, TERRORISTES, AL QUAIDA, BOKO ARAM, ETC.…SA MANIERE DE DIRIGER BASEE SUR SON ANCIEN METIER DE VENDEUR DE BRIQUE, BETON ET CIMENT NE LUI SERVENT PAS. IL VA S'ENFONCER, ET SERA DANS UNE SITUATION INCROYABLE DANS UN PROCHE AVENIR ! ONT EST PRET, QU'ILS VIENNENT LES TRUMP, c'est lui même qui n'arrete pas de vanter la puissance de son armée ;-(( ! Qu'ils ramassent déjà toutes leures artilleries qui n'ont jamais servies, des bases militaires impressionnantes, dans le monde entiers, et leurs centaines de milliers de militaires, aviation du diable, maritime, QUI LES RUINE, A HAUTEUR DE 1'000 milliards de dollards par année ! jesus-chrit-en-aide_Ecoutez-les-enfants-qui-viennent-d.etre-separes-de-leurs-parents-a-la-frontiere_TRUMP-Gov-USA

jesus-christ-et-les-enfants-qui-lui-montrent-leurs-petits-chiens_il est sûr qu'il se soit passé n'importe quels scénarios, pédophilie, sévices sexuels, abus sexuels et autres meurtres directs pour cacher les traces. Le gouvernement TRUMP ne peut pas répondre par des suppositions ou imprécisions comme il a l'habitude de se jouer de l'humanité, et des droits de l'enfance et de l'homme. ILS ONT FRANCHI LA LIMITE. CES USA SERONT RASES DE LA CARTE DE LA TERRE

Une fillette appelle « papa » pendant qu’un autre enfant demande s’il peut rejoindre sa tante. « Est-ce que vous allez appeler ma tante pour qu’elle vienne me chercher ? Et après, ma maman pourra venir très vite ? ». Ils demande aussi en dernière tentative, que vienne même leur grand père (Abuelo)… Sa phrase s’achève par des sanglots

jesus-chrit-en-aide_QUELLE TRISTESSE !, IL REGARDE LE SOL, PARCE QUE IL NE VEUT PAS VOIR LES VISAGES DES POLICIERS QUI L'ONT SEPARE DE SES PARENTS. CET ENFANTS VIS UN MOMENT INFERNAL. POUR LUI C'EST UN FREIN SORDIDE DE TRUMP A SA VIE D'ENFANT, IL N'A PLUS DE JOIE, NI DE SENTIMENT DE'AVENIR DU LENDEMAIN MATIN AUPRES DE SA MERE. ILS SONT TRAITES COMME A L'EPOQUE DES NAZIS SELON TRUMP. IL FAUT RAMENER TOUT CES ENFANTS , A LA MAISON, DANS LEURS FAMILLES !QUELLE TRISTESSE !, IL REGARDE LE SOL, PARCE QUE IL NE VEUT PAS VOIR LES VISAGES DES POLICIERS QUI L'ONT SEPARE DE SES PARENTS. CET ENFANTS VIS UN MOMENT INFERNAL. POUR LUI C'EST UN FREIN SORDIDE DE TRUMP A SA VIE D'ENFANT, IL N'A PLUS DE JOIE, NI DE SENTIMENT DE'AVENIR DU LENDEMAIN MATIN AUPRES DE SA MERE. ILS SONT TRAITES COMME A L'EPOQUE DES NAZIS SELON TRUMP. C'EST IGNOBLE, ET ENFREINDS DES CENTAINES DE LOIS ET RESPECTS DE L'ENFANCE TRUMP EN DIABLE IMMORTEL. ILS ONT TOUS DES DROITS EGAUX, ET SEPARER DES ENFANTS DANS UN CLIMAT DE NON AGRESSION GUERRIERS, EN TEMPS DE PAIX, COMME LE FAIT TRUMP, ET UN ACTE DE GUERRE, ET SANS AUCUNE BASE LEGALE !!! UN IMPERIALISME PAR TRUMP, DANGEREUX QUI NOUS MENE DROIT VERS UNE GUERRE TOTALE !

