analyticstracking

Favorites Welcome  livre-d-or-nouveau  (fermé)

 

 
banderolle_https_scriptes-dangereux-fausses-infos-des-navigateurs_16.10.18
 

NON-PROFIT ORGANIZATION      

Les-creuseurs-congo-rdc-etain-or-coltan-ou-cobalt-ne-sont-jamais-tues-proteges-par-les-grandes-puissances-et-preuves-les-chiffres-des-terres-rares

INDEX, ACCUEIL

  Drapeau sur carte du Congo RDC  TSHISEKEDI devient officiellement le cinquième président de la République démocratique du Congo. La Cour « proclame élu à la majorité simple président de la République démocratique du Congo Félix TSHILOMBO TSHISEKEDI », a déclaré le président de l’institution, Benoît Lwamba Bindu. 20.01.19

République Démocratique Du Congo

RDC

CETTE PAGE :Les-creuseurs-congo-rdc-etain-or-coltan-ou-cobalt-ne-sont-jamais-tues-proteges-par-les-grandes-puissances-et-preuves-les-chiffres-des-terres-rares

 

 

Quelques chapitres : Annexe. Les forces militaires en présence dans l’est du Congo. Coltan, cassitérite et or, les minerais de la convoitise. Les « creuseurs » et le travail dans les mines des Kivus. Les étapes de la mise en place de l’économie minière militarisée

 

 

election-en-rdc-felix-tshisekedi-officiellement-proclame-president-par-la-cour-20.01.19

grandes-puissances-multinationales-hypocrisie-rwandais-tuent-des-congolais-rdc-a-l.Est-pour-le-coltant-depuis-24-ans-pire-que-la-shoas

USA-France-Canada-UK-Allemagne-infiltrent-congo-rdc-pour-rwandais-tuent-des-congolais-a-l.Est-pour-le-coltant-cobalt

Kabila-KANAMBE-non-congolais-traitre-vend-le-congo-rdc-au-rwanda-balkanise-150-milices-vols-des-minerais-tout-l.est

La-republiquette-de-l.Ituri-au-Congo-RDC-un-Far-West-ougandais-instigue-par-les-grandes-puissances

Les-creuseurs-congo-rdc-etain-or-coltan-ou-cobalt-ne-sont-jamais-tues-proteges-par-les-grandes-puissances-et-preuves-les-chiffres-des-terres-rares

 

 

 

L'impact de notre conso numérique. video 1/2

https://yt3.ggpht.com/a/AGF-l7_NuDu48nmRmNvr9IeV_JAkFGvWGDskzGVY9g=s48-c-k-c0xffffffff-no-rj-mo
Justice et Paix
Au fond de votre poche, plus de 45 métaux rares composent votre smartphone. Ils sont au cœur de chacun de nos objets connectés, de nos batteries, au cœur de la révolution numérique. Étain, or, coltan ou cobalt. Des minerais rares et précieux qui continuent d’alimenter des conflits sanglants, des injustices et des dégâts irréversibles à notre planète. C’est le cas notamment à l’Est de la République Démocratique du Congo, où des milliers de creuseurs risquent chaque jour leur vie pour la gagner. Ils sont le premier maillon d’une chaine d’exploitation et de production qui manque encore cruellement de transparence et de responsabilité, malgré les promesses de filières propres. À l’autre bout de la chaîne : vous avez le pouvoir de changer ça en consommant moins, mieux et en exigeant avec nous un numérique respectueux des personnes, de l’environnement et des ressources limitées de notre planète.

 

RESSOURCES MINÉRALES, ARMES ET VIOLENCES DANS LES KIVUS
(RDC)
Pierre Jacquemot

 

Qulles sont les significations des couleurs du drapeau du RDC??

Bleu ciel : la paix, la bande rouge : le sang des martyrs, Jaune : la richesse du pays tandis que l’étoile jaune renvoie à un pays uni promis à un avenir radieux.
 

