analyticstracking

Favorites Welcome  livre-d-or-nouveau  (fermé)

 

 
banderolle_https_scriptes-dangereux-fausses-infos-des-navigateurs_16.10.18
 

NON-PROFIT ORGANIZATION      

Coronavirus-COVID-19-aux-origines-de-l.atmosphere-et-animaux-en-milliards-d.annees-N'EST PAS D'ORIGINE ANIMALE. en secret bio-chimique reactivation-par-l.homme. aucune explication sur sa veritable provenance, ni son comportement furtif comme un aimant, et électricité statique. n'est pas dans son atmosphère habituelle

A mon avis, la recherche d’un « vaccin » contre le Coronavirus COVID-19, et une démarche qui ne prends pas en compte la plupart des propriétés de ce virus, et obtiendrons une sorte de « pause », tout en gardant, et en ayant mis en activation un virus de plus. Et ce n’est pas possible d’incriminer la nature, alors que des nouveaux virus, toujours plus intelligents, et plus dangereux voient le jours

Je respecte les imminentes personnalités scientifiques qui travaille d'arrache pieds, comme souvent et à chaque fois, pour endiguer cette épidémie du COVID-19.

trump_a-vu-juste_un-laboratoire-chinois-est-derriere-la-propagation-du-covid-19-ils-ont-tente-une-arme-de-guerreDonald-Trump-a-raison_Suspicion_d.acte_de-terrorisme-Covid-19_ employe-du-labo_P-4_de-Wuhan_virus-nano-modifier-intra-animaux-vivants_et-labo-100-fois-4ans 01.05.20

J'encourage, et soutien l'action du président des États Unis Donald TRUMP. C’EST UNE COMÉDIE CRIMINELLE ET MACABRE, A DÉNONCER ET CONDAMNER, SINON UN AUTRE PAYS VAS LE REFAIRE !!! ET IL Y EN A DES PAYS LAISSE LIBRE DE JOUER AVEC LA PLANÈTE, ET SES HABITANTS.

coronavirus-COVID-19-et-radioactivite-Biochimie-toxique-Chine-destruteur-du-monde_incompetence

 

Pourquoi la Chine a tué Le docteur Li Wenliang qui a révélé l'existence du nouveau coronavirus sur son lit d'hôpital à Wuhan, le 7 février 2020 ? et d'autres témoins ? ON DEVIENT MALADES SUR TERRE DE FERMER LES YEUX SUR DES HOLOCAUSTES !

Le docteur Li Wenliang qui a révélé l'existence du nouveau coronavirus sur son lit d'hôpital à Wuhan, le 7 février 2020 - Li WENLIANG

Ce laboratoire P4 de Wuhan est au cœur des accusations américaines contre la Chine

Quel est ce site ?

L'origine du virus ? Pékin refuse de porter le chapeau, et n'arrete pas de changer de version.

Pourquoi la Chine a tué Le docteur Li Wenliang qui a révélé l'existence du nouveau coronavirus sur son lit d'hôpital à Wuhan, le 7 février 2020 ? et d'autres témoins ? ON DEVIENT MALADES SUR TERRE DE FERMER LES YEUX SUR DES HOLOCAUSTES !

Coronavirus-COVID-19-aux-origines-de-l.atmosphere-et-animaux-en-milliards-d.annees-N'EST PAS D'ORIGINE ANIMALE. en secret bio-chimique reactivation-par-l.homme. aucune explication sur sa veritable provenance, ni son comportement furtif comme un aimant, et électricité statique. n'est pas dans son atmosphère habituelle P-1

NOUVEAU DOSSIER   Inflammations_vasculaires-symptomes-chocs-cytokiniques_chez-les-adultes-Covid-19_issue-meconnue

COBALT_Congo-RDC-petrole-maudit-du-21e-siecle_trafic_avec-la-chine-KABILA_ZOE-et-Joseph-EnormeQuantite-et-Uranium-COVID-19 P-3

Coronavirus-COVID-19-reflexions-sur-l.elimination-de-ce-virus-multi-elements-chimiques-Biologiques-et-atomiques P-5

Chine_coupable_cree-COVID-19-nano-Atomes_La-petite-histoire-grandes-impostures-scientifiques-2016-05-03 coronavirus-caricature-drapeau-chinois-un-journal-danois-provoque-colere-chine_Chine-Virus-nano-atomes-par-l.hommeCoronavirus_Chine-mensonges-et-manoeuvres-cachees-sur-l.origine-du-COVID-19-Non-Animale_des-contamines-et-morts_evacues-discretement P-9

15.04.2020

Ce laboratoire P4 de Wuhan est au cœur des accusations américaines contre la Chine. Et le président français Emmanuel Macron émet également des forts doutes sur le CIDIV-19, et sa propagation meurtrière dans le monde.

Ces laboratoires P4 de Wuhan, DOIVENT ETRE DEMOLIT !!,

A Washington, le conseiller à la Sécurité nationale, Robert O'Brien, a accusé mercredi la Chine d'avoir "fait perdre deux mois au monde" en tentant d'étouffer l'épidémie. La chaîne américaine Fox News, citant “plusieurs sources” anonymes, a incriminé le laboratoire P4 (pour pathogène de classe 4) du site. Il s’agit d’une installation de très haute sécurité, qui héberge les souches les plus dangereuses des virus connus ― comme Ebola.

interdit-au-COVID-19 Deconfinements_empressement-stop_vaccins-COVID-19-domestication_vers_expiration_au_ rejet_gaz_organes-internes-humains Deconfinements_empressement-stop_vaccins-COVID-19-domestication_vers_expiration_au_ rejet_gaz_organes-internes-humainsP-8. 14.04.2020

Complément : Ma confirmation sur le comportement du COVID-19, fait comment, entre les colonies provenant des eaux, et les descentes nettes sur tout un littoral marin, les plages, ou les grands lacs, dès la zone des plages.

massive-descents-in-New-York_and-Lombardie-Italie_he-avoids-water_Le-Coronavirus-COVID-19_vient-il-par-l.air_Yes_ShortVideoMorandini-L. P-7

Complément, COVID-19, fait comment. Depuis quand les premières apparitions. Son déplacement, son installation au-dessus des regroupements humains. Ses préférences, et attractions. Ce qu'il évite, et se maintient loin, son parcours aérien à des milliers de kilomètres, autour de la terre entière.