RETOUR VERS L'INDEX Page 7

 

«Battez-vous pour votre vie, avant que ce ne soit le travail de quelqu’un d’autre», a conclu Emma Gonzalez, acclamée par la foule.


Immigration: Près de 2.000 enfants séparés de leurs familles à la frontière américano-mexicaine Page 2.

Jeff Sessions, la bible et la séparation des familles. par-l.administration-Trump_USA_le-sort-des-enfants-separes-de-leurs-parents-au-coeur-du-debat-sur-l-immigration_Séparer les parents de leurs enfants à la frontière contredit tout ce que nous savons du bien-être des enfants

attorney-general-sessions-delivers-remarks-discussing-immigration-enforcement-actions-Justice_Trump7.5.18


Trump paiera la cruauté envers les familles à la frontière américano-mexicaine

Jamelle Bouie — Traduit par Jean-Clément Nau — 20 juin 2018 à 11h12 — mis à jour le 20 juin 2018 à 14h29

Cette mesure est si nauséabonde qu’elle finira certainement par se retourner contre son camp.


Une fillette hondurienne de deux ans pleure alors que sa mère est fouillée et détenue près de la frontière entre les États-Unis et le Mexique le 12 juin 2018 à McAllen, au Texas. | John Moore / Getty Images North America / AFP

jesus-christ-et-les-enfants-qui-lui-montrent-leurs-petits-chiens_il est sûr qu'il se soit passé n'importe quels scénarios, pédophilie, sévices sexuels, abus sexuels et autres meurtres directs pour cacher les traces. Le gouvernement TRUMP ne peut pas répondre par des suppositions ou imprécisions comme il a l'habitude de se jouer de l'humanité, et des droits de l'enfance et de l'homme. ILS ONT FRANCHI LA LIMITE. CES USA SERONT RASES DE LA CARTE DE LA TERRE

Temps de lecture: 6 min
Stephen Miller a toujours adoré susciter l’indignation de ses pairs. Avant d’être nommé conseiller à la Maison-Blanche, il était un adolescent provocateur qui passait le plus clair de son temps à «troller» ses adversaires idéologiques. Il a importé cet ethos dans l’administration Trump: on l’a vu savourer le tollé provoqué par l’interdiction de voyage visant les personnes musulmanes, et lutter contre l’Action différée pour les arrivées d’enfants (DACA) sans se soucier des coûts humains engendrés par les mesures qu’il préconise.
Stephen Miller –et la Maison-Blanche– ont oublié un détail d’importance: le trolling amoral n’est pas une bonne tactique politique. L’indignation soulevée par ses mesures ne s’est pas dissipée comme s’était dissipée la colère provoquée par ses chroniques lycéennes: l’affaire est au contraire devenue un moteur de premier plan pour l’action et l’opposition anti-Trump. L’interdiction de voyage avait déjà provoqué une levée de boucliers prenant la forme de manifestations massives et d’actions en justice concertées. L’affaire a contribué à cristalliser l’opposition, et a porté un important coup politique à l’administration. Si Trump avait profité d’un quelconque «état de grâce», il était désormais bel et bien révolu.
En déclenchant une nouvelle crise politique autour du DACA, Miller a divisé les conservateurs du Congrès –quelques Républicains modérés pourraient y perdre leur siège en novembre prochain. La nouvelle politique «tolérance zéro» inventée par Miller permet aux agents de l’immigration de séparer les enfants de leurs parents et de traiter les demandeurs d’asile en criminels. Cela lui vaudra peut-être les applaudissements de certains commentateurs –mais cette mesure est si nauséabonde qu’elle finira certainement par se retourner contre son camp.
À LIRE AUSSI Les États-Unis séparent désormais les parents migrants de leurs enfants