Minerais des conflits : une réalité changeante mais toujours prégnantevideo 2/2

3 minutes 10

Á 80 km au nord de Bukavu (Est de la RD.Congo), des creuseurs artisanaux extraient de la cassitérite de la mine certifiée de Nyabibwe.

« Vous savez, les « minerais des conflits » ne se présentent plus tout à fait sous la même forme qu’il y a quelques années, et cela contrairement à ce que croient encore beaucoup d’ONG européennes », nous confie Descartes Mponge Malasi, le président de la société civile du Sud-Kivu. S’il est vrai que l’intensité des conflits a baissé de plusieurs crans, les minerais continuent d’être taxés par des groupes armés illicites et l’armée régulière congolaise grâce à des modes opératoires innovants visant à contourner l’attention sans cesse croissante de la communauté internationale sur cette région du monde…

La province du Sud-Kivu située à l’Est de la RD Congo, est un territoire maintes fois meurtri par des conflits sanglants qui ont vu depuis près de 20 ans groupes rebelles et armée régulière se déchirer sur fond de dissensions ethniques et territoriales. Les populations semblent enfin recommencer à vivre en paix, malgré une pauvreté criante qui gangrène toujours la société.

Bukavu, capitale de la province, a vu son nombre d’habitants augmenter drastiquement ces dernières années, sous la pression de l’exode rural provoqué par les guerres. Aujourd’hui, les marchés, écoles et églises ne désemplissent pas et la circulation des motos et taxis est effrénée. Signe que l’on n’a au moins plus peur de sortir et de vaquer à ses occupations.

Pourtant, c’est bien un calme de façade qui prédomine. Il cache la réalité toujours problématique que vit le territoire tout entier. Avec 920 sites miniers artisanaux qui sont autant de foyer potentiels de tensions, le Sud-Kivu ne parvient toujours pas à s’extirper de ce cycle de violence endémique. « Si auparavant les conflits étaient provoqués par des revendications ethniques et de territoires, nous faisons face à de nouvelles réalités », nous explique Descartes Mponge. Pour ce militant des droits de l’Homme entendu par le Parlement européen en décembre 2014 au sujet d’un futur règlement européen visant à briser les liens entre commerce des ressources naturelles et conflits, les différents groupes armés ont désormais comme objectif principal de s’accaparer des ressources minières afin de s’enrichir. « C’est un glissement qui s’est opéré lentement mais qui explique les nouveaux comportements enregistrés sur le terrain. Il est désormais réducteur de dire que les ressources naturelles jouent comme auparavant uniquement un rôle visant à les intensifier et les perpétuer » [1].

Les « creuseurs » et le travail dans les mines des Kivus

9Les chiffres sont incertains, mais on estime que le nombre de mineurs se situe entre 50 000 et 200 000. Plus de la moitié d’entre eux sont des autochtones. Ils sont venus du centre de Walikale et des villages environnants. L’autre moitié est composée d’anciens agriculteurs, de commerçants, d’enseignants et même d’élèves, tous attirés par la cassitérite, qui rapporte plus que l’agriculture et plus rapidement. Sur les sites, les « chefs de colline » jouent un rôle essentiel dans l’organisation du travail. Ils considèrent que leurs prérogatives l’emportent sur le code minier. Ils imposent leurs conditions pour l’accès des « creuseurs » aux sites de coltan et de cassitérite qu’ils contrôlent, avec un péage de l’ordre de 25-30 dollars. Ils restent néanmoins sous la menace permanente des groupes armés qui pullulent dans la région. L’activité minière intéresse en effet particulièrement les militaires. Certains sont des éléments de l’armée régulière envoyés par leurs chefs pour superviser les puits et vendre les minerais ; d’autres sont des déserteurs ; d’autres encore des rebelles. Ils organisent la collecte des minerais produits dans les puits sous leur contrôle.