Plusieures-Vagues-des-octobre-2019-il-voyage_selon-electrons-air_groupes-habitats-humains_Tout-Metaux_et_electronique-COVID-19 P - 6

coronavirus_Chine-malgre-fin-du-confinement-en-tres-peux-de.temps_des-contamines-et-morts_region-COVID-19 Chine-Virus-nano-atomes-i_exemple-de-reaction-de-fission-nucleaire_sous-l.effet_impact-d.un_neutron P-8

La Chine a agit depuit octobre 2019, et testé divers éliminations du Coronavirus-COVID-19. Tous les coronavirus de cet ère industrielle, sont issus de la radioactivité, même si accidentellement, les chinois ont simplement rajouté à leur morphologie des propriétés de certains hôtes du règne animales. Ce qui ne tient nullement debout, parce que, vivant avec une diversité d’autres animaux, aucune transmission ne s’effectue. Mais la radioactivité détruit tous les tissus de humains, animaux, détruit le vivant comme il n'y a qu'elle qui sait le faire, par rapport à d'autres matières non modifiées chimiquement, et jamais forcées à des fusions, éclatement, ou soumit aux contraintes réductrices en des microparticules, ou encore nanoparticules.

PEUT SE PERMETTRE DE SUPPOSER QUE D’AUTRES PAYS ÉTAIENT DÉJÀ DANS LE MÊME CAS. LES SPÉCIALISTES ITALIENS, ET HÔPITAUX MÉDECINS ONT REMARQUÉ CE QU’ILS PENSAIENT ÊTRE DES PNEUMONIES, OU GRIPPES, une forme de symptômes d’une violence, et des issues sans solution, ils étaient dépourvus ! C’EST LES SYMPTÔMES DÛ AU CORONAVIRUS-COVID-19 QUI EN A FAIT LA PARALLÈLE. En déduction, presque 5 MOIS DE DÉVELOPPEMENT pour l’Italien, et SEULEMENT DEPUIS FÉVRIER, OU MARS POUR LE RESTE DU MONDE. Ceci correspond à ce que viens d’affirmer notre confrère KADIOMBO dans sa vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=7mqyeh4pVo0 (en lingala, désolé…). IL S’EST PRODUIT DES DÉBUT NOVEMBRE ET DÉCEMBRE LE MÊME PHÉNOMÈNE QU’EN ITALIE, CERTIFIÉ PAR DES MÉDECINS DE LA RDC. Ce n’est que le début, et pire, le temps joue contre le monde. LA CHINE ET WUHAN, EN CHINE CENTRALE, ONT TU L’AFFAIRE, ET N’EN ONT JAMAIS AVERTI L’OMS, car c’était DES ACCIDENTS DES TESTS À RISQUES CHIMIO ATOMIQUES RATÉES qui s’est propagée dans le monde entier, en déciment comme jamais ! Ce n’est pas un virus d’origine animale, ou, ils ont expressément voulu le faire croire, c’est assez prévisible, et connut.
Ceci est une vue personnelle, et ne constitue pas une étude des scientifiques, ni des milliers de cellules de test en diverses déclinaisons, qui en fait travaille sur le rendu des matières constituées dans la surface, croutes terrestres, et couches successives, eau, environnement forestier, air. Je ne suis pas scientifique, j'ai fait des études et obtenu des diplômes d'études supérieures. Mon âge est plus de la soixantaine, plus, et plus quand même ;-((

Coronavirus-COVID-19-aux-origines-de-l.atmosphere-et-animaux-en-milliards-d.annees-en secret bio-chimique reactivation-par-l.homme. aucune explication sur sa veritable provenance, ni son comportement furtif comme un aimant, et électricité statique. n'est pas dans son atmosphère habituelle.

La République démocratique du Congo, qui produit 65 % du cobalt mondial, ne compte pas perdre le marché de ce nouveau pétrole. Il y a des chiffres officiels et ceux des pillages, de ZOE KABILA et son frère Joseph ancien chef d'État du RDC, ne figure nul part. Et TROP, CA CREE DES TESTS PAR MILLIERS, PUIS DES ERREURS, ET LE CORONAVIRUS-COVID-19 est né par l'es actes de l'homme, des chinois, échappé des installations confinées des laboratoires d’essai ! Mais son dans la production de la Chine, et autres mafieux. Les guerres à l’est de la RDC, par millions de morts, par KABILA et KAGAME. Dieux nous est témoin. Les millions de tonnes de « terres rares, cobalt, uranium », ils vont les payer en tonne de problèmes. C’était ce que l’homme n’a jamais fait depuis que Dieu a créé l’univers. AIDEZ-NOUS SEIGNEUR, AIDEZ TOUT LE VIVANT DE LA TERRE. PITIÉ, NOUS SOMMES TOUS VOS ENFANTS.

Nous n'allons pas spécifier les compositions, et états moléculaires, etc. de toutes matières citées dans cette constatation en contradiction des affirmations des spécialistes sur tout le vivant, métaux ferreux, et toxiques, etc.

CONFINEMENT !!!

confinement-sauvez-des-vies-restez-chez-vous

Coronavirus-COVID-19 : Prudence cependant, cette hypothèse semble maintenant remise en question par des scientifiques chinois : le patient zéro n'aurait eu aucun lien avec le marché de Whuan.