«Maltraitance de jeunes enfants orchestrée par l'État»

Cette politique est provocatrice par essence: son but premier est de plonger l’opposition dans un abîme de colère et d’indignation. Sur ce point, la réussite est totale. La mesure a déclenché des manifestations dans tout le pays et a été condamnée par des associations de la société civile et plusieurs personnalités religieuses –y compris Franklin Graham, important partisan de Donald Trump. «Il est affreux et scandaleux de voir des familles séparées brutalement; je ne soutiens absolument pas cette politique», a-t-il ainsi déclaré.
Les images de la frontière –de jeunes enfants enfermés dans des enclos, des parents paniqués à l’idée de ne plus revoir leurs fils et leurs filles– n'ont fait qu'exacerber cette opposition. Le témoignage d’un ex-employé de refuge parle d’«installations de type carcéral» et fait état «d’enfants qui fuyaient, criaient, jetaient des meubles et tentaient de se suicider». L’Associated Press décrit quant à elle un «vieil entrepôt» où des centaines d'enfants attendent dans des «cages». Ces histoires soulignent l’insoutenable cruauté de ce projet, moins motivé par les exigences de la loi (la décision d'accuser tous les migrants d'«entrée illégale» et de les soumettre à un processus pénal est discrétionnaire) que par le but avoué du président Trump de réduire l'immigration provenant des «pays de merde».
Les Démocrates sont passés à l’attaque: ils ont mené une charge politique contre l'administration en mettant en exergue les conditions de détention des enfants migrants à travers le pays. «Voilà ce que fait cette administration, voilà le mortier qui lui sert à construire son mur: le chagrin, les larmes, la douleur de ces enfants. Ils imaginent que cette mesure leur permettra de nous extorquer un texte de loi à leur goût au Congrès», a dénoncé l’élu démocrate Adam Schiff dans l’émission Meet the Press (NBC). L'ancien maire de San Antonio, Julian Castro, ancien secrétaire au logement et au développement urbain sous le président Obama, s’est joint à des manifestants devant un centre de traitement de la Border Patrol à MacAllen (Texas) pour condamner les séparations de familles. «C’est en réalité de la maltraitance de jeunes enfants orchestrée par l'État: on les traumatise en les arrachant à leurs parents, sans leur dire quand ils les reverront, en les détenant dans des conditions que nous ne réserverions jamais à nos propres enfants», a-t-il affirmé.
Les premiers sondages montrent que l’opinion publique ne soutient pas la politique draconienne de l'administration. Un récent sondage d'Ipsos et du Daily Beast a demandé aux participants s’il était «approprié de séparer les parents immigrants sans-papiers de leurs enfants lorsqu'ils traversent la frontière, dans le but de dissuader les autres migrants potentiels»: seuls 27% des Américains et Américaines ont répondu par l’affirmative, contre 56% contre. De la même manière, selon un nouveau sondage de l'Université Quinnipiac, seuls 27% des citoyens et citoyennes approuvent cette politique, contre 67% d’avis défavorables. Et tandis que la majorité des Républicains l’approuvent –46% et 55% d’avis favorables selon ces enquêtes respectives–, ces chiffres restent faibles pour une politique soutenue par le président républicain, et ils pourraient chuter au fur et à mesure que la couverture médiatique et les critiques s'intensifient.