10Dans le territoire de Walikale entre 2006 et 2008, la population a été multipliée par trois. Les carrières sont à ciel ouvert, les conditions d’exploitation sont rudimentaires. Des petits artisans, les « creuseurs », côtoient quelques entreprises de taille moyenne, souvent sud-africaines avec des intérêts rwandais. Sur le bord d’un étang ou d’une rivière, des adultes nettoient des poignées de boue à la recherche de minuscules morceaux de minerai. Après avoir effectué un premier triage, ils suivent leur sac de coltan jusqu’au comptoir de Ndjingala où le minerai est soigneusement analysé avant de partir à Walikale qui compte dix comptoirs autorisés [3][3]La réglementation congolaise fait la distinction entre les… . Les intermédiaires opèrent en cartel ; ils appartiennent presque tous au groupe des Bashi de la région de Bukavu, linguistiquement proches des Rwandais.

11La ruée sur le minerai et la forte augmentation de la population à Walikale ont fait grimper le coût de la vie. Le territoire, traditionnellement agropastoral, dépend aujourd’hui sur le plan alimentaire des territoires voisins. Haricot, manioc, maïs... sont ainsi amenés de l’extérieur et coûtent deux, voire trois fois plus cher que quatre ans auparavant. Tout s’achète par troc. C’est le minerai brut qui couvre les besoins en boissons ou denrées alimentaires, et même le remboursement des dettes. En 2008, une bière valait 600 g de cassitérite.

12Dans les mines, l’investissement est minimal, les « creuseurs » travaillent essentiellement à main nue, à l’aide d’outils rudimentaires. Ils s’organisent par petits groupes de cinq selon une méthode qui ressemble fort à celle qu’utilisaient les premiers chercheurs d’or. Les enfants sont nombreux car ils peuvent passer dans les galeries les plus étroites. Au fond des puits de mine, comme à Bisié, des garçons de 10 à 15 ans sont tenus en otages ; ils descendent dans les tunnels entre 20 et 90 mètres de profondeur, sans aération, sous l’éclairage d’une lampe torche. Ils remontent des charges de 30 kg sur la tête, avec la peur constante d’un éboulement ou du percement d’une poche d’eau. La chaleur est insupportable ; les nuages de poussière rouge abîment les yeux ; les poumons sont asphyxiés par la silicose [Bedewa, 2007].

Lire aussi le page: grandes-puissances-multinationales-rwandais-tuent-des-congolais-a-l.Est-RDC-pour-le-coltant-depuis-24-ans-d.hypocrisie

 

 

 

11-Jan-2020 15:41    

 

 



LOMAGMAN EDITORIAL

 

[ Accueil ] [ news salons ] [question_cariste] [logiciel entrepot]  [ nouveautes index ] [ plan de site ] [ contactez nous ] [ sommaire ] [ service  formation ] [ physique electro ] [ gestion de stock ] [ chariot engins ] [ stockage ] [ manutention ] [ materiel outil ] [ les transports ] [ recherche ] [ edito du site ] [ urgences secours ] [ condition de travail ] [ liens et livres ] [ convertisseur calc ] [ humour blague ] [ animations video ]

LOMAGMAN ASSOCIATION

[ Remonter ] [ gestionstock baseswms ] [ documentation_gestionstock ] [ tenue de stock ] [ formule wilson ] [ optimisation_quantitecommande_eoq ] [ approvisionnement ] [ systemes aps ] [ introduction sigmasix ] [ layout implantation amenagement ] [ outils qualite partie1 ] [ financement chariot ] [ guide liensnormalisation ] [ production ] [ kaizen ] [ index_cpfr_industrie_distribution ] [ wms_documentation_anglophone ] [lesstandards_demanutention]  [barycentremethode_logistique1]  [courriel_vos_emails ] [quiz_plein_latete.php]

La Newsletter Inscription ici -

Liens publicitaires

Site Internet apprenants à but de recherche entraide étudiants et travailleurs.

Livre d'or FERME

Lomag Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 
 

Site Internet ouvert en 2002 - 2019  Lomag Man .Org est une création S.K.  Laissez un commentaire (Livre d'or FERME)