Période éléments effets sur le vivant Illustrations Compléments

4,560 milliards d'années

 

collisions des blocs rocheux et des désintégrations d'éléments radioactifs

La Terre devient rapidement très chaude sous l'effet des collisions des blocs rocheux et des désintégrations d'éléments radioactifs. Elle est le siège d'une intense activité sismique et volcanique et se réchauffe jusqu'à environ 4700 °C. À cette température, la roche est en fusion et coule sous forme de lave.

atmosphere_aurores_Interprétation_ lesauroresborealestpebury2011

Les composants du corps humain et autres éléments clés

3,800 milliards d'années, météorites, l'eau des océans contenait de l'acide corrosif, l'atmosphère était toxique la Terre était bombardée de météorites, l'eau des océans contenait de l'acide corrosif, l'atmosphère était toxique, Par ailleurs, notre expérience nous incite à penser que la vie est fragile et facilement détériorée par des chaleurs extrêmes, les grandes pressions, les produits toxiques, le manque de lumière et de nourriture. Comment des bactéries auraient-elles pu vivre et survivre dès les premiers âges de la Terre ?   cornavirus-2019-nCoV-i-2_4-gestes-pour-limiter-transmission-coronavirus-COVID-19
30/50 % de l’eau de la Terre serait plus vieille que le Soleil

eau, terre avec matières rocailleuses, bombardements par des météorites

Selon l’un des auteurs « si l’eau du système solaire primitif était en grande partie le résultat de la transformation locale de produits chimiques lors de la naissance du Soleil […] 

Le vivant comme tel sous forme biologique n'était pas encore apparut sur terre.

(La Terre est née il y a 4,6 milliards d'années (4,6 Ga).)

eau, terre avec matières rocailleuses, bombardements par des météorites

cornavirus-2019-nCoV-i-2_les-gestes-barrieres-pour-se-proteger-et-proteger-les-autres-du-coronavirusCOVID-19

il y a 300 millions d’années. la concentration en oxygène valeurs de 30 ou 35%, carbonifère À ces époques chargées en oxygène, on pouvait trouver sur terre des insectes géants, comme Meganeura, une libellule de 75cm dont on voit une reconstitution ci-contre. À ces époques chargées en oxygène, on pouvait trouver sur terre des insectes géants, comme Meganeura, une libellule de 75cm  
Les bactéries fossiles les plus anciennes datent de 3,5 Ga Les bactéries fossiles les plus anciennes datent de 3,5 Ga mais des traces chimiques font penser que la vie bactérienne est apparue il y a 3,8 Ga. Mais par quel processus? On a montré en 1953 que des acides aminés pouvaient être produits dans une soupe chimique de la Terre primitive. de nombreux scientifiques acceptent la théorie selon laquelle la première molécule porteuse des informations génétiques fut l’ARN, qui aurait évolué plus tard pour donner l’ADN

Cyanobactéries fossiles. Massifs nord de l'Australie, Bitter Springs Chert. Âge estimé 1 Ga.
© J. William Schopf. Merci à University of California Museum of Paleontology

Supplément : des formes fossilisées d'innombrables bactéries et d'archées (sortes de bactéries anciennes - prononcez arké, comme dans archaïque)

Cyanobactéries fossiles. Massifs nord de l'Australie, Bitter Springs Chert. Âge estimé 1 Ga.

3,800 milliards d'années

Oxydes de fer, bactéries soient présentes pour oxyder le fer. grâce à apport énergétique de la lumière.

Appassition des bactéries, peu de temps après l'apparition de l'eau

les géologues ont attribué un âge aux massifs rocheux de la planète. Plus exactement, ils estiment la durée écoulée depuis le moment où la roche s'est figée. Depuis cette époque, elle n'a plus été fondue, transformée par des cataclysmes ou modifiée fondamentalement. des bactéries capables de telles transformations chimiques qu'elles réalisent grâce à l'apport énergétique de la lumière.

Comment certaines bactéries oxydent le fer en l’absence de dioxygène

cryo-microscopie électronique en transmission d’une coupe de cellule encroûtée par les phases riches en fer. Ceux-ci se forment initialement au niveau de la paroi et apparaissent denses aux électrons. chimie-silicium-semi-conducteur-roi-en-electronique (voir partie plus bas)
En milliards d'années à nos jours Oxydation du fer. biominéralisatrices...écotoxicité, Une écotoxicité identifie la toxicité d'une substance pour le milieu vivant, 

L'écotoxicité aquatique: L'écotoxicité aquatique est étudiée au travers des effets des produits chimiques manufacturés et d'autres matériaux anthropiques, mais aussi avec les effets sur les organismes aquatiques à différents niveaux de l'organisation de l'écosystème, à partir de différents organismes de communautés sensibles aux polluants.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-4162-ecotoxicite.html

L'écotoxicité terrestre: détermine la pollution d'un sol, en particulier grâce à l'étude de la matière organique.

 

L'écotoxicité aquatique peut être déterminée par des biosenseurs.

Figure 2 - À gauche : image en cryomicroscopie électronique en
transmission d’une coupe de cellule encroûtée par les phases riches en fer.
Celles-ci se forment initialement au niveau de la paroi et apparaissent denses
aux électrons. L’agrandissement d’une portion de la paroi montre la
présence de globules d’environ 8,2 nm de diamètre, qui sont peu denses
aux électrons et qui par comparaison avec les données de microscopie X
sont interprétés comme des globules de protéines.
À droite, en haut : cartographie STXM du fer, trois cellules sont visibles ; en
bas : cartographie STXM du carbone présent dans les fonctions amides,
c'est-à-dire au premier ordre les protéines. Une quatrième cellule apparaît,
ce qui suggère qu’elle n’est pas encroûtée par le fer. On remarque que la
distribution des protéines est relativement homogène dans la cellule non
encroûtée alors que les protéines sont concentrées sur le pourtour des
cellules encroûtées. En comparant les données STXM et MET, on déduit que
les protéines sont concentrées dans la paroi encroûtée des cellules sous
la forme de globules nanométriques. Suite en bas de page.