Avec la courtoisie de: http://www.slate.fr/
jesus-chrit-en-aide_Ecoutez-les-enfants-qui-viennent-d.etre-separes-de-leurs-parents-a-la-frontiere_TRUMP-Gov-USA

Page 1.- Séparer les parents de leurs enfants à la frontière contredit tout ce que nous savons du bien-être des enfants

03 MAI 2018 | 04H15

Page 2.par-l.administration-Trump_USA_le-sort-des-enfants-separes-de-leurs-parents-au-coeur-du-debat-sur-l-immigration

Page 3.child-stress-Probleme-irresolvable-par-des-pediatres-USA_TRUMP-Gov_Inhumains-sequestres-d.enfants-mexicains-mai18

Petits enfants et «stress toxique»: nous pouvons résoudre ce problème
Par Priscilla Chan et Meredith Liu
Mis à jour à 1221 GMT (2021 HKT) le 4 octobre 20173.child-stress-Probleme-irresolvable-par-des-pediatres-USA_TRUMP-Gov_Inhumains-sequestres-d.enfants-mexicains-mai18

Page 4.USA-les-migrants-sont-separes-de-leurs-enfants_meme-en-allettement_Comme-les-NAZIS_certains-ont-tente-de-se-suicide-190618 (2 Vidéos ci-dessous)

USA-des-migrants_mineurs-et-bebes_separes-de-leur-famille_TRUMP-Gov_sont-en-cages-pire-que-LES_NAZIS
Donald Trump l’avait promis, il sera intransigeant sur l’immigration illégale. Son ministre de la Justice applique une politique de “tolérance zéro”, même si cela implique de séparer des familles. Conséquence, en 6 semaines, près de deux milles mineurs ont été séparés de leurs parents à la frontière.

Page 5.B-Bush_M.Obama-Personnalitees_familles-de-migrants_Trump_impose-separation_parents-et-enfants_sevices-sexuelles_ignoble_indigne-des_USA

Page6.Trump_fait-volte-face_signe-un-texte_pour_eviter-la_separationin-inhumaine-des-familles-et-enfants-mineurs_raciste-USA jesus-chrit-en-aide_Ecoutez-les-enfants-qui-viennent-d.etre-separes-de-leurs-parents-a-la-frontiere_TRUMP-Gov-USA

Page7.flou-total-sur-le-sort-des-2300-mineurs-separes-de-leurs-familles-aux-usa-incompetence-du-gouvernement-et-de-TRUMP-Diable

Page8 USA: La présentatrice vedette de la chaîne MSNBC en larmes en découvrant l'existence de camps pour enfants de migrants au Texas - VIDEO Page 8

Page9.Des-milliers-de-manifestants-aux-usa-contre-la-politique-migratoire-ignoble-RACISTE_de-TRUMP_Isole-des_enfants_Introuvables_des-Parents

Dispersés à travers les États-Unis, parfois à des milliers de kilomètres de leurs parents, la plupart des 2300 mineurs migrants séparés en vertu de la politique de «tolérance zéro» de Donald Trump ne semblent pas prêts de retrouver leurs proches, tant la confusion règne.

«La situation est absolument chaotique. Il reste tellement de questions sans réponse et il semble qu'il n'y avait aucun plan pour réunir parents et enfants», a déclaré vendredi à l'AFP Matt Clausen, le président de WOLA, une organisation spécialisée dans la défense des droits de l'Homme sur le continent américain.

«Ca me rend folle parce qu'à chaque instant je me demande "Comment va-t-elle ? A-t-elle mangé? Prennent-ils soin d'elle ?"», a témoigné sur CNN Cindy Madrid, la mère salvadorienne d'une fillette placée dans un refuge à plusieurs milliers de kilomètres de son centre de rétention du Texas.

Face aux durs témoignages de parents sans nouvelles de leurs enfants, le président américain a accusé vendredi sur Twitter les démocrates de relayer des «histoires bidon de tristesse et de deuil, en espérant que ça va les aider aux élections».

Puis il a rassemblé, comme il l'a déjà fait à de nombreuses reprises en campagne, des familles de victimes de crimes perpétrés par des immigrants sans-papiers.

flou-total-sur-le-sort-des-2300-mineurs-separes-de-leurs-familles-aux-usa-incompetence-du-gouvernement-et-de-TRUMP-Diable

«Ces sont des citoyens américains séparés de manière permanente de leurs proches», a-t-il déclaré. «Le mot important ici est "permanente"» a-t-il ajouté, déplorant que les médias ne leur accordent, selon lui, pas assez d'attention.