Traces chimiques, 3,7 à 3,9 milliards d'années

Bactéries de l'extrême. environnement qu'on imagine terriblement hostile., selon les scientifiques.

Ses scientifiques n'envisagent pas facilement ce qui est en-dehors de leur champ d'expérience et sont réticents à dépasser le cadre de leurs idées conventionnelles. À cette époque, la Terre était bombardée de météorites, l'eau des océans contenait de l'acide corrosif, l'atmosphère était toxique, et la lumière du soleil, voilée par d'épais nuages, n'arrivait pas jusqu'au sol. Des archées sont capables de se développer en l'absence de lumière. Au fond des océans, on en trouve dans l'eau chaude de plus de 100°C, issue de sources hydrothermales volcaniques. Loricifére  
3,7 à 3,9 milliards d'années. Et des similitudes vivants de nos jours

La vie est fragile et facilement détériorée.

Certaines archées vivent très à l'aise dans des eaux bouillantes (par exemple dans les sources chaudes du parc national de Yellowstone aux USA). D'autres prospèrent dans des eaux très alcalines, ou très acides (eau chargée d'acide sulfurique) ou très salées, dans le pétrole, les marais, souvent en l'absence d'oxygène. Certaines vivent dans l'estomac des animaux...

...par des chaleurs extrêmes, les grandes pressions, les produits toxiques, le manque de lumière et de nourriture. Comment des bactéries auraient-elles pu vivre et survivre dès les premiers âges de la Terre?

En 2003, des chercheurs de l'Ifremer de Brest (France) ont découvert des archées dans une couche de sédiments datant de 111 millions d'années. Elles vivent sans oxygène et sans lumière à une température d'environ 100°C dans la terre à plus de 6100 m en-dessous de la surface de la mer et 1600 m en-dessous du fond de la mer. Très récemment, des archées ont été repérées dans la glace de l'Antarctique, à trois kilomètres de profondeur. (Source: Une vie inconnue grouille à 1,5 kilomètre de profondeur, Futura-Sciences, juin 2008).

CI-CONTRE :

A schematic example of the complex processes in which viruses are involved, from the influence of viral infections on the functioning of the pelagic food web, to the regulation of climatic processes and response of the Oceans to the climate change.
Un exemple schématique des processus complexes dans lesquels les virus sont impliqués, de l'influence des infections virales sur le fonctionnement du réseau trophique pélagique, à la régulation des processus climatiques et à la réponse des océans au changement climatique.
Cas de virus aux réactivités ordinaire, mais le coronavirus utilise, et ne peut pas trop déférer de ce circuit, sauf qu’il est CONCU » POUR ÉVITER LA PRÉSENCE D’UNE MARRE D’EAU, tel qu’il se déplace au-dessus des nuages, selon ses concepteurs, en dessous, ou juste au-dessus de ceux-ci.

Un choix de texte parmis des milliers :

Viruses and prokaryotes in the deep-sea
Author: Roberto DANOVARO
Professor of Marine Biology
Polytechnic University of Marche, Ancona, Italy

voir le document en téléchergement plus bas SVP

 

Légends : Viruses and prokaryotes in the deep-sea. en

CCN: cloud condensation nuclei
DMS: dimethylsulfate
DOM: dissolved organic matter
MSA: methylsulfonic acid
Nss: non-sea-salt
OM: organic matter
POM: particulate organic matter
SOA: secondary organic aerosol
TEP: transparent exopolymeric particles
VOC : Volatile organic compound

Légende : Virus et procaryotes en haute mer. fr

CCN: noyaux de condensation des nuages
DMS: diméthylsulfate
DOM: matière organique dissoute
MSA: acide méthylsulfonique
Nss: sans sel de mer
OM: matière organique
POM: matière organique particulaire
SOA: aérosol organique secondaire
TEP: particules exopolymères transparentes
COV: Composé organique volatil

scientifique-methode_comment-se-debarasser-une-bonne-fois-pour-toute-du-Coronavirus.Covid-19 Complément: Nous ne pouvons pas être maitre des propriétés, ou réactions des matières que l'on met dans une catégorie probable, ou autres groupes assurés par des scientifiques. Les réactions des métaux lourds, au contact de l'air, et d'autres inconnus pourront nous surprendre, et étant même dangereux.

La course à des matières ayant des propriétés en tout premier électronique, magnétiques, et pouvant être interprété comme des déclinaisons de manière infiniment de transmissions « de l’électricité », pour ne pas avoir la gueule de bois, par le tout vivant sur terre, mer, AIR, toutes matières sur la surface de la terre. Cette course, qui devrait se distinguer des anciennes méthodes et matériels, est s’adapteur aux nouvelles matières en tests de performance avec des forces, et possibilité à l’infini d’associations ou fusions, doit se refaire, et comprendre que les résultats attendus sont très élevés en qualité et nouveautés, toujours exponentielles.

 

 

DISSIPATIONS, ET MISE EN MILIEUX TERRIEN, AÉRIEN, ET MERS, DES MÉTAUX LOURDS, DIFFÉRENTE DE CE QUE NOUS AVONS VU AUX ORIGINES DE LA TERRE, MAIS QUI A VAINCU LA PLUPART DE SUJETS DANGEREUX ET TOXIQUES, ET NE NOUS A PAS LAISSE UNE PLANÈTE BEIGNANT DANS UNE POUSSIÈRES, ET AUTRES SOUPES, EN TOUS LES MILIEUX DE LA TERRE.

 

Les métaux lourds sont généralement définis comme des éléments métalliques naturels dont la masse volumique est supérieure à 5000kg/m3. Ils sont présents naturellement dans notre environnement et utilisés massivement dans l’industrie. Généralement émis sous forme de très fines particules, ils sont transportés par le vent et se disséminent dans les sols et les milieux aquatiques, contaminant ainsi la flore et la faune, et se retrouvant dans la chaîne alimentaire.