Les élus du Congrès à Washington semblent eux loin de passer une loi qui empêcherait définitivement ces séparations à l'avenir, quel que soit l'occupant de la Maison-Blanche. Un vote clé sur une réforme de l'immigration proposée par la majorité républicaine a été reporté à la semaine prochaine à la Chambre des représentants, faute de consensus dans ses rangs.

«Perdre leur temps»

Dans un revirement inattendu, Donald Trump avait annoncé mercredi revenir sur sa politique de séparations systématiques des familles interpellées pour avoir franchi illégalement la frontière avec le Mexique, mise en oeuvre début mai. Elles devront désormais être maintenues ensemble en rétention, aussi longtemps que prennent les poursuites pénales.

Cette mesure avait été revendiquée par de hauts responsables de la Maison-Blanche, qui comptaient sur son effet de dissuasion, mais elle a provoqué un profond malaise jusqu'au coeur des rangs républicains.

Ils continuent toutefois de soutenir pour beaucoup la politique d'extrême fermeté du président, qui cherchait strictement, selon eux, à éviter l'obligation légale de relâcher au bout de 20 jours les sans-papiers accompagnés de mineurs, pouvant ainsi facilement échapper à leur jugement.

Après avoir visité un centre pour mineurs en Floride vendredi, le sénateur républicain Marco Rubio a ainsi tweeté: «Nous ne devrions jamais revenir à une politique nous forçant à choisir entre séparer les familles ou relâcher tout le monde».

Donald Trump ne fléchit pas, accusant les démocrates et ses prédécesseurs d'avoir laissé se détériorer le système d'immigration, trop laxiste.

Face au nouveau report de la réforme sur l'immigration, il a appelé les républicains à «arrêter de perdre leur temps sur l'immigration jusqu'à ce qu'on élise plus de sénateurs et de membres de la Chambre (républicains) en novembre», lors d'élections qui renouvelleront tous les sièges de la Chambre et un tiers de ceux du Sénat.

«Cruauté»

Certains parents sans-papiers ont déjà pu retrouver leurs enfants dans des scènes poignantes, mais l'administration reste floue sur les chiffres.

«Je t'aime», murmurait une mère guatémaltèque en larmes en prenant dans ses bras son petit garçon de sept ans qu'elle a retrouvé vendredi matin, à l'aéroport de Baltimore. Ils auraient été interpellés le 19 mai, selon des médias américains qui ont filmé la scène.

Le sort des mineurs semble avoir ému jusqu'à la Première dame, Melania Trump, qui a en partie poussé son mari à signer son décret, du propre aveu du président, et a rendu une visite surprise jeudi aux enfants d'un refuge au Texas.

Si ce décret met fin aux séparations, son alternative scandalise également.

«Nous nous opposons à la séparation des enfants de leur famille à des fins de contrôle migratoire, mais nous nous opposons également aux détentions», a affirmé vendredi un porte-parole du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), Christophe Boulierac.

«Le décret remplace la cruauté des séparations des familles par la cruauté des détentions de familles», dénonce Matt Clausen, de WOLA.

Le nombre de migrants fuyant pour la plupart la violence endémique en Amérique centrale ne semble en tout cas pas prêt de diminuer.

Le Pentagone a reçu l'ordre de se préparer à héberger sur des bases militaires 20 000 mineurs migrants non-accompagnés par des adultes et, selon le magazine Time, l'US Navy envisage d'ériger des camps sur des bases aériennes désaffectées pour détenir des dizaines de milliers de migrants supplémentaires dans les mois à venir.

Hier, la journaliste américaine Rachel Maddow, présentait son Journal Télévisé sur la chaîne MSNBC. Alors qu'elle s'apprêtait à annoncer la mise en place de camps de transit destinés aux enfants de migrants arrivés sur le sol américain, la présentatrice, les larmes aux yeux , a craqué.

Hier, la journaliste américaine Rachel Maddow, présentait son Journal Télévisé sur la chaîne MSNBC. Alors qu'elle s'apprêtait à annoncer la mise en place de camps de transit destinés aux enfants de migrants arrivés sur le sol américain, la présentatrice, les larmes aux yeux , a craqué.

VIDEOS EN ATTENTE, MERCI.

 

VIDEOS EN ATTENTE, MERCI.

 

"L'administration Trump a envoyé des bébés et de jeunes enfants dans au moins trois camps dans le sud du Texas, après les avoir séparés de leurs parents", a t-elle commencé. 

La suite de l'information a été trop triste pour Rachel et elle n'a pas retenu ses émotions face à cette nouvelle mesure du gouvernement américain. En plein direct, la présentatrice a alors pleuré et n'a pas poursuivie le fil de son journal.

"Je suis désolée car c'est bien mon métier d'être capable de bien parler quand je suis à la télé", a-t-elle écrit sur son compte Twitter avant de publier le contenu qu'elle souhaitait lire en direct.

 


 

toute la page d'analyse PDF ci-dessous

malgre-le-decret_Trump_eviter_separation-inhumaine-familles-enfants-mineurs_reunification-inchangee_un_labyrinte-CNPo20618


 

Un hommage bouleversant aussi long que la fusillade de Parkland aux étast unis...

Emma Gonzalez, la lycéenne de 18 ans qui incarne le combat contre Trump et les armes à feu, ainsi que des nombreux autres démontrent qu'ils ne sont pas des générations laxistes, peureuses de tout groupuscules qui intimides les américains dans tous les domaines...!!! jesus-christ-et-les-enfants-qui-lui-montrent-leurs-petits-chiens_il est sûr qu'il se soit passé n'importe quels scénarios, pédophilie, sévices sexuels, abus sexuels et autres meurtres directs pour cacher les traces. Le gouvernement TRUMP ne peut pas répondre par des suppositions ou imprécisions comme il a l'habitude de se jouer de l'humanité, et des droits de l'enfance et de l'homme. ILS ONT FRANCHI LA LIMITE. CES USA SERONT RASES DE LA CARTE DE LA TERRE

Emma Gonzalez, la lycéenne de 18 ans qui incarne le combat contre Trump et les armes à feu, ainsi que des nombreux autres démontrent qu'ils ne sont pas des générations laxistes, peureuses de tout groupuscules qui intimides les américains dans tous les domaines...!!!

Plusieurs centaines de milliers de jeunes américains ont défilé ce samedi à Washington et dans 800 villes pour demander un renforcement du contrôle des armes à feu dans le pays.
Un demi-million de personnes étaient attendues pour dire "Stop". Exaspérées par la répétition des fusillades dans leurs écoles, des centaines de milliers d'Américains sont descendues samedi dans la rue pour une manifestation historique contre les armes à feu.

Plusieurs centaines de milliers de jeunes américains ont défilé ce samedi à Washington et dans 800 villes pour demander un renforcement du contrôle des armes à feu dans le pays.

Un demi-million de personnes étaient attendues pour dire "Stop". Exaspérées par la répétition des fusillades dans leurs écoles, des centaines de milliers d'Américains sont descendues samedi dans la rue pour une manifestation historique contre les armes à feu.  


L'ancien chef de la CIA compare la politique d’immigration américaine à celle de l’Allemagne nazie

18 juin 2018

L.ancien-chef-de-la-CIA_compare-politique-immigration-trump_separer-enfants-et-parents_de-methode-nazi_RTfr200618


Le sujet émeut l'Amérique entière. La séparation des enfants de leurs parents sans papiers fait l'objet d'une vive polémique aux Etats-Unis, allant même jusqu'à conduire la première dame Melania Trump à plaider en faveur d'un accord rapide au Congrès.