La plupart des métaux lourds sont utilisés comme pigment dans la peinture et les colorants. Pour la suite nous verrons les possibilités des résultantes sur ces concentrations, dans les zones industrielles et leurs régions, ainsi que dans les villes, ou il y a également des concentrations significatives.
  Selon la définition historique, il n’existe que trois métaux lourds : le mercure, le plomb et le cadmium. La classification périodique des éléments permet aussi d’identifier comme métaux lourds tous les éléments compris entre le cuivre (Cu) et le plomb (Pb). Enfin, certains les définissent comme tous les éléments métalliques à partir de la quatrième période de la classification périodique. Metaux-lourds-toxiques-matieres-dangereuses_electro-statique-magnetisme-concentration-Mers-Zones-ind-Centre urbainsCoronavirus-COVID-19 Complément afin de comprendre le mécanisme de tout éléments à l'intérieur, sur la croute, dans les mers, ainsi que les interactions par l'évaporation, et zonnes de concentrations spécifiques des matières.
 

Résumé sur les dangers des métaux lourds 1- composé, 2- sources d’exposition pour la population générale 3- risques sanitaires

le problème des eaux minérales.

Dans certaines eaux minérales, on trouve de l’antimoine en excès. Ce surdosage est dû à la fabrication du plastique PET, dans lequel le trioxyde d’antimoine est fréquemment utilisé comme catalyseur de polymérisation. Or, ce trioxyde d’antimoine migre dans l’eau et se concentre proportionnellement au temps de séjour. Ainsi, une eau minérale allemande contenant au départ 3,8ng/L d’antimoine a vu le taux augmenter jusqu’à 359ng/L après embouteillage. Cette concentration a atteint 626ng/L après trois mois [1].

 

Quelques textes : Par PharexiaTravail personnel, CC BY-SA 4.0, Lien

35E.Virus_Danovaro voir la sujet plus haut.

LE PLOMB EN MILIEU MARIN rapport-1449
BIOGEOCHIMIE et ECOTOXICOLOGIE
Cette monographie fait partie d'un ensemble dirigé par Daniel Cossa dans le programme IFREMER
Cet ensemble est composé des monographies suivantes :
Le cadmium en milieu marin Daniel Cossa et Patrick Lassus
L'étain et les organoétains en milieu marin Claude Alzieu
Les PCB en milieu marin Michel Marchand, Alain Abarnou et Claire Marcaillou-Le Baut
Le mercure en milieu marin Daniel Cossa, Yves Thibaud, Michèle Roméo et Mauricette Gnassia-Barelli
Le plomb en milieu marin Daniel Cossa, Françoise Elbaz-Poulichet, Mauricette Gnassia-Barelli et Michèle Roméo
L'arsenic en milieu marin Pierre Michel

 

Analyse post-projet à chaques étapes,

Mes convictions et remarques sur le coronavirus-COVID-19. Il y a peut être des termes qui m'échape, mais, le suivit de ces recherches trop poussés, est assez compréhensible.

Metaux-lourds-toxiques-matieres-dangereuses_electro-statique-magnetisme-concentration-Mers-Zones-ind-Centre urbainsCoronavirus-COVID-19 Complément afin de comprendre le mécanisme de tout éléments à l'intérieur, sur la croute, dans les mers, ainsi que les interactions par l'évaporation, et zonnes de concentrations spécifiques des matières.

desinformation-censure-yeux-bouche-oreilles-fermes

Ce samedi 04.04.2020, plusieurs scientifiques admettent que Covid-19 : le virus pourrait se transmettre par l'air ambiant

Alors que nous avons mis dans notre dossier le déplacement massif par des couches de l’atmosphère, ainsi que l’accumulation du COVID-19, dans des zones prédéfinit, et avec les concentrations fixes, puis les raisons des déplacements secondaires.

coronavirus-pourrait-transmettre-par-air-ambiant-4.4.20   coronavirus-une-transmission-par-lair-bel-et-bien-possible_4.4.20  Coronavirus-COVID-19_ma-conviction-citoyenne-deplacements-accumulations-zones-specifiques-influences-de-l.atmosphere-del.homme Plusieures-Vagues-des-octobre-2019-il-voyage_selon-electrons-air_groupes-habitats-humains_Tout-Metaux_et_electronique-COVID-19

 

On va vite passer à la phase finale de cet essai, comme je le redis, fait par un diplômé dans d'autres domaines que les sciences. Merci

Actes des chercheurs en technologies, scientifiques, et instituts du médicaments, laboratoires pour tests en fusions des minerais, et « terres rares »

Activités et résultats espérés Matières, et autres composants (probables et possibles)

Dans le domaine de l’automobile, je pense qu’il y a le besoin de réduire le poids imposant des batteries, et certains minerais sont tous testés à la va vite, dans une course effrénée.

Les tests sont éffectués en milieux confinés, comme il se doit.

SANS TRANSITION, ON PASSE DANS DES TUBES DE GRANDES DIMENSIONS, AVEC RÉCEPTACLE, ET UNE CIRCULATION ACTIVÉE ÉLECTRONIQUEMENT, OU MAGNÉTIQUEMENT, AFIN D'OBTENIR, LE FLUX POSITIF, ET LE NÉGATIF.

Liste des terres rares :

15 lanthanides (éléments chimiques dont le nombre atomique est compris entre 57 et 71) :


le lanthane ;le cérium ;le praséodyme ;le néodyme ;
le prométhium ;le samarium ;l'europium ;le gadolinium ;
le terbium ;le dysprosium ;l'holmium ;l'erbium ;le thulium ;
l'ytterbium ;le lutécium.


auxquels viennent s'ajouter :
le scandium, de numéro atomique 21 ;
l'yttrium, de numéro atomique 39.

Il est question d’obtenir un flux constant de circulation d’un gaz chargé en ramenant les tubes, ou plaques contenant les mélanges de molécules de terres rares, combinées à d’autres éléments, refroidisseurs, constance du flux, maîtrise du mélange, afin d’éviter des explosions accidentelles.

On connait, et on a l’habitude des produits toxiques jusqu’à présent, ainsi que de leurs réactions, connue que par moitié…Mais les molécules, ou nano des ces anciens produits, ainsi que ceux nouvellement découvert, et utilisés avec précipitations, auront encore des phases d’incidents d’une dangerosité extrême.

C'est de ce point de vue que le terme « terres rares » trouve sa cohérence puisque les quantités disponibles restent considérées comme faibles comptes tenus de leur poids économique. On les qualifie d'ailleurs également de « métaux stratégiques ».
Selon un panorama établi par le BRGM, la production minière mondiale de terres rares avoisinait, en 2014, quelque 144.000 tonnes pour une consommation d'environ 120.000 tonnes et un marché qui pesait près de 3,2 milliards d'euros. La demande globale en terres rares devrait encore aller croissante.

Leurs propriétés électroniques, magnétiques, optiques ou encore catalytiques, en font des éléments particulièrement recherchés par l'industrie (aéronautique, automobile, technologies de l'information, etc.).

aimant-flottant-au-dessus_d.un-supraconducteur_versant_azote-liquide_materiau-sous-l.aimant

Autres matières entrant avec force dans ces tests, qui auraient rencontres des difficultés à contenir les éléments, ou gaz, chargés, en électricité, et miraculeusement attiré grâce à l’air ambiant, par la respiration humaine, par les rejets de l'air transformés dans nos poumons, etc.

TABLEAU DES TERRES RARES INDISPENSABLES

Voir en bas

 

Une forte conviction et folie créative, s’est emballée des équipes mondiales de test pour l’ère de la voiture électrique, et autres utilisations, dont les nano molécule font des miracles dans tous les domaines.

La course à des matières ayant des propriétés en tout premier électronique, magnétiques, et pouvant être interprété comme des déclinaisons de manière infiniment de transmissions « de l’électricité », pour ne pas avoir la gueule de bois, par le tout vivant sur terre, mer, AIR, toutes matières sur la surface de la terre.

 

Le Coronavirus-COVID-19 est bel et bien un groupe de molécule aux capacités électromagnétiques. Il s'adapte dans l'air pour trouver des couloirs de déplacement, et contrairement aux affirmations des scientifiques disant qu'il finit par tomber au bout de 3 jours, et s’éteint….

Qu'est-ce qu'un nanomatériau ? Selon une définition proposée en 2011 par la  Commission européenne, un nanomatériau est un matériau, naturel ou manufacturé, dont au moins 50 % des particules qui le composent ont une taille située entre 1 et 100 nanomètres (1 nm = 10-9 m ). Et c’est cette taille infiniment petite qui confère à ces matériaux des propriétés physiques, chimiques et biologiques inédites et particulièrement intéressantes pour les industriels. Une nano est 30 000 fois plus petite qu'un cheveu, le même ordre de grandeur qu'un pou comparé à un terrain de football.

 

Il serait donc tout à fait normal que l’expulsion dans l’air des éléments concentré comme nous l’avons vu, et par millions de bloc indépendants, est l’explication du phénomène de l’apparition du Coronavirus CODIV-19, et sa dispersion.
Le fait de toujours revenir à « l’hôte à L’infini » dans toutes infections, est probable. Mais, cette fois la DISSIPATION DANS L’AIR, et miraculeusement attiré grâce à l’air ambiant, par la respiration humaine, par les rejets de l'air transformés dans nos poumons, etc.
Donc dans un premier temps, je POINTE TOUT SIMPLEMENT L’HOMME, PARCE QUE, IL Y AVAIT PLUS DE PROXIMITÉ, ET LES CONDITIONS CITES.
Les Pangolins, ou chauve-souris, aurait peut-être par leur rendu de l’air dans l’organisme être les porteur ou hôtes du Coronavirus COVID-19, mais dans un premier temps, il me semble que ce test n’était pas pareil à ceux dont on a l’habitude. Soit les nano particules ont étaient libérés dans la haute atmosphère, soit par erreur du contenant depuis le sol, ou en hauteur.

Tentative d'approche sur les différentes sortes de réaction du Coronavirus COVID-19, notamment les symptômes différents selon les individus. Cas scientifique de réaction connu.

 

Comment certaines bactéries oxydent le fer en l’absence de dioxygène Implications pour l’environnement et la recherche de traces de vie ancienne

Karim Benzerara, Jennyfer Miot et Guillaume Morin

 

 

Comment-certaines-bacteries-oxydent-le-fer-en-l-absence-de-dioxygene-implication-pour-l

Résumé Les micro-organismes jouent depuis plusieurs milliards d’années un rôle majeur dans le fonctionnement chimique de la surface de la Terre en catalysant de nombreuses réactions chimiques. Cet article présente une synthèse d’études réalisées sur des bactéries capables d’oxyder du fer(II) en l’absence de dioxygène et à pH neutre. Un tel processus peut avoir des implications environnementales via le piégeage de métaux lourds polluants et/ou pour l’étude du fonctionnement de la biosphère ancienne, notamment lorsque l’atmosphère et les océans n’étaient pas encore oxygénés. La formation de fer(III) induite par cette oxydation bactérienne conduit à la précipitation de phases minérales qui encroûtent les cellules. Le rayonnement
synchrotron et en particulier l’utilisation de la microscopie des rayons X, en offrant la possibilité de mesurer et de cartographier le degré d’oxydation du fer et la spéciation du carbone, permet de progresser de manière significative dans la compréhension des mécanismes impliqués et de discuter l’impact de ces réactions biominéralisatrices sur la vie de ces micro-organismes grâce à la caractérisation des produits finaux.
Mots-clés Microscopie, rayonnement synchrotron, bactéries, état d’oxydation du fer, biominéralisation.