 

États-Unis : une fusillade fait au moins 59 morts et plus de 527 blessés dans un concert à Las Vegas

ÉTATS-UNIS - 01.10.2017. Un homme a tiré à l'arme automatique à de multiples reprises dimanche en fin de soirée, heure locale, sur des spectateurs qui assistaient à un concert qui avait lieu près du Mandalay Bay Resort and Casino. Il y a plus de 50 morts et 406 personnes ont été transportées à l'hôpital. Le suspect s'est tué avant l'arrivée de la police, tandis que sa compagne, un temps recherchée, a été arrêtée.blessés.PAGE DU SITE

-----------------------------------------------------------------------------------

CHAUD, CHAUD, Dennis Rodman, ancienne star de NBA, s'est rendu à plusieurs reprises en Corée du Nord ces dernières années. Il y a rencontré Kim Jong-un, grand fan de basketball, avec qui il semble avoir noué une amitié sincère. L'Américain, vivement critiqué pour ses liens avec Pyongyang, a accepté de se confier sur cette relation particulière lors d'une interview surréaliste pour «Good Morning Britain»....(page en cour), Avec la courtoisie de 20minutes.ch, et merci à eux pour ce bol d'air, magnifique pour les gens de la terre, le respect des races, divergences ethniques, langues, religions, COOL  , VIDEO, et les discutions, photos, promenade à Pyongyang, avec les accompagnants de part et d'autre...08.09.17, Bientôt !!

 

 

Le TRUMP et politiques de vagabondage, de monarque mondial, essaiste, amateur, et d'incompétence de son gouvernement des "milliardaires dirigeants" 2017

actu_news-2-infos-monde politique, environnement, le tout TRUMP, etc...INDEX-3-monde_TRUMP_Allies-ONU-OTAN-Base-MilitairesLes_70-ans_de-Mensonges actu_news2017_Catastrophe-de-TRUMP-ses-administres-Le-Pantagon_TOUT

********************************************************************

 

Les symptômes Psycho-Cérébraux De COLT.Les suites des tueries barbares des colons Européens sur les génocides les plus cachés des Amérindiens, à nos jours, commises par les Américains. De nos jours, ce pays, depuis 6 siècles,

devenu le plus riche du Monde, et des FORTUNES INESTIMABLES, NE TIENT QU'A SES RICHES ET AUTRES CLASSES DE LA POPULATION HOSTILE A INSTAURER UNE ASSURANCE MALADIE,

A DES DESCENDANTS DES PETITS PEUPLES QUI TOUS ONT EU DES PARENTS QUI ONT LUTTE EN VERSANT LEUR SANG POUR CETTE PATRIE DE TRUMP, SUR FONDS DE XENOPHOBIE, ET DE LA SUPPREMACIE D'UNE CLASSE SUPERIEURE !

 

 

 
 


 

 
1-jul-18 10:00 PM   (page en préparation, merci 28.04.2018)

 



 
Affichage optimisé: 1024/768
La Newsletter

Recevez régulierement les derničres actualités en logistique, magasinage et manutention ainsi que les derničres brčves et nouveautés du site Lomag-man.org

Inscription ici !

Contactez-nous

Imprimer

Livre d'Or (fermé)

Log Blog (Fermé)

 Publicite
 

Free Online Html To PDF Converter html-to-pdf Convert URL to PDF    Convert Text/Html to PDF

Option 1:Intégrale, Inclus graphisme, ou: Option 2,: Bouton imprimer (ci-dessus, ou en bas de page, choisir Imprimante PDF - Sans graphisme des pages.

Imprimer  Contactez-nous 

Inscrivez-vous a la newsletter ici !

Lomag-Man.org est © Copyright 2002 - 2018 Webmaster

Blog (fermé)

Log Blog (Fermé)

Contacte