Les micro-organismes jouent un rôle majeur dans le fonctionnement chimique de la surface de la Terre : ils peuvent catalyser de nombreuses réactions impliquant la quasi-totalité des éléments chimiques du tableau périodique et représentent une biomasse importante et diversifiée partout à la surface de la Terre, même dans les environnements les plus hostiles [1-2]. Enfin, ils sont présents sur Terre depuis peut-être plus de 3,8 milliards d’années (Ga).

Le rôle du vivant a été rapidement admis pour des transformations chimiques d’ampleur globale comme l’oxygénation des océans et de l’atmosphère par la photosynthèse oxygénique il y a environ 2,3 Ga [3-4]. Cette transformation a conduit à une modification profonde de la spéciation et de la mobilité de nombreux éléments chimiques et a induit un tournant décisif dans le cours de l’histoire de la vie.
Figure 1 - Analyses en « scanning transmission X-ray microscopy »
(STXM) aux seuils L2,3 du fer de cultures de bactéries ferroxydantes.
En haut à gauche : cartographie du Fe(II) en bleu et du Fe(III) en rouge. Trois cellules
sont visibles dans un précipité diffus. En bas à gauche : spectres XANES aux seuils
L2,3 du fer. Les spectres de composés de référence contenant 100 % de Fe(II) et
100 % de Fe(III) apparaissent respectivement en vert et en rouge et sont normalisés
à la même quantité de fer. Un spectre pris pour exemple sur une cellule après un
jour de culture est montré en bleu. On peut le modéliser par une combinaison
linéaire des deux spectres de référence et obtenir ainsi la proportion de Fe(II) et
de Fe(III). La cartographie en haut à gauche est obtenue par une telle modélisation
faite sur chaque pixel de l’image.
À droite : évolution au cours du temps (3 h, 1 j, 3 j, 6 j) de la distribution sur les images des valeurs de l’état d’oxydation du fer. En abscisse sont reportées les valeurs de l’état d’oxydation du fer et en ordonnées le nombre de pixels pour une valeur d’oxydation donnée. À chaque temps, on observe deux pics : le premier
correspond aux pixels des précipités de fer extracellulaires et le second aux pixels
des précipités de fer sur les bactéries. Les droites en bleu et en rouge représentent
les évolutions moyennes des états d’oxydation du fer au cours du temps pour le
fer des précipités extracellulaires et le fer des précipités sur les cellules,
respectivement.

explotation des terres rares en Chine. Mauvaises conditions, et polution. explotation des terres rares en Chine. Mauvaises conditions, et polution.

tableau-terres-rares-indispensables Tableau des "terres rares"

     

Le Coronavirus COVID-19 a une mauvaise interprétation des matières inconnues dans leur actions de réactions...EN BAS DE PAGE SVP. Merci.

DIVERSES MATIÈRES INVISIBLES, ET SE COMPORTANT DANS DES DÉCLINAISONS MULTIPLES QUE LE CORONAVIRUS CODIV-19, EXISTE SUR TERRE.
Coronavirus CODIV-19, et d'autres sources ou matières radioactives, invisibles, et poisons. Le cas du POLONIUM "210", ce poison invisible

Ci contre :

1- Le polonium peut aussi être produit en petites quantités par des réacteurs nucléaires en irradiant du bismuth 209, une molécule radioactive, et dans des laboratoires. Il peut être utilisé comme source d'énergie pour les satellites. 

2- Ainsi que le COBALT

OR, ZOE ET JOSEPH KABILA SONT ACTIF DANS LA RÉGION DU KATANGA OU L’URANIUM SE RAMASSE AU SOL. DES PERSONNAGES SCIENTIFIQUEMENT MALADES PSYCHIQUE. ACTIF DANS CETTE RÉGION DEPUIS 20 ANS, LES CHINOIS ONT AMASSÉS SANS AUCUNE PRÉCAUTION DES TONNES D’URANIUM, DE COBALT, ET AUTRES « TERRES RARES »
Les chinois sont responsables d’utilisation de plusieurs matières atomiques, avec des mélangent sans suivre les normes des propriétés de chaque élément dans les nanoparticules des matières, parfois suivis d’erreurs. Lests chinois se sont enchaînés depuis plusieurs mois, ou années, jusqu’à ce qu’un poison soit né depuis plusieurs mois de leurs actes irréfléchi et criminel pour le monde.
IL EST IMPOSSIBLE DE DISSIMULER LES MAUVAIS MÉLANGENT AUXQUELS DES PARTICULES NON IDENTIFIÉES ONT PASSE DANS LEURS MÉLANGENT DE NANO PARTICULES, AFIN D’OBTENIR DE L’ENERGIE POUR DIMINUER LE POIDS DES BATTERIES DES AUTO, et autres objets.

La résultante du problème du poison actuel dont la mise en "cloche" après les test CHINOIS a était une précipitation dans la démarche chimique SANS SUIVRE LES NORMES, EN UTILISANT DES MOLÉCULES ATOMIQUES INVISIBLES, VOLATILES, QUE CE SOIE L'URANIUM, ET UN PRODUIT ISSU DE L'INTÉRIEUR DE CELUI-CI, PUIS DES IDÉES TROP PRÉCIPITÉE, DANS LE "COMMENT CA VA RÉAGIR" EN CE QUI CONCERNE SURTOUT LE COBALT, COMME NOUS AVONS DÉJÀ ÉVOQUÉ, AINSI QUE DES TERRE RARES DONT LA LISTE NE SE TERMINE PAS À MON AVIS A 17 ÉLÉMENTS. CAR AU CONGO RDC, C'EST UNE PELLE QUI RAMASSAIT SABLE, POUSSIÈRE, TERRE, CAILLOUX, LE TOUTE CHARGÉS SUR DES CAMION MÉLANGÉS AVEC LES SORTES DE "TERRES RARES INCONNUS », PUIS EMBARQUÉ POUR LA CHINE.

NOUVEAU DOSSIER 2.-   Inflammations_vasculaires-symptomes-chocs-cytokiniques_chez-les-adultes-Covid-19_issue-meconnue 30.05.20

trump_a-vu-juste_un-laboratoire-chinois-est-derriere-la-propagation-du-covid-19-ils-ont-tente-une-arme-de-guerreDonald-Trump-a-raison_Suspicion_d.acte_de-terrorisme-Covid-19_ employe-du-labo_P-4_de-Wuhan_virus-nano-modifier-intra-animaux-vivants_et-labo-100-fois-4ans 01.05.20

J'encourage, et soutien l'action du président des États Unis Donald TRUMP. C’EST UNE COMÉDIE CRIMINELLE ET MACABRE, A DÉNONCER ET CONDAMNER, SINON UN AUTRE PAYS VAS LE REFAIRE !!! ET IL Y EN A DES PAYS LAISSE LIBRE DE JOUER AVEC LA PLANÈTE, ET SES HABITANTS.

DOSSIER 1.-

interdit-au-COVID-19 Deconfinements_empressement-stop_vaccins-COVID-19-domestication_vers_expiration_au_ rejet_gaz_organes-internes-humains Deconfinements_empressement-stop_vaccins-COVID-19-domestication_vers_expiration_au_ rejet_gaz_organes-internes-humainsP-8. 12.04.2020

DOSSIER 1.- Coronavirus-COVID-19-aux-origines-de-l.atmosphere-et-animaux-en-milliards-d.annees-N'EST PAS D'ORIGINE ANIMALE. en secret bio-chimique reactivation-par-l.homme. aucune explication sur sa veritable provenance, ni son comportement furtif comme un aimant, et électricité statique. n'est pas dans son atmosphère habituelle P-1

COBALT_Congo-RDC-petrole-maudit-du-21e-siecle_trafic_avec-la-chine-KABILA_ZOE-et-Joseph-EnormeQuantite-et-Uranium-COVID-19 P-3

Metaux-lourds-toxiques-matieres-dangereuses_electro-statique-magnetisme-concentration-Mers-Zones-ind-Centre urbainsCoronavirus-COVID-19 P-2 Complément afin de comprendre le mécanisme de tout éléments à l'intérieur, sur la croute, dans les mers, ainsi que les interactions par l'évaporation, et zonnes de concentrations spécifiques des matières.

 

Coronavirus-COVID-19_ma-conviction-citoyenne-deplacements-accumulations-zones-specifiques-influences-de-l.atmosphere-del.homme P-4

Coronavirus-COVID-19-reflexions-sur-l.elimination-de-ce-virus-multi-elements-chimiques-Biologiques-et-atomiques P-5

Complément : Ma confirmation sur le comportement du COVID-19, fait comment, entre les colonies provenant des eaux, et les descentes nettes sur tout un littoral marin, les plages, ou les grands lacs, dès la zone des plages.

massive-descents-in-New-York_and-Lombardie-Italie_he-avoids-water_Le-Coronavirus-COVID-19_vient-il-par-l.air_Yes_ShortVideoMorandini-L. P-7

Complément, COVID-19, fait comment. Depuis quand les premières apparitions. Son déplacement, son installation au-dessus des regroupements humains. Ses préférences, et attractions. Ce qu'il évite, et se maintient loin, son parcours aérien à des milliers de kilomètres, autour de la terre entière.

Plusieures-Vagues-des-octobre-2019-il-voyage_selon-electrons-air_groupes-habitats-humains_Tout-Metaux_et_electronique-COVID-19 P - 6

desinformation-censure-yeux-bouche-oreilles-fermes

Ce samedi 04.04.2020, plusieurs scientifiques admettent que Covid-19 : le virus pourrait se transmettre par l'air ambiant

Alors que nous avons mis dans notre dossier le déplacement massif par des couches de l’atmosphère, ainsi que l’accumulation du COVID-19, dans des zones prédéfinit, et avec les concentrations fixes, puis les raisons des déplacements secondaires.

coronavirus-pourrait-transmettre-par-air-ambiant-4.4.20   coronavirus-une-transmission-par-lair-bel-et-bien-possible_4.4.20  Coronavirus-COVID-19_ma-conviction-citoyenne-deplacements-accumulations-zones-specifiques-influences-de-l.atmosphere-del.homme Plusieures-Vagues-des-octobre-2019-il-voyage_selon-electrons-air_groupes-habitats-humains_Tout-Metaux_et_electronique-COVID-19

02-Mai-2020    


LOMAGMAN EDITORIAL

 

[ Accueil ] [ news salons ] [question_cariste] [logiciel entrepot]  [ nouveautes index ] [ plan de site ] [ contactez nous ] [ sommaire ] [ service  formation ] [ physique electro ] [ gestion de stock ] [ chariot engins ] [ stockage ] [ manutention ] [ materiel outil ] [ les transports ] [ recherche ] [ edito du site ] [ urgences secours ] [ condition de travail ] [ liens et livres ] [ convertisseur calc ] [ humour blague ] [ animations video ]

LOMAGMAN ASSOCIATION

[ Remonter ] [ gestionstock baseswms ] [ documentation_gestionstock ] [ tenue de stock ] [ formule wilson ] [ optimisation_quantitecommande_eoq ] [ approvisionnement ] [ systemes aps ] [ introduction sigmasix ] [ layout implantation amenagement ] [ outils qualite partie1 ] [ financement chariot ] [ guide liensnormalisation ] [ production ] [ kaizen ] [ index_cpfr_industrie_distribution ] [ wms_documentation_anglophone ] [lesstandards_demanutention]  [barycentremethode_logistique1]  [courriel_vos_emails ] [quiz_plein_latete.php]

La Newsletter Inscription ici -

Liens publicitaires

Site Internet apprenants à but de recherche entraide étudiants et travailleurs.

Livre d'or FERME

Lomag Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 
 

Site Internet ouvert en 2002 - 2019  Lomag Man .Org est une création S.K.  Laissez un commentaire (Livre d'or FERME)